AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I want a Coca Cola please

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 18
▌Phone : 011-0382-1695
▌Pix' :



Identity
Classe sociale: Riche
Relationship:
Côte de popularité:
10/100  (10/100)

MessageSujet: I want a Coca Cola please   Mar 15 Juin - 12:15

Les cours étaient à peine terminés que mes pas m'avaient conduit dans ce bar ; à croire que cela était devenu une habitude . Il n'y avait pas énormément de monde, en même temps il n'était que 16h00 et contrairement à moi la plupart des gens retrouvait leurs amis en ville pour y faire du shopping. J'aimais pourtant ça aussi, j'en rafollais même mais bizarrement aujourd'hui je n'étais pas d'humeur à en faire, peut-être que l'envie de faire le vide autour de moi que je ressentais ces derniers temps devait être assouvrie. Me dirigeant vers le bar, je remarquais le regard du serveur qui ne se gênait pas, pour me reluquer de la tête au pied comme si il était devant un stand de charcuterie et qu'il devait choisir un morceau de boeuf. Décidemment la mentalité des personnes de cette ville ne changerait pas de sitôt. Le barman vers lequel je m'étais approché me souris comme il avait l'habitude de le faire puis sans même que je le lui dise , posa un verre de whisky coca devant moi avant de l'énoncer à haute voix :

< Et un coca pour la demoiselle >

Puis il me fit un clin d'oeil avant de retourner à ses occupations, entre autre à la minutieuse tâche qu'est la vaisselle . Saisissant mon verre, je décide de me diriger vers la banquette libre que j'ai pris l'habitude d'occuper ces derniers temps puis m'asseois délicatement dessus tout en posant mon verre sur la table basse qui se situe face à moi. Tout en examinant la pièce, je remarque que seul, un jeune homme est présent dans le bar , néanmoins celui-ci me tourne le dos ,ce qui m'empêche de le distinguer et m'encourage à reporter mon attention sur mon verre de " coca ". Ces derniers temps j'ai consatamment l'impression de déprimer, pourtant cela n'est pas dans mes habitudes, je suis connu comme étant une fille extravertie, autoritaire, téméraire mais rien à faire j'arrive seulement à paraitre heureuse devant autrui mais dés que je me retrouve seule , je sombre .

Tout le monde sait à Yu Gwan Sun et surement aussi à Yi Sun Sin que j'ai été refusé dans le groupe des Queens mais personne ne semble savoir à quel point cela me déplait de mettre faite rejeté de la sorte, tout cela parceque des rumeurs ont circulés sur mon compte. Mais quand est-ce que les gens vont grandir, décidemment croient-ils tout ce qu'on leur raconte même si cela n'a aucune chance d'être vrai ? Heureusement je ne compte pas me laissait faire, non biensur que non cela en est finis depuis bien longtemps de la petite Han Eul martyrisé par ses camarades de classe. Saisissant mon verre je le porte à ma bouche, le stoppant lorsqu'il commence à effleurer mes lévres afin dans inhaler son doux nectar puis le penchant afin de laisser glisser sa douce saveur dans ma bouche. Un trait, c'est d'un seul trait que je le vide puis je repose le verre dénué de liquide sur la table basse. M'adossant à la banquête, je ferme les yeux cherchant le moment où la boisson fera son effet néanmoins celui-ci tarde à venir et c'est en ouvrant les yeux que je contaste qu'un verre d'alcool ne me fait plus aucun effet. C'est bien ma veine tiens ! Puis ressaisissant mon verre, je m'apprête à me relever lorsque j'aperçois au bar une silhouette qui ne m'est pas inconnu, j'en suis persuadé, je connais cette personne. Peut-être simplement de vue mais cela me dit quelque chose. Cette personne semble s'adresser au barman et les premiers écho de sa voix qui m'atteignent ,viennent confirmer mon appréhension, je connais cette personne qui déclare du voix naturellement suave :

< Comme d'habitude je prendrais un café s'il vous plait >



Dernière édition par Cheong Han Eul le Mer 16 Juin - 11:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 17 ANS
▌Phone : 011 - 7985 - 8744
▌Pix' :



Identity
Classe sociale: RICHE
Relationship:
Côte de popularité:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: I want a Coca Cola please   Mar 15 Juin - 14:05

Lorsque la sonnerie de fin de cours se mit à résonner dans la salle de classe, tous mes camarades se sont levés d’une traite sans attendre que notre pauvre professeur ne leur ai permis de le faire. Après tout il ne faut surtout pas oublier que mes chers camarades sont les futurs Elites du pays et donc par conséquence qu’ils sont tous intelligents par définition. Venir en cours n’est juste pour eux qu’une façon de passer le temps et ce n’est pas le principal qui reçoit des millions de wons de subvention de leurs parents qui dirait le contraire. Pour ma part contrairement à la plupart de mes camarades, je dois travailler durement pour atteindre mon objectif et non celui dictait par mon beau père. Il veut faire de moi, une sorte de pion et qui sait peut être le nouveau lui. Son orgueil n’a pas d’égal mais cela n’est pas étonnant de la part d’un politicien véreux, hypocrite et surtout aussi imbu de lui-même et de sa grande famille. Eh oui mesdames et messieurs, chez eux, tout le monde a fait carrière dans la politique et même si ça ne lui plait pas vraiment de me considérer comme un successeur, il est de mon devoir en tant que beau fils de lui faire honneur. Et puis à vrai-dire en ai-je vraiment le choix ? Non pas du tout, tant que je n’aurai pas la majorité je serais contraint d’écouter tout ce qu’il dit. Cela ne m’empêche pas de lui vouer une haine sans faille à lui comme à elle. Elle, oui ma mère biologique, celle qui a vu de ses propres yeux que je ne supportais pas ma vie à ses côtés, que je n’aimais pas le Ryuku que j’étais devenu, celui à des milliers de kilomètres de celui que j’avais pu être à Tokyo. Je déteste le Ryuku qu’elle et lui m’ont obligés à façonner, celui du mec parfait mais hypocrite à souhait. Où est passé mon franc parlé, ma spontanéité, ma bonne humeur légendaire ? Tout a disparu ou du moins l’est officiellement.

Tandis que mes autres camarades quittent la salle, je range soigneusement mes affaires et attrape ma besace en sortant également du lycée. Je n’ai pas particulièrement envie de rentrer chez moi pour le moment. Mes parents font surement me rabâcher qu’il faut absolument que je rencontre ma dite fiancée car cela fait trop de temps que je repousse l’affrontement entre nous deux familles. Veuillez m’excuser, cher madame et monsieur Yoon de vouloir garder au moins pour moi, le choix de l’élue de mon cœur à défaut de pouvoir choisir pour moi tout le reste. Lorsque j’étais plus jeune, j’aurai surement décroché le téléphone pour appeler Aisu et lui dire tout ce que j’ai sur le cœur : ma haine, mes doutes, mais depuis ce fameux jour où elle m’a vu dans un état pitoyable, je préfère la laisser hors de ça. Elle est comme ma petite sœur et la faire souffrir ne me plait vraiment pas. Pourtant je sais qu’en restant muet comme je le fais à ses sms et ses appels, comme lorsque j’étais alcoolique, celle-ci doit être inquiète. Je le sais et pourtant, je ne peux me pardonner ce qu’il s’est passé lors de mon dernier séjour. Finalement mes six mois d’addiction à l’alcool n’ont pas rendu ma tolérance à celle-ci plus forte, et c’est donc péniblement que certaines images me reviennent en mémoire. Ça m’est fort pénible même moi je ne suis pas vraiment sur de ce qu’il s’est passé ce soir là et je ne veux pas y penser.

Arrivé devant un bar que je connais bien pour y avoir passé mes six premiers mois ici à picoler alors que je n’avais que quatorze ans, je décide de m’y arrêter pour faire passer le temps. Lorsque je pénètre dans le bar que je connais tellement pour avoir vomi sur ses banquètes lorsque j’étais totalement soul, des images pas très agréables me reviennent à l’esprit. L’odeur de l’alcool mélangé à l’odeur si amer du café noir qui m’aidait à dessoûler lorsque j’avais passé toute ma nuit dans le bar à cuver mon whisky avec ma bande de camarade tous autant soul que moi. A cette époque les comas idylliques auraient pu être vraiment fréquent pour moi s’il ne m’avait pas resté un peu de jugeote pour ne pas avoir bu le verre de trop. Lorsque je croise le regard du serveur qui est toujours le même, celui-ci semble étonné de me revoir en ses lieux mais me lance un sourire amical. Il semble comprendre que le jeune homme qu’il a devant lui et a mil lieux de celui qu’il a rencontré à l’époque.

On peut dire en un sens que j’ai grandi, murir peut être. Grâce à Aisu j’ai réussi à me défaire de l’alcool et à n’en boire que de temps à autre. Il faut dire qu’à l’époque je m’étais retrouvé seul. Ma mère m’interdisait tout contact avec ma vie d’avant jugeant que je devais oublier cette vie que j’avais passé avec l’homme qu’elle avait lâchement abandonné pour reprendre son train de vie actuel. J’étais vraiment seul, aucun ami à qui en parler et un besoin fou de vider mon esprit de toute cette pression qu’exerçait sur moi ma nouvelle vie. Arrivé au bar, je lance au serveur d’une façon calme et posée.

« Comme d'habitude je prendrais un café s'il vous plait. »

Par ceci il faut comprendre, un whisky fort s’il vous plait. Non je ne replonge pas dans l’alcool mais un verre de temps à autre ne fait pas trop de mal et puis disons qu’aujourd’hui j’ai bien envie de me faire un minimum plaisir. C’est ainsi que je remarque qu’un regard s’est posé sur moi, c’est donc tout naturellement que je me tourne vers celle-ci. Je remarque à la vue de l’uniforme qu’il s’agit d’une fille de Yu Gwan Sun, et une des filles assez populaire auprès des garçons. Oui si mes souvenirs sont bons, il s’agit de Cheong Han Eul, une fille à papa comme on en voit à tout bout de champ dans nos lycées respectifs. Elle a devant elle un verre de coca qui selon ma connaissance n’en est pas totalement un. Il est coupé avec du whisky. Je me retiens de sourire en me disant que finalement en l’espace de quelques années, rien à changer. On est toujours obligé de camoufler encore et toujours qu'on est mal dans notre peau et que l’alcool nous permet de fuir notre vie que certains qualifie de si parfaite. Le serveur me sert mon verre et le pose devant moi. Boire seul ne me dis rien alors je décide de rester au bar.

« Ça fait du bien, un petit café après une journée si éprouvante, non ? » Dis-je sans plus de cérémonie à l’attention du serveur et assez fort pour que ma voisine entende qui sait va-t-elle se joindre à notre conversation.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyo-dreamers.my-rpg.com

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 18
▌Phone : 011-0382-1695
▌Pix' :



Identity
Classe sociale: Riche
Relationship:
Côte de popularité:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: I want a Coca Cola please   Mar 15 Juin - 16:32

A l'allure du verre que lui tendit le serveur, je compris rapidement que tout comme moi, beaucoup de personne se camouflait pour boire un bon verre d'alcool. Et franchement qui aurait été assez stupide pour confondre ce verre de whisky pur avec du café ? Surement pas moi . L'homme en question du sentir mon regard posé sur lui car il inclina légéremment sa tête vers moi afin de me dévisager sans aucune discrétion puis reporta son regard vers le serveur. Je n'avais pas eu tort lorsque j'avais pensé le connaitre, d'ailleurs son unniforme confirmait mes doutes, c'était un étudiant de Yi Sun Sin d'autant plus c'était Takashima Ryuku, l'étudiant japonais ayant démménagé en Corée avec ses parents et dont le beau père l'avait désigné comme successeur. J'avais récemment entendu parler de lui, surement l'une des filles de ma classe ayant flashé dessus, d'un côté ce n'était pas étonnant , il fallait avouer qu'il était sacrément mignon et son petit accent japonais lui donnait un charme fou mais cela n'empêchait pas qu'il m'avait vu dans un bar à 16 heure de l'après midi avec un whisky coca devant moi. Certes il n'était pas censée savoir que c'était plus qu'un simple coca cola mais tout comme moi ce garçon n'était pas dupe et si il s'y connaissait ne serait-ce qu'un minimum sur la clientèle de ce bar alors il savait ce que contenait mon verre.

C'est bien ma veine, manquerait plus que ce soit un sbyre de la Gossip Girl . De toute façon, cela m'est égal lui aussi boit plus qu'un café. Décidemment je me prenais vraiment la tête pour rien, qu'est-ce que cela pouvait-il bien me faire qu'il m'est vu ou non après tout il ne me connait ni d'Adam ni d'Eve quoique avec la chance que j'ai , il sait comme la majorité des étudiants que je suis une " exclue " des Queens . Voilà cela recommencer , je partais dans mes idées noirs, à déprimer pour un oui ou pour un non , décidemment j'étais bien futile . Tout en me penchant légére afin de saisir mon verre pour en demander un autre au barman, Takashima Ryuku daigna parler et ses vagues paroles s'adressaient au barman à moins qu'elle s'adressent aussi à moi .

< Ça fait du bien, un petit café après une journée si éprouvante, non ? >

Bien sur j'avais compris les sous entendu dans sa voix, c'était une façon d'engager le conversation et d'attendre de voir si j'aurais ou non le culot de l'aborder. J'avais aussi l'habitude de réagir ainsi quand je voulais connaitre quelqu'un sans toutefois devoir faire le premier pas mais en générale c'était toujours moi qui venait à la rencontre d'autrui et aujourd'hui je sentais que cela n'allait pas échapper à la règle. Tout en me relevant et me dirigeant vers le bar je fais un signe au barman qui semble avoir répondu à Ryuku ce à quoi je n'ai guère fait attention, trop focalisée sur la manière dont je pourrais l'aborder. Puis m'adossant au bar je tends mon verre vide au serveur tout en lui adressant ma nouvelle commande :

< Un autre coca s'il te plait et un peu plus dosé cette fois >

Je suis à présent installé au côté de Ryuku qui ne semble porter aucune attention à ma présence à ses côtés. Quel bonne acteur, j'en ris intérieurement . Décidemment il me ressemble pas mal dans sa façon d'être avec les autres. Le Serveur m'apporte mon verre qui on peut le deviner , cette fois n'est composé que de whisky. Puis je me penche par dessus le bar afin d'attraper l'une des pailles qui se trouve de l'autre coté. Quoi de mieux que de se faire remarquer en buvant un whisky à la paille. N'importe qui se moquerait devant une tentative d'attention pareils. Je jette un coup d'oeil à Ryuku rapidement, celui-ci à porter son verre à ses lèvres et un petit rictus est déchiffrable sur celle-ci. Comme je m'en doutais boire un whisky a la paille est vraiment ridicule, qu'est-ce que je ferais pas pour que l'on s'intéresse un minimum à moi, s'en est presque pitoyable . Puis tout en aspirant une gorgée, je me tourne vers lui tout en le fixant , attendant le moment où il daignera me regardait, et réponds à la question qu'il avait adressé au serveur par une autre question .

< Qu'est-ce qu'il y a de si éprouvant dans la journée d'un lycéen de Yi Sun Sin pour que celui-ci vienne boire un café en solitaire ? >
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 17 ANS
▌Phone : 011 - 7985 - 8744
▌Pix' :



Identity
Classe sociale: RICHE
Relationship:
Côte de popularité:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: I want a Coca Cola please   Mar 15 Juin - 18:52

Je ne sais pas si celle-ci viendra à ma rencontre ou pas, après tout peut être me fixait-elle comme ça par hasard sans avoir l’intention de faire ma connaissance. Et puis en toute franchise, je ne suis pas du genre bavard en temps normal avec des parfaits étrangers, de nature bien trop méfiante pour être ouvert à tous. Cependant aujourd’hui j’avais envie de me vider la tête. Si j’avais vu qu’une fille de Yu Gwan Sun était ici en train de boire un vrai coca, j’aurai surement fais comme elle pour ne pas avoir peur des répercussions que pourrait avoir mon acte. Après tout de nos jours, il est si facile d’être en première page de la une du blog de Gossip Girl qu’on est bien obligé de faire encore plus attention à ce que nous faisons. Et puis soyons réalistes, je n’ai pas envie d’avoir des rumeurs qui circulent sur mon compte alors que déjà ma vie est un véritable chaos dans lequel j’ai déjà du mal à m’en sortir.

« Oui c’est vrai, dis moi ça faisait longtemps que je ne t’avais pas vu dans le coin ! Ça va mieux ? » Me lance le serveur en question en signe de réponse.

Il faut dire que cela va faire bientôt deux ans que je ne suis pas venu dans ce bar. En fait depuis le jour où Aika est venue à Séoul pour me décrocher de l’alcool. C’est même d’ailleurs surprenant qu’il se souvienne encore de moi alors qu’il a du voir des centaines de lycéens depuis. En tout cas ça me fait plaisir de pouvoir lui montrer peut être pour la première fois un Ryuku bien plus clean que celui qu’il a pu rencontrer par le passé.

« Disons plutôt qu’on supporte la situation, plus qu’auparavant. » Répondis-je dans un sourire amical.

Après tout il a toujours était clean avec nous, bien que cela soit interdit de vendre de l’alcool à des mineurs, il ne nous jamais servi après qu’il voyait qu’on était trop bourré et il nous laisser dormir dans ses locaux lorsqu’on était complètement stone pour rentrer chez nous et qu’on s’était endormi. Si mes souvenirs sont bons, il est également passé par une période comme la notre et c’est donc par empathie qu’il prenait soin de nous à sa façon. Car après tout s’il ne nous avait pas servi de l’alcool on serait surement allés voir ailleurs et peut être qu’on aurait eu moins de chance là-bas. C’est ainsi que Han Eul s’approche de nous et s’adosse au bar pour demander un nouveau verre, mais cette fois ci plus dosé. Il faut dire que je l’avais un peu oublié ayant de nouveau plongé dans mes pensées. Tandis que je porte à mes lèvres mon verre de whisky, j’aperçois du coin de l’œil que celle-ci, s’est penché pour prendre une paille. Quelle idée de vouloir boire un verre de whysky avec une paille quand même ? C’est lorsque que je sens son regard de nouveau sur moi que je constate qu’elle voulait juste capturer mon attention. Un petit rictus de sourire s’affiche sur mon visage sans pour autant l’afficher totalement. Il ne faudrait pas qu’elle se fasse des fausses idées en pensant que je me moque d’elle, même si je trouve son comportement quelque peu enfantin. Un peu comme Eun Hye lorsqu’elle souhaite capturer mon attention lorsque je suis trop concentré sur un livre d’archéologie pour remarquer sa présence. Celle-ci fait toujours en sorte de faire une bêtise voyante et surtout bruyante pour que je réagisse pour afin me consacrer à elle. D’un côté je trouve ça très flatteur qu’une jeune fille telle qu’elle souhaite capturer mon attention, après tout je ne suis pas si populaire et mon côté froid semble parfois repousser plutôt que le contraire. Portant mon verre sur la table, je la vois du coin de l’œil sans y faire particulièrement attention que celle-ci est en train de boire une gorgée. Le serveur étant parti servir un de ses clients, je me retrouve donc à regarder mon reflet dans le miroir me perdant de nouveau dans mes pensées. Comment vais-je pouvoir passer le temps pour ne pas rentrer chez moi ? Avant les excuses fusaient mais désormais il se trouve que je suis bien trop sage pour pouvoir trainer avec mes anciens camarades de beuveries qui quant à eux n’ont toujours pas arrêtés de boire comme auparavant. C’est alors que j’ai de nouveau l’impression d’être fixé et je remarque que Han Eul me regarde et me lance lorsque mon regard rencontre le sien :

« Qu'est-ce qu'il y a de si éprouvant dans la journée d'un lycéen de Yi Sun Sin pour que celui-ci vienne boire un café en solitaire ? »

Une question quelque peu surprenante et je me retiens de rire. Elle souhaite savoir ce qu’il se passe dans ma vie ? Pour en faire quoi, me balancer à GG ? On ne sait jamais de nos jours qui sont les sbires de GG. C’est donc avec un naturel déconcertant que je réponds franchement à sa réponse par une autre question :

« Et qu’est ce qu’il peut pousser une lycéenne de Yu Gwan Sun à venir boire un coca bien corsé dans un café en solitaire ? »

Tout ceci accompagnait d’un sourire amusé. Généralement je reste fermé comme une huitre préférant ne rien dire qu’il pourrait porter atteinte à mon image, mais j’avoue qu’aujourd’hui je n’ai pas envie de me prendre la tête alors autant profité de faire connaissance avec cette fameuse Han Eul pour passer le temps non ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyo-dreamers.my-rpg.com

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 18
▌Phone : 011-0382-1695
▌Pix' :



Identity
Classe sociale: Riche
Relationship:
Côte de popularité:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: I want a Coca Cola please   Mar 15 Juin - 20:28

Il eu l'air surpris par ma question; n'avait-il pourtant pas chercher à attirer mon attention lorsqu'il parlait au serveur ? Ou est-ce ma faciliter à l'aborder qui le déconcerte ? Décidément mon attitude m'étonnera toujours et je continus de le fixer attendant une réponse. Il semble en pleine méditation, comme si il ne savait pas lui même pourquoi il était là puis relève son regard et me répond tout naturellement :

« Et qu’est ce qu’il peut pousser une lycéenne de Yu Gwan Sun à venir boire un coca bien corsé dans un café en solitaire ? »

C'était déconcertant de voir avec quelle facilité , il avait su éviter ma question tout ça avec un sourire amusé. Je devais avouer qu'il m'avait bien eu et qu'après avoir chercher à attirer son attention, je ne pouvais que me débrouiller pour lui répondre maintenant que je l'avais trouvé. Néanmoins que pouvais-je lui répondre ? Oui donc je suis dans un bar en train de picoler du whisky, seule parce que ma mère n'en a strictement rien à faire de moi , que la seule personne qui se préoccupe de moi n'est qu'un ancien amant de celle-ci et que pour couronner le tout j'ai été refusée dans le cercle très fermés des Queens .. Quoique , il doit déjà être au courant de ce dernier détail et puis il ne faudrait pas qu'il en sache trop sur moi, il a beau l'air d'être un jeune homme studieux qui se préoccupe peu des affaires des autres, il reste toutefois un inconnu. Je baisse mes yeux en direction de mon verre afin d'en aspirer une gorgée telle une gamine sirotant son coca cola devant un dessin animé. En y réfléchissant je dois avoir l'air pitoyable à boire un whisky à la paille sans même savoir quoi répondre à Ryuku, tournant mon regard vers celui-ci, je remarque qu'il a reporté son regard sur le miroir en face de lui comme si il sentait très bien mon mal être et ne souhaitait pas l'envenimer . Cependant cela me paraissait extrêmement impoli de ne pas répondre à sa question et mal grès le fait que j'étais doué pour mentir, l'envie n'y était pas. Après tout quelles étaient les raisons de lui mentir. Il ne devait pas en savoir trop certes mais puisque je ne comptais pas partir du bar avant un bon moment, du moins pas tant qu'il me resterait de quoi payer mes coca cola ; autant faire connaissance avec lui . Oui cela était une bonne idée, faire connaissance avec lui sans toutefois répondre entièrement à sa question. C'est ainsi que je saisis mon verre afin de le vider sans utiliser , cette fois ,cette stupide paille . Puis Laissant couler délicatement le nectar de cette boisson divine à l'intérieur de ma gorge je fis signe au serveur , et lui tendis le verre en lui formulant pour la troisième fois de l'après midi ma requête :

< Un café s'il te plait , un vrai avec deux sucres >

Même si deux verres n'avaient aucun effet sur moi, je n'éprouvais plus l'envie de boire encore moins maintenant que j'avais abordé Ryuku . Un verre de plus et je me retrouverai à la une du blog de GG, géniale ! Saisissant la tasse que me tend le serveur je me tourne délicatement vers Ryuku, un petit sourire figé sur mes lèvres , celui-ci me fixe d'un regard interrogateur , surement se demande t-il pourquoi je mets autant de temps à lui répondre . Bizarrement cela m'incite à lui répondre avec franchise sans toutefois en révéler trop .

< Je m'appelle Cheong Han Eul et ce qui m'a pousser à venir boire un coca bien corsé dans ce café en solitaire ce doit être mon caractère capricieux qui ne supporte pas de se voir rejeté par un groupe qui se fait surnommer les reines >

Et merde , j'ai été trop franche maintenant je vais m'attirer les foudres des Queens en plus de celles probables de GG. Sans oublier que je passe pour une gamine capricieuse devant cet étudiant qui a tout les coups idolâtrent les Queens .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 17 ANS
▌Phone : 011 - 7985 - 8744
▌Pix' :



Identity
Classe sociale: RICHE
Relationship:
Côte de popularité:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: I want a Coca Cola please   Mer 16 Juin - 12:55

Elle semble quelque peu déconcertée par ma réponse si peu commune. Après tout il est rare d’éviter une question et cela n’est pas politiquement correct. Mais bon, soyons honnête, je ne connais rien de cette jeune fille et rien ne me dit qu’elle n’est pas en secret une de ses fameuses Spy de GG. Je sais juste qu’il s’agit d’une de mes sunbae, qu’elle est surnommé Peach girl par les garçons de Sun Sin et qu’elle étudie à Gwan Sun, rien de plus rien de moins, point à la ligne. Il était donc plus qu’évident que je n’allais pas de moi-même lui dire mes raisons de ma présence en ses lieux. Lui dire que je viens ici car je fuis le foyer familial pour ne pas devoir me prendre la tête avec ma génitrice et son époux en ce qui concerne mon futur au sein de leur famille. Vouloir faire de moi un homme politique, n’est ce pas une bonne blague ? Me rendre encore plus hypocrite qu’ils m’ont obligés à être depuis mon arrivé ici ? Il est hors de question et pourtant il va falloir que je supporte cette situation encore un an pour pouvoir avoir cette fichue nationalité coréenne et pour pouvoir toucher à l’argent de mon défunt père. Tout ça, pour tenter de survivre par mes propres moyens en suivant la formation que je veux faire. Bien sur il faudra que je quitte Sun Sin si je décide de le faire et cela me fermera de nouveau des portes qui m’étaient enfin ouvertes…Ce qui serait en soit très dommage. La seule possibilité qu’il me reste à faire est de supporter encore et toujours cette situation. De faire en sorte de rester à ma place et de surtout me montrer discret où que j’aille.

Remarquant enfin que la jeune fille ne m’a toujours pas répondu et est désormais en train de siroter son verre de Whisky avec sa paille, je décide de me retourner de nouveau vers le comptoir. Je peux voir que j’ai des petits yeux, conséquence de la fatigue due aux précédents contrôles et dont je n’ai toujours pas récupérer le temps de sommeil. J’enlève donc mes lunettes de vue que j’utilise au lycée à la place de mes lentilles de contacts et j’en profite pour les nettoyer avec une lingette. Ma vue est un peu troublée sans celle-ci. En jetant un coup d’œil dans le miroir se trouvant en face de moi, c’est à peine si je me vois, disons que je vois une forme quelque peu flouté qui me ressemble en quelque sorte. Tandis que je remets ma paire de lunette j’attends Han Eul demander un café mais cette fois ci un vrai avec deux sucres. C’est ainsi que je remarque de nouveau sa présence. Enfin disons, qu’en temps normal je n’ignore pas une si jolie fille de la sorte mais avec le chaos dans lequel est plongé ma vie et mes relations quelques peu tendues avec Aisu, je n’ai tout simplement pas envie de chercher à m’amuser. Enfin plus comme avant. C’est alors que je remarque que son attention est désormais sur moi. Que me réserve-t-elle ? Va-t-elle répondre à ma question précédente ou pas ? Aucune idée.

« Je m'appelle Cheong Han Eul et ce qui m'a poussé à venir boire un coca bien corsé dans ce café en solitaire ce doit être mon caractère capricieux qui ne supporte pas de se voir rejeté par un groupe qui se fait surnommer les reines.»

Elle a donc décidé de prendre l’initiative et de répondre à ma question. Elle s’est donc fait rejeter par les Queens et c’est pour ça qu’elle vient boire un verre ici ? J’en reste pour ainsi dire sur le cul. Il faut dire qu’il faut avoir du culot pour sortir qu’on est capricieux et qu’on ne supporte pas de se voir rejeté, après tout où a-t-elle pu mettre son orgueil pour sortir une telle phrase ? Bien loin derrière elle, il faut croire puisqu’elle me parle en tout franchise et pour être franc, j’aime ça. C’est si rare de nos jours d’entendre des gens dire haut et fort de telles choses. Il est donc logique que je reporte mon attention sur elle pour trouver une réponse adéquate à sa réponse.

« Pour ma part, je m’appelle Takashima Ryuku, étudiant en deuxième année à Sun Sin comme tu peux le supposer. Alors comme ça tu voulais rentrer dans le groupe des Reines ? Pourquoi ? Désolé mais en toute honnêteté je ne vois pas ce qu’il y a de si exceptionnel d’être dans ce groupe de privilégiés. »

Bien que ma récente rencontre avec KH m’est fait changé d’idées sur les préjugés que j’avais de leur groupe, je suis obligé de constater qu’être K&Q n’apporte pas que des privilèges. La preuve, Jy et HJ étaient les victimes de la semaine sur le blog de GG. Les K&Q sont pour cette bloggeuse, ses proies préférés. Donc pour ainsi dire à part d’être masochiste, je ne comprends vraiment pas ce qu’il peut pousser quelqu’un à vouloir subir le même sort.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyo-dreamers.my-rpg.com

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 18
▌Phone : 011-0382-1695
▌Pix' :



Identity
Classe sociale: Riche
Relationship:
Côte de popularité:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: I want a Coca Cola please   Mer 16 Juin - 13:40

Je reporte mon attention sur ma tasse de café et remus celui-ci nerveusement. Tounez sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler , pourquoi n'ai je pas pris le temps de réfléchir avant de lui répondre. Argh ça m'énerve d'être comme ça , trop franche ; ces derniers temps ça ne m'attire que des ennuis . Lui jetant un coup d'oeil je remarque que ma réponse semble l'avoir étonné et celui-ci reporte rapidement son attention sur moi afin de me répondre ce à quoi je ne m'attendais pas :

« Pour ma part, je m’appelle Takashima Ryuku, étudiant en deuxième année à Sun Sin comme tu peux le supposer. Alors comme ça tu voulais rentrer dans le groupe des Reines ? Pourquoi ? Désolé mais en toute honnêteté je ne vois pas ce qu’il y a de si exceptionnel d’être dans ce groupe de privilégiés. »

Pour faire simple , je suis bouche bée . Bien sur je sais déjà qui il est cela va de soi mais le ton qu'il a pris pour prononcer sa dernière phrase me surprend. N'aimerait-il pas les Queens comme la majorité des etudiants de Yi Sun Sin ?

Si je voulais rentrer dans le groupe de Reines, bien sur que oui mais sa question est rhétorique et il le sait, je suis même persuadée que tout ce qu'il veut savoir c'est les raisons qui m'ont poussées à vouloir cela. Les raisons ? Quelles sont mes réelles raisons ? Je n'ai pourtant jamais voulus avoir des priviléges, cela m'était bien égal après tout je n'ai qu'à claquer des doigts pour avoir ce que je veux mais la seule chose que je ne peux pas avoir quoi que je fasse c'est l'amour d'une mère. Une mère même si elle passe sont temps à vous gueuler dessus et vous reprochez tout ce que vous faites , s'intéresse un minimum à vous mais peut-on qualifier de mère, un femme qui ne s'est jamais occupé de vous, aucun signe d'affections et même pas de gifle ou de claques ou de prise de tête lorsque je faisais tout pour faire renvoyer une des nourices qui s'occupait de moi. Oui c'est ma seule raison pour avoir voulu faire partie des Queens. Tout le monde sait que les moindres faits et gestes des Queens sont épiés et qu'elles sont réputés même en dehors de l'institut. Une place parmis elle m'aurait surement permise d'attirer l'attention de ma mère, de lui montrer ce qu'elle n'avait jamais voulu voir et que même si je n'avais pas été désiré, j'étais son portrait craché. Car oui physiquement j'avais tout d'elle et puis de toute manière je n'avais aucun outil de comparaison puisque je ne connaissais pas mon père biologique . Néanmoins je ne pouvais pas le lui dire, GG se préoccupait des Queens certes mais si elle apprenait ça, je deviendrai vite le vilain petit canard de l'institut et ça je ne le supporterais pas. Il me fallais donc trouver une réponse correcte sans lui mentir car mal grès le fait que je ne le connaissais pas , je sentais qu'il ne méritait pas que l'on lui mente du moins pas aujourd'hui car tout comme moi ce n'était pas la joie . Je pris alors l'initiative de me retourner vers lui et de le regarder dans les yeux afin de scrupter ses prunelles et de voir jusqu'où je pourrais lui dire la vérité. Puis sans réfléchir je répondis à sa question avec aisance ne laissant paraitre aucun doutes dans ma voix :

< Il faut savoir faire beaucoup de sacrifices pour arriver à ses fins . Entrer dans les Queens n'est pas un rêve ni même un but ce n'est qu'un moyen d'arriver à mes fins et pour être sincére, elles ont bien fait de me refuser car si j'avais été accepté, j'aurais tout fait pour prendre la tête des Queens >

Je saisis mon café afin de le porter à mes lévres quittant des yeux Ryuku; bizarrement j'ai peur de sa réaction mais surtout des préjugés qu'il pourrait avoir à mon égard .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 17 ANS
▌Phone : 011 - 7985 - 8744
▌Pix' :



Identity
Classe sociale: RICHE
Relationship:
Côte de popularité:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: I want a Coca Cola please   Mer 16 Juin - 17:38

Je n’aurai jamais imaginé que ma remarque que je qualifie de normale et de logique puisse rendre quelqu’un totalement bouche bée comme l’est Han Eul à cet instant même. J’en viens à me demander si je n’ai pas été trop brusque. Enfin il y a des chances que je l’ai étais, je suis tellement curieux de nature qu’il m’arrive de dire des choses sans savoir qu’elles peuvent être leurs conséquences. Autant vous dire qu’il s’agit d’un défaut que mes parents actuels ont tâchés de corriger dès mon arrivé à Seoul. Cependant comme le vieux proverbe le dit : « chassez le naturel et il revient au galop ! » même si en théorie j’arrive à le maitriser à temps, il m’arrive parfois de ne pas arriver. Elle se retourne vers son café se demandant surement ce qu’elle pourrait me répondre. Après tout, je ne suis pas sur que la réponse qu’elle me donnera saura me convaincre de l’utilité de faire partie de ces fameux K&Q. Avoir sa vie étalé sur un blog comme un morceau de viande, pour rien au monde je n’échangerai ma place avec l’un d’entre eux. J’en profite donc pour finir mon verre avant de demander un café, mais cette fois ci un vrai pour avoir une haleine correcte lorsque je rentrerai. Un verre de Whysky m’est totalement suffisant désormais, puisque je ne ressens plus cette envie de me souler comme avant. Disons que je parviens enfin à me regarder dans le miroir tous les matins sans avoir envie de le briser, lui et l’image qu’il reflète. Il me sert donc un café que je hume avant de le porter à mes lèvres, c’est à ce moment là que Han Eul se décide de nouveau à me regarder droit dans les yeux pour tenter je présume de voir une quelconque réaction de ma part sur ce qu’elle va dire. Après tout, est ce que les yeux ne sont-il pas le miroir de l’âme ? Disons oui en principe mais il arrive parfois qu’il existe des personnes doués en la matière qu’ils arrivent facilement à maitriser leur émotions et rester totalement passible à toute chose se passant autour d’eux. Un exemple tout à fait parfait de cette maitrise : mon beau père, un grand maître en la matière soit dit en passant, après tout pour réussir à berner des millions de personnes, c’est qu’il doit être très doué, non ? Et je suis son digne élève, celui qu’il entraine à coup de règle où du moins enseigné lorsque j’étais plus jeune.

« Il faut savoir faire beaucoup de sacrifices pour arriver à ses fins. Entrer dans les Queens n'est pas un rêve ni même un but ce n'est qu'un moyen d'arriver à mes fins et pour être sincère, elles ont bien fait de me refuser car si j'avais été accepté, j'aurais tout fait pour prendre la tête des Queens.»

En toute franchise, je ne sais pas trop quoi répondre de sa déclaration. Elle souhaite prendre le contrôle des Queens ? Dans le but d’y faire quoi ? J’avoue que je suis quelque peu interloqué par sa réponse mais bien sur mon expression est aussi neutre que possible. Je bois donc une gorgée de mon café en me demandant ce que je pourrais bien lui répondre. Peut être qu’elle souhaite de la reconnaissance, mais pour quoi faire ? Après tout c’est si facile d’obtenir cette reconnaissance et de la perdre deux jours plus tard pour x ou y raisons. C’est donc tout naturellement du monde que je réponds après avoir posé ma tasse sur le comptoir.

« Je ne sais pas ce que tu recherches en voulant à tout prix devenir l’une d’entre elles, mais si c’est la reconnaissance des autres, je pense que c’est loin d’être gagné. Je peux te dire de source sure que la reconnaissance et aussi éphémère que la beauté d’une chose. Un jour tu es totalement adulée, reconnue comme la meilleure chose qu’il puisse y avoir sur terre et le lendemain cela peut être le contraire. Mon père m’a toujours enseigné de me fier qu’à mon propre jugement et d’envoyer au diable tout le reste. Je me suis toujours appliqué à suivre ce conseil à la lettre. Enfin ce que je veux dire par là c’est que je ne te fais en aucun cas la morale ou autre. Tu es tout à fait capable de savoir ce qui est bien pour toi après tout. »

Encore une fois ma franchise avait fait des siennes. Si elle le prenait mal ou bien cela ne regardait qu’elle après tout j’ai seulement exposé mon point de vue sur sa déclaration, que ce soit celle qu’elle attendait ou non, ça c’était une autre chose.

« Désolé si je me montre trop brusque, mais ce n’est pas par méchanceté que j’ai dis ça. » Finis-je cependant un sourire un peu gêné par mon comportement.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyo-dreamers.my-rpg.com

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 18
▌Phone : 011-0382-1695
▌Pix' :



Identity
Classe sociale: Riche
Relationship:
Côte de popularité:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: I want a Coca Cola please   Mer 16 Juin - 18:20

Tout en buvant une gorgée de mon café, je remarqu'il est resté neutre puis tout comme moi il saisit sa tasse avant de l'approcher de ses lévres et d'en boire une gorgée. Cela m'étonne qu'il puisse rester aussi impassible, à part Jung personne ne s'interessait réellement aux raisons pour lesquelles je voulais prendre place au sein des Queens mais apparemment j'avais trouvé aujourd'hui quelqu'un que ça interessait. Néanmoins je me devais de rester sur mes gardes, même si je ne craignais rien de lui, du moins je l'espérait, GG elle avait toute les chances de faire partis des étudiants qui avaient commencé à prendre place dans le bar. Reportant mon attention sur Ryuku, je remarqu'il s'apprête à me répondre tout en ayant auparavant reposé sa tasse sur le comptoir .

« Je ne sais pas ce que tu recherches en voulant à tout prix devenir l’une d’entre elles, mais si c’est la reconnaissance des autres, je pense que c’est loin d’être gagné. Je peux te dire de source sure que la reconnaissance et aussi éphémère que la beauté d’une chose. Un jour tu es totalement adulée, reconnue comme la meilleure chose qu’il puisse y avoir sur terre et le lendemain cela peut être le contraire. Mon père m’a toujours enseigné de me fier qu’à mon propre jugement et d’envoyer au diable tout le reste. Je me suis toujours appliqué à suivre ce conseil à la lettre. Enfin ce que je veux dire par là c’est que je ne te fais en aucun cas la morale ou autre. Tu es tout à fait capable de savoir ce qui est bien pour toi après tout. »

Il a fait preuve de franchise et cela se voit dans son regard, chaque paroles prononcés étaient le fruit de son opinion, de sa manière de voir. Un noeud s'est formé dans ma gorge mais je ne le quitte pas des yeux, non je ne peux pas, si je le faisais je sais très bien que je m'enfuirais afin de ne pas avoir à faire face à la réalité. Oui, la réalité étant que je sais déjà tout ce qu'il me dit, que ce n'est pas en devenant Queen que ma mère me remarquera, ce serait comme déguiser un putoi en chat , le physique serait différent mais l'odeur resterait , pour moi ce serait la même chose, autrui reconnaitrait quelqu'un de populaire mais je ne resterai pour ma mère qu'un enfant non désiré. Mais comment se fier à son propre jugement quand on ne sait même pas qui l'on est réellement ? Je sais très bien qu'il ne me fait pas la morale, après tout nous ne nous connaissons pas néanmoins ces paroles ont un sacré impact sur moi. Oui je devrais savoir ce qui est bien ou mal pour moi mais je ne le sais même pas .

« Désolé si je me montre trop brusque, mais ce n’est pas par méchanceté que j’ai dis ça. »

Il vient de rajouter cette phrase avec un petit sourire gêné, mon visage aurait-il trahis une quelconque marque de déception ? Il y a de grande chance pour cela en effet mais cette dernière phrase me rassure, en quelque sorte il n'a fait que me conseiller sur la situation comme l'aurais fait Jung sauf que lui m'aurait sauté dessus en m'attaquant avec des chatouilles que j'aurais repoussés tout en riant. Je ne sais pas vraiment ce que je peux lui répondre car moi même je ne la posséde pas mais je peux toutefois le remercier pour sa franchise .

< Merci, pour ta franchise . >

Je ne sais pas réellement ce qu'il pense de ma réponse car je détourne rapidement les yeux de lui afin de les reporter sur mon café désormais froid, que je saisis afin de le terminer. Puis tout en le reposant, je me retourne souriante vers Ryuku tentant bien que mal de paraitre crédible.

< Il est plus simple de parler dans le dos des gens, cela fait plaisir de rencontrer des personnes comme toi disons que cela change de l'habitude mais tu ne m'as toujours pas dit pourquoi tu étais là et je sais très bien que tu n'en a pas réellement envie mais comprends moi si je ne change pas de sujet de conversation, on va devoir continuer à parler des Queens et à moins que tu aimes ça, ce serait préférable de les laisser tranquille un peu >
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 17 ANS
▌Phone : 011 - 7985 - 8744
▌Pix' :



Identity
Classe sociale: RICHE
Relationship:
Côte de popularité:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: I want a Coca Cola please   Jeu 17 Juin - 13:00

Dire aussi ouvertement le fond de ma pensée n’était pas une chose commune que j’avais l’habitude de faire. Généralement je me contentais de rester dans la carapace du jeune homme parfait, toujours agréable quoiqu’un peu froid. Cependant une chose que je ne faisais pas, c’était de dire le fond de ma pensée mais les événements récents ont fait que j’ai baissé ma garde. Savoir que mon père m’interdit de vouloir étudier l’archéologie à l’université me rend fou de rage, si je ne me retenais pas je lui aurai surement sauté au cou ce soir là. C’était ça la raison de ma convocation auprès du directeur. Celui-ci avait vu que je m’intéressais de tout prêt à l’histoire et surtout aux travaux des archéologues en me rendant à toutes les conférences sur le sujet et avait à cet effet appeler ma famille pour leur en parler. Un archéologue réputé était en ville et préparait une conférence, c’est donc à cet effet qu’il m’avait proposé de faire parti des chanceux qui l’aideraient dans sa tâche. Autant dire qu’il s’agissait d’une grande aubaine, mais la réponse qu’avait donné mon beau père avait tout ruiné. Il était hors de question que je participe à cet événement jugeant qu’il était désormais plus que temps que je comprenne mes obligations en tant comme il disait, ah oui successeur. Successeur de quoi, et de qui ? Lui ? La bonne plaisanterie, cet homme ne m’a jamais accordé la moindre attention, j’étais pour lui une erreur, mais pas une erreur comme les autres, non celle de sa femme, ma mère. Autant vous dire que lorsque le principal m’a informé de ça, j’étais devenu totalement fou et c’est donc en grande vitesse que j’étais rentré chez moi ce jour là. Ah je voulais le tuer, qu’importe ce que les gens pensaient de moi. Selon lui, les archéologues étaient des bons à rien qui se goinfraient avec les subventions d’investisseurs comme lui. C’était impossible que je ne réagisse pas à une telle chose, certes son poste lui concédait le droit et surtout le pouvoir de dire une chose aussi ouvertement mais c’était hors de question que je reste sans rien faire. Ma colère était noire ce jour là et malgré ma rencontre avec cette jeune fille dans la salle d’attente, je n’avais qu’une chose en tête, lui dire le fond de ma pensée.

Ma mère n’avait pas eu de chance car c’était sur elle que j’étais tombé. Elle s’était trouvée comme on le dit si bien, au mauvais endroit au mauvais moment. Ma colère était telle que je la jugeais tout autant responsable que mon beau père d’une telle infamie. J’avais tout fait, oui tout fait comme ils me l’avaient dicté, je restais poli, droit et surtout respectueux. Je faisais tout pour rejeter le Ryuku d’avant et j’avais même appris à cohabiter avec lui, me satisfaisant des quelques minutes durant lesquelles je pouvais être moi-même et non le Ryuku qu’ils avaient façonné. La seule chose que je demandais c’est qu’on me laisse le choix de ce que je voulais étudier et selon le commentaire qu’avait fait le principal, il était probable que je doive suivre la formation de science politique. Encore une fois, ce foutu homme en avait décidé autrement. Il en faut peu pour imaginer dans quel état j’étais. Ma mère en avait pris pour son grade et c’était ainsi que sans rien ajouter j’étais parti en boite le soir même pour revoir la charmante Jade pour tenter peut être me changer les idées. Enfin bref depuis cette conversation mouvementée, je fuyais encore plus la demeure et toujours furieux de la situation, je ne me faisais bonne figure d’aucune règle de politesse. S’il voulait un successeur, j’allais faire en sorte qu’il regrette amèrement son envie, mais me faire du mal pour y arriver ne faisait vraiment pas parti de mes plans. Après tout, si on se comporte mal finalement même si c’est nos parents qui en prennent pour leur grade, la réputation de l’adolescent en prend également un mauvais coup et une étiquette nous est attribuée à jamais. Autant éviter de me fermer des portes, non ? La reconnaissance des autres comme je l’avais dit plus tôt à Han Eul, j’en avais que faire. Chacun est libre de penser ce qu’il veut sur moi, tant que je peux encore me regarder dans le miroir le matin en me levant et que je sais qu’Aisu et Anna m’apprécie comme je suis, tout me convient.

Mais certes cette fois ci j’avais étais brusque, peut être un peu trop et je n’avais pas fais preuve de délicatesse, chose qui ne me caractérisait pas du tout. A croire que l’histoire à propos de mon avenir m’empêchait de rester agréable aux yeux des autres. Cependant elle me remercie de ma franchise, chose que je n’ai pas l’habitude d’entendre où du moins que j’ai perdu d’entendre, après tout on m’a bien appris à me faire passer pour une personne que je ne suis pas.

« Il est plus simple de parler dans le dos des gens, cela fait plaisir de rencontrer des personnes comme toi disons que cela change de l'habitude mais tu ne m'as toujours pas dit pourquoi tu étais là et je sais très bien que tu n'en a pas réellement envie mais comprends moi si je ne change pas de sujet de conversation, on va devoir continuer à parler des Queens et à moins que tu aimes ça, ce serait préférable de les laisser tranquille un peu.»

Elle a l’air totalement désemparée et mal à l’aise, bien que souriante. J’avais donc été plus que clairvoyant sur le sujet ? Une culpabilité sans égale me prend totalement de plein fluet. Totalement préoccupé par mes problèmes, j’en oublie de me montrer délicat. Mon père m’a toujours apprit que je ne devais certes laisser mon cœur parler ouvertement et n’avoir jamais peur de mes opinions mais avec une certaine forme. Il est donc plus probable que cette fois ci, je n’ai pas su me montrer délicat et j’en ressens une certaine honte. A croire que je commence à devenir comme cet homme abject…A vrai dire à cet instant même la jeune fille devant moi, me donne l’impression d’être une petite fille, un peu sur le point de pleurer. On peut voir qu’elle a du mal à faire contenance comme le veut la coutume et je me sens responsable de ça. Il faut que je fasse quelque chose à ce sujet, il manquerait plus qu’un sbire soit dans le coin pour que celle-ci tout comme moi ont se retrouve sur le blog et avec le cynisme de GG surtout si elle découvre les vrais raisons de son envie de devenir populaire, elle ne ferait qu’une bouchée de la jeune fille et tout ça par ma faute ? Non je ne pourrais supporter une telle chose. Mais que dire pour tenter de changer de sujet tout en m’excusant et de lui faire comprendre qu’elle devrait ne pas prendre trop à cœur ce que j’ai dit ? Je finis de boire mon café et décide finalement après avoir bien choisi soigneusement mes mots comme je l’ai toujours fait jusqu’à aujourd’hui à part ce petit incident, je lance discrètement pour qu’aucun élève puisse nous entendre.

« « Merci. Ne prends pas trop mes mots à cœur, j’ai été très indélicat aujourd’hui. » Dit-je dans un sourire gêné. « Je traverse une mauvaise passe et j’en oublie que certains pourraient être dans le même cas que moi. Enfin ce que je veux dire par là, c’est que tu peux parfaitement oublier ce que j’ai dis plus tôt, il n’y a vraiment rien de mal à chercher la popularité, je suis juste un marginal dans cet école. » Finis-je dans un sourire qui se veut amical. Chose très rare lorsqu’on connait la personne que je suis en temps normal préférant rester dans son coin.

C’est alors que je sens mon portable vibrait dans ma poche et le prend en main en m’excusant auprès de Han Eul, c’est un sms de ma mère qui me demande de rentrer car il faut qu’elle me parle. A quel sujet ? Ma fiancée ? Mon problème en ce moment ? Si oui ça sera avec joie que je dirais son nom haut et fort : M.YOON ! Voila mon problème…mais je connais déjà sa réponse, je devrais prendre ma situation comme une aubaine pour un japonais comme moi venant d’un quartier modeste. Enfin bref, il semble qu’il faut que je rentre.

« Je suis désolé, mais il faut que je parte, le devoir m’appelle.» Dis-je simplement à son attention.

Je trouve ça juste dommage de devoir partir en la laissant comme ça avec une mauvaise impression de moi mais je n’ai pas le choix car si je ne rentre pas immédiatement, c’est tout simplement les gardes du corps de mon père qu’on pourrait voir débarquer dans le bar pour me ramener de force auprès de lui comme lorsque j’étais avec Anna alors si je pouvais éviter d’être en compagnie d’une autre fille à ce moment là, ça arrangerait surement ma situation. Et puis l’optique de traumatiser une autre personne ne me dit vraiment rien.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyo-dreamers.my-rpg.com

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 18
▌Phone : 011-0382-1695
▌Pix' :



Identity
Classe sociale: Riche
Relationship:
Côte de popularité:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: I want a Coca Cola please   Ven 18 Juin - 15:42

Malgrès le sourire que j'affiche, je sens bien qu'il a remarqué que j'étais mal à l'aise décidemment j'étais vraiment douée pour embarasser les gens. Comme si je retournais en enfance, je me comportais devant lui comme une gamine à qui l'on aurait fait la morale; ce n'étais pourtant pas dans mes habitudes de me comporter ainsi et j'en avais extrémement honte. Cela me rapellait les rares fois où ma mère rentrer à la maison et que je refusais de manger tentant tant bien que de mal de la faire réagir, cherchant même à ce qu'elle m'hurle dessus me montrant un minimum l'intérêt qu'elle avait pour moi. Mais tout ce qu'elle se contentait de faire c'était de manger tout en téléphonant à une quelconque conquête puis elle quittait la table avant de se diriger vers son bureau personnel . Le noeud formé dans mon estomac me donnait l'impression que j'allais pleurer mais pourquoi devrais-je pleurer ? Ryuku n'était qu'un inconnu qui avait simplement suggéré son point de vue ce que, en tant normal j'aurais ignoré mais aujourd'hui était la journée de trop , cela faisait plus d'un mois que je n'avais plus de nouvelle de ma mère et pour être franche je ne supportais plus de devoir dépendre financiérement de Shun. Tout en me ressaisissant et en ravalant les quelques larmes qui menacaient de couler le long de mes joues, je reporte mon regard sur Ryuku qui semble gêné puis remarque qu'il jette un coup d'oeil sur les éléves qui nous entourent.

« Merci. Ne prends pas trop mes mots à cœur, j’ai été très indélicat aujourd’hui. » Me dit-il avec un petit sourire gêné. « Je traverse une mauvaise passe et j’en oublie que certains pourraient être dans le même cas que moi. Enfin ce que je veux dire par là, c’est que tu peux parfaitement oublier ce que j’ai dis plus tôt, il n’y a vraiment rien de mal à chercher la popularité, je suis juste un marginal dans cet école. » Finit-il dans un sourire qui me parait amicale.

En y réfléchissant je n'avais même pas pensé que lui aussi pourrait aller mal, ce qui prouve à quel point je peux être égoiste. Son aspect plutôt froid aurait pourtant du être un indice de son mal être mais je n'avais pensé à ce moment là qu'à aller à son encontre pour taper la dicute sans même envisager qu'il pourrait vouloir être seul. Et dire que je m'étais imaginé qu'il parlait fort pour attirer mon attention. J'étais d'une stupidité et d'une naiveté incroyable. Cepandant ces quelques paroles avaient suffit à dénouer le noeud qui c'était auparavant formé dans mon estomac et tout en le regardant je remarque que le vombrissement d'un portable se fait entendre. Tatant mes poches tout en regardant Ryuku, je m'aperçois qu'il ne s'agit pas du mien mais du sien ce à quoi il s'excuse d'un signe de la main avant de regarder l'écran de celui-ci. Aprés tout cela semble normal, un homme comme lui doit surement avoir une petite amie qui se demande où il se trouve, à tout les coups il s'agit peut-être même d'une fille de mon lycée, ce serait tellement drôle qu'une coincidence pareil est lieu d'être.

« Je suis désolé, mais il faut que je parte, le devoir m’appelle.»

Déjà ? Voici les mots que j'aurais aimé prononcé mais que mes lèvres ont empêché de sortir. Fouillant dans mon sac à la recherche de mon portefeuille , je fais un signe au serveur afin de lui régler l'addition puis tout en tendant l'argent au serveur je m'adresse à Ryuku.

< Cela a été agréable de pouvoir te parler, merci beaucoup , si cela ne te déranges pas j'aimerais te donner mon numéro de portable au cas où cela te tenterais de revenir boire un coup ici en ma compagnie >

Aucune réponse . Tiens serait-il en train de réfléchir ? Me tournant dans sa direction afin de comprendre pourquoi celui-ci ne me répond pas, je remarqu'il n'est plus là, en effet je parle dans le vide. Je décide alors de me lever et de me diriger vers la sortie espérant que celui-ci soit dehors que je puisse encore le remercier . J'ouvre la porte précipitamment et ne me rends pas compte qu'il pleut des torrents puis m'avance jusqu'à la chaussé tournant la tête de tout les côtés espérant l'apercevoir malheureusement je ne vois personne, juste le ciel gris et les gouttes de pluie qui coule le long de mon visage et de mes bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: I want a Coca Cola please   

Revenir en haut Aller en bas
 

I want a Coca Cola please

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liar Liar :: } _Seoul City | Gwangjin-gu } Le Quartier Riche :: → Neung-dong } Divertissements :: → Moon Yang } Bar-