AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand la maladresse de YS décide de frapper de nouveau | PV Kuan Ji Min |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

M o d é r a t r i c e

M o d é r a t r i c e
▌Âge RP : 17
▌Phone : 011-9864-7665
▌Pix' :



Identity
Classe sociale: MODESTE
Relationship:
Côte de popularité:
23/100  (23/100)

MessageSujet: Quand la maladresse de YS décide de frapper de nouveau | PV Kuan Ji Min |   Mer 16 Juin - 13:58

Aujourd’hui il était dimanche et comme à son habitude, la jeune YS aurait voulu passer sa journée cloitrée dans sa couette. Elle n’était pas du genre paresseuse ou autre, disons juste qu’elle aimait bien dormir. Elle trouvait formidable d’être allongée dans des draps douillets et en hiver elle adorait par-dessus tout s’enrôler dans sa couette comme lorsqu’on roule un Maki. Enfin bref Yung Sook était une grosse dormeuse comme Jung Wan était un ventre sans fond. Drôle de combinaison n’est ce pas ? C’est d’ailleurs pour cette raison qu’YS due se lever très tôt ce matin pour remplir le frigidaire que son adorable de grand frère avait laissé pratiquement vide après sa dernière crise. Oui autant YS, il lui arrivait de pouvoir passer la moitié de sa journée en train de dormir, Jung Wan c’était la nourriture dont il ne pouvait pas se passer. C’était à se demander comment il faisait pour garder autant la ligne. C’était un réel mystère pour la jeune fille. C’était donc à contre cœur que ce jour là, elle quitta ses draps pour se diriger d’un pas encore endormi vers la salle de bain. Il fallait dire que l’optique de la journée ne l’enchantait guère car après avoir fait un tour au marché pour acheter les prévisions pour la semaine, elle devait également faire le repas de midi et surtout aller travailler. Mais bien sur ceci personne ne le savait. Vous imaginez quel scandale cela pourrait faire ? Une élève de la célèbre école de Gwan Sun en train de travailler comme caissière dans une librairie. Je vous laisse imaginer la chose. Pour bien se réveiller, elle choisit donc de passer sous la douche froide mais son corps n’était vraiment pas habitué à un tel sadisme de sa part mais pourtant c’était nécessaire alors elle se força à rester quelques minutes sous l’eau glacée, se retenant même de crier. Qu’est ce qu’il ne fallait pas qu’elle fasse pour qu’elle ne soit pas la tête dans le baba dès le matin. Une douche froide était certes radicale et bien plus efficace sur elle qu’une bonne dizaine de tasse de café alors quand elle n’était pas encore bien lunée dès son réveil, c’était toujours direction la salle de bain pour une douche bien froide. Elle n’était pas non plus du genre kamikaze et quelques minutes plus tard, elle ouvrit à fond l’eau chaude pour finir sa toilette.

Lorsqu’elle arriva dans sa chambre en peignoir, elle se rendit devant sa penderie pour choisir ce qu’elle allait mettre. Quelque chose de correct sans que cela fasse trop habillé mais pas trop détendue non plus puisqu’elle devait aller travailler. Elle choisit finalement de revêtir un débardeur blanc auquel elle ajouta une tunique chemise de même ton à manche évasée. Pour le bas son choix se porta sur un legging noir. Elle ajouta quelques accessoires comme un pendentif et un sautoir. Lorsque ses cheveux furent à peu près secs elle les lissa avant de se rendre dans la cuisine, préparer le petit déjeuner. Lorsqu’elle eu terminée ce qu’elle était en train de faire, elle prit le porte monnaie de la maison consacré aux dépenses de la maisonnée, et laissa un petit mot aux deux hommes de la maison pour leur dire qu’elle était partie au marché avant de se chausser de ballerines à bouts pointus blanches. Le trajet se fit sans pépin jusqu’au marché. Elle profitait de sa marche pour respirer l’air encore frais de la journée tout en regardant les enfants qui contrairement à elle était déjà debout depuis longtemps. Lorsqu’elle arriva sur la place du marché, comme d’habitude celui-ci était bondé de monde difficile même parfois de se faire un passage. A cet instant, elle maudissait vraiment son frère qui la forçait à devoir subir ce calvaire tout ça parce que monsieur avait un examen important. Elle soupira un instant et prit son courage à deux mains pour se faufiler dans la masse. Après une demi-heure d’allées et venues entre les différents stands, elle avait les bras chargés de paquets et elle ne voyait même pas à deux mètres devant elle. C’est donc doucement mais surement qu’elle se faufila entre les personnes, mais pas assez il faut croire pour voir arriver cette personne. Et la maladresse de YS si elle n’était pas déjà légendaire fit encore des siennes pour son plus grand malheur. Tous les achats qu’elle avait effectué se retrouvèrent par terre, c’est donc tout naturellement qu’elle lança à la personne qu’elle venait de bousculer alors qu’elle s’était déjà agenouillée pour ramasser ses achats :

« Veuillez me pardonner, je suis vraiment confuse, j’espère que je ne vous ai pas fais mal ? »

Heureusement pour elle tout était soigneusement emballé dans des emballages isothermes ce qui faisait qu’elle n’avait donc pas à tout jeter. Certes ce n’était pas dans son habitude de ne pas s’excuser de façon correcte mais avec les allées et venues, elle n’était pas totalement persuadée que les gens feraient attention à ne pas marcher sur ses achats. Sa famille n’était pas pauvre mais n’avait pas les moyens de jeter de l’argent par les fenêtres, elle finirait donc de s’excuser proprement lorsqu’elle aurait tout ramassé.
Tenue du jour :
Spoiler:
 



« Un coeur n'est juste,
que s'il bât aux rythmes des autres !»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://folledemanga.kazeo.com

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 17 ans
▌Phone : 011-2798-4357


MessageSujet: Re: Quand la maladresse de YS décide de frapper de nouveau | PV Kuan Ji Min |   Mer 16 Juin - 17:25

    Qu'est ce que je vais bien pouvoir faire aujourd'hui ?
    Une fois n'est pas coutume, cette question vint à l'esprit de Ji Min lorsqu'elle se réveilla d'assez bonne heure pour un dimanche matin. Elle n'avait rien à faire, pourtant elle était la championne pour trouver des idées d'activités sur ses temps libres. Elle s'assit sur son lit a baldaquin et frotta ses yeux comme une enfant se reveillant en pensant ardemment à quelque chose à faire.
    Sa mère lui dirait sûrement qu'elle peut aider la femmes de ménage ou la cuisinière, mais qu'elle interêt ? Son père lui dirait de pratiquer son violon, mais elle n'en avait pas envie. Sa nièce lui demanderais de jouer à la poupée avec elle, mais juste là, ca lui paraissait vraiment ennuyant. Alors que faire? La bibliothèque, trop calme, et impossible d'y bouger...un boite de nuit alors? Il est trop tôt pour ça. Allez au parc, trop d'enfant, en plus elle devrait y mener sa nièce. Le marché alors? Ca c'était une bonne idée et les lèvres de Ji Min s'élargirent en un sourire.

    Elle aimait aller au marché, même pour ne rien acheter, elle aimait les odeurs et les couleurs qui se mélaient à la foule hétérogéne. En plus elle pourrait certainement y trouver un cadeau pour sa nièce dont le troisième anniversaire approchait à grand pas. Le genre de cadeau que les enfants des familles modestes adorent mais auxquels n'ont pas accés les enfants de ce quartier.

    Enchantée à la perspective de cette sortie, elle se dirigea vers son armoire, enfin son dressing pour y choisir la tenue du jour. Elle craqua pour une robe courte bleu pervenche au manche courte accompagné d'une ceinture rouge assez vintage avec un collant ainsi qu'un gilet léger. Elle se dirigea ensuite vers la douche et fit sa toilette, s'habilla, se maquilla légérement et accompagna sa robe de boucle d'oreille coloré et du bracelet qui l'accompagnait.
    Elle descendit l'escalier de bois foncé vers le rez de chaussée où elle prit son petit dejeuner en compagnie de son second frère et de sa fille qui l'avait certainement forcé à sortir du lit bien avant qu'il ne l'aurait souhaiter.
    Ji Min remonta se brosser les dents. Elle ne comptait plus le nombre de fois où elle montait et descendait ces escaliers dans la journée car le chiffre lui aurait sans doute fait peur.
    Elle redescendit cinq minutes plus tard et informa son frère de son intention d'aller au marché, tandis que celui-ci faisait toujours manger sa petite puce, il regarda sa soeur avec un mélange d'exaspération et d'amusement. On pouvait dire qu'elle ne manquait pas d'énergie même le dimanche matin.

    Elle trouva à l'entrée de la maison ses chausures d'un bleu métalique avec de légers talons qu'elle s'empressa d'enfiler. avant de quitter la maison. Elle aurait pu prendre son vélo pour y aller, mais elle préfèra le bus quasi-vide du dimanche matin, et puis sans bouchon, c'était bien plus rapide que le vélo. Bien sur le traffic était toujours dense dans le centre, mais elle s'arrêterait avant de s'impatienter.
    En effet au bout d'une petite quinzaine de stop, elle sortie du bus, à cinq minutes à pied du marché, de toute façon, la circulation des véhicule y était interdit pendant le marché.

    Elle marcha en suivant la horde de passant qui se dirigeait vers le même but qu'elle, le marché, personne ne faisant vraiment attention ni à elle ni à autre chose que leur course à faire. En essayant de se faufiler entre les passants vers les stands qui l'interessait, chose qui était peu aisé malgré sa petite taille et sa silhouette menue, elle se retrouva soudain nez à nez avec un pile de paquet avançant comme par magie vers elle. Elle n'eut pas le temps d'essayer de l'éviter que la montagne de course la heurta en la faisant tomber en arrière.
    Enfin c'est ce qu'il ce serait passé si il n'y avait pas eu autant de monde autour d'elle qu'elle bouscula legerement en perdant l'équilibre.
    - Pardon, dit elle avant de se rendre compte que la personne sur laquelle elle s'était rattraper continuait son chemin comme si de rien n'était.

    Les sacs qu'elle avaient recus en pleine figure n'eurent pas sa chance et s'étalérent à ses pieds découvrant une jeune fille déjà agenouillé pour ramasser ses achats en s'excusant rapidement. Ce n'était pas des excuses conventionelles, mais cela ne gêna pas notre jeune fille compatissante. Elle se baissa pour aider la jeune fille en lui répondant.

    - Ce n'est pas grave! Laissez moi vous ai... Ji Min s'arrêta nette. Elle était à présent à genoux en face de la jeune maladroite qui continuait de ramasser ses paquets sans se rendre compte qu'elle connaissait sa victime, pas vraiment bien, certes, ne s'étant jamais vraiment parler, mais Ji Min reconnu immédiatement sa camarade de classe.
    - Kim Yung Sook ?
    Elle rit doucement, ce n'était pas un rire moqueur,juste qu'on ne pouvait pas en attendre moins de la maladresse légendaire de YS. Elle commenca alors à ramasser les paquets à droite à gauche en continuant amusée:
    - Ca ne pouvait arriver qu'à toi. Notre riche élève souriait à sa collègue, un sourire qui se voulait à la fois rassurant et sympathique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

M o d é r a t r i c e

M o d é r a t r i c e
▌Âge RP : 17
▌Phone : 011-9864-7665
▌Pix' :



Identity
Classe sociale: MODESTE
Relationship:
Côte de popularité:
23/100  (23/100)

MessageSujet: Re: Quand la maladresse de YS décide de frapper de nouveau | PV Kuan Ji Min |   Jeu 17 Juin - 20:12

Elle tenta de sauver tout ce qui pouvait être sauvé. Comme elle l’avait imaginé personne ne faisait pas vraiment attention où ils mettaient les pieds et elle fut plusieurs fois bousculée tandis qu’elle ramassait ses achats. La personne qu’elle avait bousculée dans cette histoire ? A vrai elle n’y pensait plus après tout elle s’était excusée certes de façon brève mais pas pour autant non sincère. C’est donc avec étonnement qu’elle vit une personne se baisser à ses côtés pour l’aider à ramasser toute la nourriture en lui lança d’une façon aimable :

«- Ce n'est pas grave! Laissez moi vous ai... » Mais celle-ci sembla se taire, ce qui attira bien entendu l’attention de YS qui découvrit enfin la personne qu’elle avait bousculée. C’était une de ses camarades de classe, Kuan Ji Min plus exactement. C’était bien sa veine de tomber sur une des filles de sa classe en plus. Pour une fois de nouveau celle-ci pourrait admirer dans toute sa splendeur à quel point YS était une maladroite de nature si elle n’avait pas eu encore l’occasion de la voir à l’œuvre.

« - Kim Yung Sook ? » Lança la jeune fille avant même qu’elle puisse faire de même. Et en plus de ça, elle se souvenait d’elle, peut être rien de bien étrange pour certains. Mais si vous saviez en réalité le nombre de camarades de classes qu’on oublie tellement on n’a pas l’habitude de les côtoyer. Sur une classe de trente élèves, il arrive souvent que cinq d’entre eux passent inaperçus pour vous. Seulement parce qu’ils sont marginaux ou qu’ils sont comme dirait-on plus communément, ah oui « à part ». YS heureusement pour elle ne faisait pas vraiment partie d’eux puisqu’elle était devenue déléguée bien que cela ne signifiait pas pour autant qu’elle était totalement intégrée. YS avait décidé d’être plus positive et de prendre comment pourrait-on le dire autrement ? Ah oui prendre du plomb dans la tête en ayant une minimum confiance en elle et d’oublier sa parano. Mais il fallait dire que pour elle c’était plus facile à dire qu’à faire. Elle se contenta donc de baiser la tête sans rien dire attendant une réaction de sa camarade de classe. Celle-ci d’ailleurs se mit simplement à rire, mais pas un rire moqueur comme elle n’avait l’habitude de voir en temps normal.

« - Ca ne pouvait arriver qu'à toi. »

Oui ça ne pouvait arriver qu’à YS. Que ce soit son bentô, des copies, un seau d’eau, YS ou disons la malédiction dont elle semblait être la victime ne manquait pas une occasion de se manifester. Bentô bon pour la poubelle, les copies qu’elle avait mis si longtemps à trier par terre et toutes éparpillées aux quatre coins du couloir, sans parler du nombre de fois ou un seau s’était déversé sur une pauvre élève qui avait eu le malheur de croiser YS. Même elle était bien forcée de reconnaitre que sa camarade n’avait pas tort. C’est d’ailleurs tout naturellement qu’elle répondit dans un demi-rire :


« Il faut croire que cette maladresse est une seconde nature chez moi. J’espère que je ne t’ai pas fais mal en te bousculant tout à l’heure, Kuan Ji Min ?»

Elle en profita pour placer le dernier sachet qui s’était retrouvé par terre dans un de ses paquets. Elle était heureuse d’avoir tout sauvé sans trop de mal. Elle se leva donc et tendit la main à Ji Min pour l’aider à se lever.

« Merci beaucoup de m’avoir aidé en tout cas. Pour me faire pardonner que dirais-tu d’aller boire quelque chose ? Je connais un petit salon de thé pas très loin et ils font de délicieux gâteaux. »

Elle s’était exprimée d’une voix claire et amicale. Elle ne ressentait pas vraiment d’animosité vis-à-vis de la jeune fille et puis n’oublions pas que la jeune fille ne semblait pas lui en voulant. Même si la matinée avait bien avancée et qu’elle devait travailler cet après midi, elle pouvait bien s’accorder une pause pour payer un thé à sa camarade, non ?



« Un coeur n'est juste,
que s'il bât aux rythmes des autres !»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://folledemanga.kazeo.com

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 17 ans
▌Phone : 011-2798-4357


MessageSujet: Re: Quand la maladresse de YS décide de frapper de nouveau | PV Kuan Ji Min |   Ven 18 Juin - 20:46


    Ji Min protégea et ramassa les quelques paquets restant et les tendit à sa délégué en se disant que cela la faisait ressembler à une fille commune, entendez par là d'une famille modeste comme on en voyez dans les mangas et les damas pour filles spécialement. Vous savez, il y a toujours une jeune fille modeste et un peu maladroite qui doit faire le cuisine pour son père ou les garçons avec lequel elle vit, parce que bien sur, aucun homme ne fait jamais bien la cuisine, leur mère étant presque toujours mortes... Son sourire se renforça à cette idée, ces caricatures étaient vraiment stupide, enfin ce n'est pas pour autant qu'elle ne les lirait pas. Mais bien sur, ca n'avait aucun sens et puis, Yung Sook faisait partie de Yu Gwan Su, elle avait certainement une cuisinière, plusieurs servantes, un jardinier et des chauffeurs. Peut être aimait elle juste comme Ji Min aller au marché!

    Elle entendit alors Kim Yung Sook lui adresser la parole :
    « Il faut croire que cette maladresse est une seconde nature chez moi. J’espère que je ne t’ai pas fais mal en te bousculant tout à l’heure, Kuan Ji Min ?»
    Ji Min était trop souvent témoin des catastrophes dont elle était l'origine pour lui donner tort, ce qui élargie encore un peu son sourire si c'était possible. Combien de fois elle l'avait vue trébucher et tomber sur une pierre, faire tomber quelque chose de ses mains ou qui se trouvait à sa portée. Avec chance, jamais ce n'était vraiment sérieux mais Ji Min se dit que ca devait être drôlement fatiguant et gênant dans la vie quotidienne? Elle reprit alors un visage neutre, bien que ses lèvres dessinaient toujours un léger sourire mais ce n'était rien d'autre que son expression naturelle.
    -Non, ca va! C'était vrai, le choc lui avait fait perdre l'équilibre mais maintenant que celui ci était passé, elle se rendit compte qu'elle n'avait pas ressentit le moindre mal. Comme on disait: plus de peur que de mal.

    Tous les sachets était à présent ramasser, tous remis en place dans les bras de YS qui s'était relevé et avait tendu sa main vers Ji Min pour l'aider à se relever. Ji Min l'accepta et s'appuya légèrement dessus pour se lever.
    « Merci beaucoup de m’avoir aidé en tout cas. Pour me faire pardonner que dirais-tu d’aller boire quelque chose ? Je connais un petit salon de thé pas très loin et ils font de délicieux gâteaux. »

    Gâteaux ! C'était le mot à ne pas prononcer, le péché mignon de notre lycéenne. Comment voulez vous qu'elle résiste à l'envie de la suivre après cette annonce. Des gâteaux délicieux, Ji Min connaissait que trop bien les salon de thé, leurs petites pâtisseries moelleuse et sucrée dont la douceur enchantait sa langue. La perspective était plus que tentante, même si elle se trouvait dans un quartier modeste, elle savait que la qualité des bon salon de thé ici valait ceux des quartiers chics.


    Elle réfléchit quelque seconde à la proposition. Après tout le marché n'allait pas s'en aller pendant ce temps là et elle pourrait revenir trouver le cadeau pour sa nièce. De plus il y aurait certainement moins de monde plus tard, enfin peut être, on peut toujours rêver, je suis pas sur qu'il y ai jamais moins de monde sur ce marché, à part peut être pendant la nuit. En outre, c'était tellement rare, c'est à dire jamais jusqu'à maintenant, que la représentante de sa classe l'invite qu'elle ne pouvait pas refusé, Ji Min la savait timide et elle s'était déjà étonnée de ne pas l'avoir vue partir en courant après s'être excuser et avoir ramassé ses paquets. Mais ce ne fut pas le cas, alors avec un sourire encourageant, et parce qu'elle la proposition lui était alléchante, elle répondit:
    "-Mmh, ca a l'air chouette. Ca sera avec plaisir." Ce n'était pas vraiment une facon d'accepter vraiment convenable, mais sincère et enjouée.

    Attendez! Y'a pas quelque chose qui cloche là! Si bien sur, quelle étudiante de Yu Gwan Sun pouvait connaitre les quartiers modestes de manière à savoir où sont les bons salons de thé? Et quelle riche héritière faisait de si important achat de fruit, légume et poisson à la place de leur servante ? Ji Min hésita un instant. Se pouvait il que sa camarade soit boursière ? Impossible, elle se comportait toujours comme une jeune fille des beaux quartiers bien que plus timide, maladroite et moin arrogante et prétentieuse que la plupart de ses condisciples.
    "- C'est dangereux d'avoir autant de paquet! Qu'est ce que c'est que tout ça ? Demanda t'elle en désignant les sacs que YS portait. Est ce toi qui fait les courses?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

M o d é r a t r i c e

M o d é r a t r i c e
▌Âge RP : 17
▌Phone : 011-9864-7665
▌Pix' :



Identity
Classe sociale: MODESTE
Relationship:
Côte de popularité:
23/100  (23/100)

MessageSujet: Re: Quand la maladresse de YS décide de frapper de nouveau | PV Kuan Ji Min |   Ven 18 Juin - 22:59

Ys fut soulagée lorsque Ji Min l’assura qu’elle n’avait rien. Après tout YS était la fautive dans cette affaire, elle aurait du obliger Jung Wan de l’accompagner au lieu de l’avoir laissé tranquillement dormir dans son lit. Et oui Jung Wan avait beau être un grand frère formidable il lui arrivait parfois de se comporter comme un mufle et surtout avec elle. Autant Jung Wan adorait vider le frigidaire lors de ses crises de boulimie autant il rechignait à aller faire les achats et c’était donc souvent la tâche à YS de le faire. Elle se demandait même s’il ne faisait pas ça pour uniquement pour ne pas se sentir coupable de le vider si rapidement. Après tout la nourriture comme la vie à Seoul ne faisait qu’augmenter et bien que le travail de leur père leur permette de vivre correctement il arrivait souvent qu’ils devaient faire des économies sur certaines dépenses. Bien que ce genre de situation fût occasionnel, YS ne manquait pas de le dire à Jung Wan lorsqu’il repartait de nouveau dans l’une de ses crises. Heureusement cette fois-ci, ils avaient assez d’argent et même en comptant les achats qu’elle venait de faire, elle aurait la possibilité de faire face à une autre crise si jamais elle se répétait. D’ailleurs en parlant de ça, elle se rendit enfin compte qu’elle n’avait pas pris son porte monnaie personnel, celui qu’elle utilisait pour ses dépenses personnelles grâce à son travail. Ce qui bien entendu permettait à la famille de mettre des sous de côtés. La seule à savoir ça c’était YS puisque c’était elle qui se préoccupait du budget de la famille. Jung Wan avait commencé au début mais lassé de devoir garder tous les reçus avaient laissé la joie à YS de le faire. Elle ne lui en voulait pas et aimait bien passer ses soirées dessus lorsqu’elle n’était pas trop occupée par ses devoirs. Il fallait donc qu’elle pense à demander un reçu lorsqu’elles iraient au salon de thé, enfin bien sur si Ji Min acceptait son offre. Il ne lui fallut attendre que quelques secondes pour que celle-ci s’exclame d’une voix sincère et enjouée.

«- Mmh, ca a l'air chouette. Ca sera avec plaisir. »

Serait-elle gourmande ? A vrai dire YS raffolait également de ses petites pâtisseries qu’on trouvait dans les salons de thé et elle prenait grand plaisir à y aller lorsqu’elle pensait qu’elle pouvait se le permettre. En temps normal, elle ne restait pas bien longtemps puisqu’elle n’aimait pas être le centre d’attention. YS n’était pas de nature à se lier facilement avec les gens et surtout sa timidité qu’elle trainait depuis son enfance ne l’aidait pas. Elle n’arrivait tout simplement pas à faire confiance aux autres. Elle avait tout simplement peur de se faire de nouveau trahir, seulement les derniers événements dans sa vie, lui avait donné l’envie de changer. D’arriver à chasser son naturel timide pour tenter de s’ouvrir un tout petit peu plus vers les autres, certes ce n’était pas facile mais elle tentait tant bien que mal de se surpasser. La preuve parfaite de cette décision était qu’elle ne s’était tout bonnement pas enfuie, honteuse et n’osant même pas faire face à Ji Min. Depuis ses récentes rencontres avec Anna et Elisabeth, elle avait pu constater que tout le monde ne pensait pas forcément du mal d’elle et c’était donc ce qu’il l’avait poussé à mettre son côté pessimiste de côté. Elle devait bien avouer que ceci était fort reposant et elle préférait tout simplement de ne pas prendre les choses trop à cœur ou du moins sur des choses futiles telles que le fait de l’avoir bousculée par inadvertance. Cette fois ci YS était heureuse de ne pas aller à son salon de thé préféré toute seule. De plus Ji Min semblait adorer autant qu’elle ces pâtisseries.

Cependant elle remarqua une hésitation dans le regard de sa camarade. Aurait-elle changé d’avis ? Tandis que YS allait l’assurer de la qualité des produits du salon de thé, celle-ci l’avait déjà devancé en la questionna sur un tout autre sujet.

« - C'est dangereux d'avoir autant de paquets! Qu'est ce que c'est que tout ça ? Est ce toi qui fait les courses? »

YS était tout simplement surprise par cette question et due surement du mal à cacher son étonnement. N’était-elle donc pas au courant que YS était la boursière de leur année ? Pourtant ce n’était un secret pour personne et surement pas des membres de sa classe. C’est donc quelque peu décontenancé par la question de Ji Min qu’elle répondit.

« Eh bien, euh…en effet.» Elle ne savait pas vraiment quoi répondre. Le ton qu’avait prit la jeune fille semblait si spontané que cela troublait YS. « Il faut croire que tu savais pas que j’étais boursière. J’habite dans le quartier en fait.»

Elle avait fini sa phrase avec un demi-sourire ne sachant pas trop quoi faire. Ça semblait si extraordinaire que Ji Min ne sachent rien de sa condition sociale qu’elle était en quelque sorte totalement déstabilisée. Elle n’ajouta rien d’autre laissant la jeune fille en face d’elle accusait le coup. Si comme il le semblait, elle ne savait rien, peut être que la réponse qu’elle lui avait donnée plus tôt n’aurait alors plus lieu d’être, mais pour une fois YS décida de ne pas y penser et de voir la réaction de Ji Min tout simplement.



« Un coeur n'est juste,
que s'il bât aux rythmes des autres !»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://folledemanga.kazeo.com

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 17 ans
▌Phone : 011-2798-4357


MessageSujet: Re: Quand la maladresse de YS décide de frapper de nouveau | PV Kuan Ji Min |   Sam 19 Juin - 15:34

    « Eh bien, euh…en effet... Il faut croire que tu savais pas que j’étais boursière. J’habite dans le quartier en fait.»

    Boursière ! Ji Min ouvrit un peu les yeux sur la surprise mais repris très rapidement une expression neutre. Elle se plongea dans ses reflexions, tout en gardant son visage ferme de manière à ce que sa rêverie fut indecelable.
    Boursière! Pourquoi cette information lui avait elle échapée ? Elle qui fouine partout et se nourrit de chaque information de chaque savoir, pourquoi une telle donnée était passée au dessus d'elle. Elle était dans la même classe, quand avait elle jamais été innatentive au point de ne pas retenir ce lieu commun. Bien sur Ji Min n'écoutait pas toujours ce qui se disait dans sa classe, dès qu'un professeur était présent, il attirait toute son attention. Mais même les proffesseurs devais citer parfois le fait qu'elle était boursière, avec des phrases du genre:
    " Rappelle toi qu'il te faut envoyer ton dossier pour la bourse avant telle date" ou encore"Attention, si tes notes ne remonte pas au prochain trimestre, tu perdras ta bourse!"Bien qu'il n'est pas vraiment lieu d'être car la déléguée était une très bonne élève... C 'était d'ailleurs certainement la raison pour laquelle elle avait été acceptée dans cette si prestigieuse école.

    Ji Min ne comprennait pas, elle essaya de se ramener en mémoire des fois où elle aurait pu entendre que sa timide camarade était une élève du milieux modeste, mais après quelques seconde d'activité intensive de son cerveau, ne trouvant rien qui ai pu la mettre sur la piste de cette nouvelle. Elle finit par répondre simplement:
    -Non.J'ai du omettre ce détail

    C'était peut être étrange, mais c'était ainsi. Et puis finalement qu'est ce que ca changeait: rien du tout, comme elle venait de le dire, ce n'était qu'un détail. Peut être était ce là la raison qui l'avait poussée à ignorer cette donnée sur la situation de YS pourtant de notoriété public. Les autres auraient peut être tourner le dos à la jeune fille après une telle découverte, mais Ji Min n'était pas de ce genre. Elle laissait facilement fierté et prétention de côté. Se mélanger au "peuple", elle adorait ça, après tout elle était elle même sur un marché pour trouver un cadeau à sa nièce, pas dans les magasins de jouets derniers cris qui fleurissaient dans les rues des beaux quartiers.

    Maintenant que faire, il était de toute manière hors de question de refuser l'invitation bien sûr! Ji Min était enchanter à cette idée. Cependant serait-ce malvenu de lui offrir cette sortie ? Certainement oui, Kim Yung Sook l'avait inviter pour se faire pardonner, ce serais surement offensant . Et puis après tout boursière ne voulait pas dire pauvre, juste pas suffisamment riche pour payer l'école. Et ce, même certaines familles vivant dans les quartiers riches n'en avait pas les moyens.
    Ji Min avait aussi envie de sympathiser avec sa délégué, et elle appréciait les efforts qu'elle faisait au delà de sa timidité. Elle ne pouvait décemment pas la vexer.

    Dans un geste habituelle, elle passa sa main dans ses cheveux pour les placer derrière son oreille tout en reportant son attention sur sa camarade. Elle remarqua qu'une expression légèrement anxieuse était apparue sur le visage de son interlocutrice. Le sourire se raccrocha aux lèvres fine de Ji Min.
    "- Bon alors on y va dans ce salon de thé !"
    Elle avait parler avec enthousiasme et détermination, comme une enfant à qui on promet un gâteau ou une quelconque sucrerie d'ailleurs pour ceux ci, comme si les trente secondes de choc et d'interrogation qu'elle venait de subir n'avait jamais exister.

    "- Veux tu que je t'aide à porter tes paquets jusque là bas? "Demanda Ji Min avec un léger sourire, par peur de la voir disparaître derrière la même montagne de sac qui s'était écrouler quelques minutes plus tôt.


[HJ: desolé c'est pas bien long]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

M o d é r a t r i c e

M o d é r a t r i c e
▌Âge RP : 17
▌Phone : 011-9864-7665
▌Pix' :



Identity
Classe sociale: MODESTE
Relationship:
Côte de popularité:
23/100  (23/100)

MessageSujet: Re: Quand la maladresse de YS décide de frapper de nouveau | PV Kuan Ji Min |   Dim 20 Juin - 14:08

Spoiler:
 
Ji Mon semblait plongée dans ses pensées rendant le malaise dans lequel YS se trouvait encore plus perceptible désormais. YS savait que celle-ci était surement en train de se demander comment elle avait pu passer à côté de sa situation qui était pourtant de notoriété publique. Le nombre d’élèves boursiers étaient de trois à Yu Gwan Sun, un par année et généralement était les premiers sujets à des railleries. YS était la victime parfaite bien trop introvertie pour se rebeller, c’était un régale pour eux de se moquer d’elle et de chercher à la blesser. Il ne faudrait pas croire que chaque jour au lycée est un calvaire mais disons qu’ils arrivent parfaitement à lui faire comprendre qu’elle ne fait pas partie de leur monde. Elle avait décidé d’accepter cette vérité en se disant qu’en effet leur monde était bien différent. La preuve Ji Min faisait partie d’une famille qui n’avait aucun soucis à se faire pour l’argent et qui avait assez d’employés pour ne pas à aller faire leur propre course. YS pensait même que celle-ci devait avoir une cuisinière, ce qui montrait le grand contraste entre elles. Mais d’ailleurs que faisait-elle au marché ? Et surtout dans le quartier modeste, le nombre de fois où une personne venant des quartiers riches passait dans le coin était toujours sujet à des remarques. A vrai dire c’était un événement assez inédit. Si quelqu’un savait que Ji Min était l’une de ses personnes riches, elle n’échapperait surement pas à la règle et serait au centre de toutes les discussions pendant au moins une semaine.

«- Non. J’ai du omettre ce détail. »

La réponse de la jeune fille sortit tout simplement YS de ses pensées. Elle avait omis ce détail ? D’un côté cela rassurait YS que certains ne la connaissent pas. Après tout, elle avait totalement conscience qu’elle n’était pas populaire, même plutôt le contraire. Elle avait bien lu que la fameuse « Little Sister » était considérée comme une fille passable et sans intérêt. Si elle avait découvert son surnom attribué par GG c’était uniquement parce que celle-ci avait fait allusion de son rendez vous avec Sunbae, le pseudo de KS. YS le connaissait assez bien car c’est GG qui lui permettait d’en savoir plus sur la vie du jeune garçon qui avait capturé son cœur lorsqu’elle n’était encore que l’une de ses admiratrices. A l’époque, elle ne tarissait pas d’informations sur lui et même si cela n’était que des scandales, cela n’avait jamais affaibli l’amour qu’elle lui portait. En fin de compte, YS ne pouvait pas dire le contraire de ses remarques sarcastiques. Oui elle devait être inintéressante et surtout faible. Elle n’avait pas encore acquis cette niaque qu’avait les gens sûr d’eux et elle savait que tant qu’elle n’aurait pas plus de plomb dans la cervelle, son image resterait surement la même : La gentille boursière mais trop lâche pour se défendre. Un coup pour le moral et la fierté en quelque sorte. C’était pour cette raison qu’elle avait décidé de changer et cela commençait à porter ses fruits enfin petit à petit.

« - Bon alors on y va dans ce salon de thé ! »

Une nouvelle fois, Ji Min la sortit de nouveau dans ses pensées. YS accueilli donc la réponse avec un sourire amical. Etait-ce par politesse et sincère ? YS n’eut pas de doute en voyant le sourire enthousiaste et surtout amicale de Ji Min. Le ton de sa voix avait était enthousiaste, peut être un peu trop mais cela n’avait pas frappé YS. Celle-ci semblait seulement enchantée de nouveau voir que sa proposition était acceptée. Comme quoi il était stupide de sa part de toujours pensé au pire. Au moins sa rencontre avec Ji Min lui avait montré que finalement en se montrant comme elle était réellement en quelque sorte, elle pouvait être accepté également.

« - Veux tu que je t'aide à porter tes paquets jusque là bas? »

La proposition de Ji Min était alléchante, en effet le poids des courses sur ses bras commençait à faire et elle n’avait en réalité qu’une hâte pouvoir les poser quelque part. Cependant ce n’était pas vraiment conventionnel de faire une telle chose. Pourtant YS aurait été une des premières à proposer son aide pour décharger une de ses camarades de ce qu’elle portait. Elle sembla d’ailleurs hésiter longuement mais fini par refuser tout simplement. Le salon était seulement à quelques mètres de là, il suffisait juste qu’elles parviennent à sortir vivante de cette foule et elles seraient arrivées. Elle invita donc la jeune fille à la suivre et doucement mais surement elles sortirent rapidement de la foule. L’endroit ou elles étaient arrivées était bien plus vide que le marché et on pouvait y voir que quelques passants. Après dix minutes seulement, elles arrivèrent au salon de thé en question, le meilleur selon YS. Il s’agissait d’un salon de thé d’un modeste pâtissier français qui était venu vivre ici auprès de sa femme qui était la gérante du salon. YS avec le temps avait sympathisé avec celle-ci comme tous les commerçants du quartier.

« Tu verras la qualité des produits est vraiment super. Le pâtissier du salon est français donc ils servent essentiellement des pâtisseries d’origine française, j’espère que tu aimes ? » Avait elle ajouté à l’intention de son amie alors qu’elles étaient sur le point d’entrer dans le dit salon de thé.

YS avait préféré demander au cas où celle-ci n’aime pas. Après tout le nombre de salon de thé qu’il y avait dans les environs étaient nombreux et chacun spécialisés dans un pays du monde pour ne pas faire concurrence aux autres. Elles avaient donc tout le loisir de trouver un restaurant qui saurait faire plaisir à Ji Min.



« Un coeur n'est juste,
que s'il bât aux rythmes des autres !»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://folledemanga.kazeo.com

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 17 ans
▌Phone : 011-2798-4357


MessageSujet: Re: Quand la maladresse de YS décide de frapper de nouveau | PV Kuan Ji Min |   Mar 22 Juin - 23:30

Sa camarade hésita longuement fasse à sa proposition, sans que Ji Min ne comprenne vraiment pourquoi. La réponse était simple, il lui suffisait de lui tendre un paquet et de partir pour le salon de thé. Elle ne s'attendait surement pas à la voir refuser. Qui avait jamais refuser un service ? Enfin Ji Min la savait assez timide pour ça, elle supposa que c'était une manière convenable de ne pas vouloir déranger celle ci, bien qu'évidement Ji Min y prêtait peu d'attention. Elle n'était pas le genre de fille qui s'indignait de tout, elle acceptait facilement même les comportement les plus étranges, se disant qu'une raison valable devait se cacher derrière. D'ailleurs, en comportement étrange, notre riche lycéenne était passée maitre en la matière.

Les deux jeunes filles commencèrent alors la route vers le salon de thé, Ji Min suivant Yung Sook avec une légère appréhension. Si ses paquets retombait, elle n'aurait peut être pas autant de chance, mais bon, la maladresse de la jeune fille ne pouvait pas être si grande qu'elle les laissa tomber deux fois en dix minutes n'est ce pas. En effets, les jeunes filles avancèrent tout doucement pour se faufiler entre la foule dense vers des rues plus calme juste autour du marché.
Elle arrivèrent finalement en toute sécurité à l'orée de la forêt qui grouillait d'individu pressé et inattentionné. Ji min, qui n'était pas très grande eu l'impression de retrouvé le soleil. Le calme de cette rue contrastait fortement avec l'animation du marché, et on avait du mal à croire qu'elle ne se trouvait qu'à quelques mètres de celui ci.
Elle put alors se mettre à la hauteur de Yung Sook et les deux jeune fille s'enfoncèrent dans la reposante rue. C'était un plaisir de ne plus avoir à se battre avec les passants pour pouvoir avancer d'un mètre.

Sa camarade s'arrêta devant un des nombreux petit salon de thé qui fleurissait dans cette rue à l'emblème bleue, blanche et rouge.
" Tu verras la qualité des produits est vraiment super. Le pâtissier du salon est français donc ils servent essentiellement des pâtisseries d’origine française, j’espère que tu aimes ? " Voilà donc l'explication des couleur sur l'emblème du petit salon. Elle se douta que les couleurs différait de l'un à l'autre selon le pays ou les spécialité qu'il offrait.
Celui ci était français, il n'y avait pas à dire, les pâtisseries française était parmi les meilleures. Qui pouvaient résister au croissant, éclair en chocolat et autres religieuse... Pas Ji Min en tout cas, et si le pâtissier était français, il n'y aurait certainement pas à se plaindre de la qualité des produits . C'est ce que pensait Ji Min.
"- J'adore! "dit elle. Bien sur, la cuisine française était un modèle d'excellence et de raffinement exquis à la bouche pour toute la haute société. Qui plus est, Ji Min étant née en Angleterre, elle avait souvent eu l'occasion de se rendre en France, à Paris où dans le Périgord, région brillante pour sa gastronomie pendant ses vacances. Elle s'y était rendue tout les ans jusqu'à ce qu'elle déménage car la famille avait posséder une maison par là bas. Il l'avait depuis vendue car n'y retournait plus.

Elle hésita un instant puis poursuivit.
"-Je suis née en Angleterre, on allait souvent en France quand j'étais petite, cette cuisine me manque, leurs éclair au chocolat surtout."
C'était vrai, leur cuisinière étai japonaise et ne cuisinait que des plats asiatiques exception faite de la cuisine anglaise non sans difficulté. Elle aurait pu aller dans les restaurants français de Séoul, Dieu sait à quel point ils l'un d'eux était succulents, elle se rendit compte que ca faisait un moment qu'elle n'y était pas retournée et se dit que c'était une bonne idée à soumettre à la famille.
Elle suivit donc Yung Sook à l'intérieure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

M o d é r a t r i c e

M o d é r a t r i c e
▌Âge RP : 17
▌Phone : 011-9864-7665
▌Pix' :



Identity
Classe sociale: MODESTE
Relationship:
Côte de popularité:
23/100  (23/100)

MessageSujet: Re: Quand la maladresse de YS décide de frapper de nouveau | PV Kuan Ji Min |   Mer 30 Juin - 12:17

« La gourmandise est un vilain défaut ! » est une expression qu’elle connaissait trop bien. On pourrait même dire que c’est de famille, entre Jung Wan qui ne tarit pas d’engloutir tout ce qu’il peut trouver sous la main de comestible et Yung Sook qui adore manger des pâtisseries quand elle a la possibilité, on peut dire que tout deux faisait vraiment la paire. Elle était particulièrement fan des pâtisseries françaises, il y en avait tellement qu’elle n’était pas vraiment sure qu’elle parviendrait à tous les gouter. Enfin si, si elle y met du sien mais que voulez vous, Yung Sook adule une seule de ses délicieuses pâtisseries, enfin plutôt deux si on essaye de sonder un peu plus ses gouts : Le mil feuille et l’éclair à la vanille. Ça donne envie, n’est ce pas ? Imaginez ces trois couches de pâte feuilleté recouvertes d’une délicieuse crème pâtissière et surplombé par une fondant blanc des plus exquis…Oui vous n’avez qu’une envie c’est de filer dans la première pâtisserie qu’il y a près de chez vous, non ? Et bien Yung Sook n’échappe pas à cette règle, à chaque fois qu’un mil feuille apparaissait dans son esprit, elle devait lutter corps et âme pour ne pas céder. Alors pour une fois qu’elle avait une raison de céder à ses pulsions de gourmade, elle n’allait pas rater cette occasion. Lorsqu’elle posa cette question, ce ne fut que par pure politesse, elle la contraignait déjà à l’accompagner parce qu’elle lui était rentrée dedans et qu’elle voulait s’excuser, elle n’allait pas quand même en plus choisir arbitrairement le lieu où elles iraient boire un thé, non ? Si cela convenait à certains, tant mieux mais Yung Sook était du genre plus conciliante et bien qu’elle mourrait d’envie d’un mil feuille, si son invité décidait d’aller ailleurs, elle n’y verrait aucun inconvénient.

«- J'adore! »

Ji Min avait dit le mot magique et Yung Sook lança un sourire plus qu’amical à sa camarade. En quelque sorte c’était comme si elle avait dit le mot pour ouvrir la caverne aux trésors comme le célèbre « Sésame ouvre toi ! » d’Alibaba et les quarante voleurs. Bon d’accord la comparaison entre ses deux choses était quelque peu abusée en réalité mais pas dans l’esprit de Yung Sook. La seule chose qu’elle savait, c’est qu’elle allait pourvoir manger son mil feuille. Si elle avait été en présence de son frère, elle n’aurait pas retenu son impatience de rentrer dans le salon pour immédiatement commander son désert favori. Seulement elle était en présence d’une de ses camarades et les convenances habituelles l’empêchèrent de montrer son engouement par la réponse de Ji Min.

« - Je suis née en Angleterre, on allait souvent en France quand j'étais petite, cette cuisine me manque, leurs éclair au chocolat surtout. »

Elle n’était donc pas la seule à ne pas savoir résister à ces délicieux éclairs ? A vrai dire qui le pourrait en effet. Elle ne connaissait rien de la France à part quelques spécialités comme les déserts qu’elle avait découvert en venant dans ce petit salon de thé. Yung Sook ne fut point étonné en apprenant qu’elle était née et avait vécue en Angleterre, ce n’était pas la première fois qu’elle découvrait une telle chose. Après tout les familles de ses camarades étaient suffisamment riches pour se permettre de vivre ailleurs voir même de faire des allés-retours quotidiens comme bon leur semble. Elle en profita donc pour ouvrir la porte et pénétrèrent dans le salon en question. Le lieu était calme, à peine quelques lycéennes qui s’étaient regroupées autour d’une table en train de parler de mode et de leurs groupes préférés. La gérante qui avait reconnue Yung Sook, lui lança un sourire amical et tout deux allèrent s’installer à une table où un des serveurs vint prendre leur commande. Vous devez supposez sans trop de mal, qu’elle prit un mil feuille avec un thé Earl Grey et laissa sa camarade passer sa commande. Lorsqu’il s’éloigna d’elle, la question qu’elle s’était posée précédemment lui revint à l’esprit, elle hésita d’ailleurs quelques minutes à la poser, bien qu’elle supposait que cela ne devait pas être un secret d’état, et finit tout simplement par lancer d’un ton amical.

« C’est pas souvent que je croise des camarades de Yu Gwan Sun sur le marché. Si ce n’est pas trop indiscret, tu cherchais quelque chose en particulier ? »



« Un coeur n'est juste,
que s'il bât aux rythmes des autres !»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://folledemanga.kazeo.com

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 17 ans
▌Phone : 011-2798-4357


MessageSujet: Re: Quand la maladresse de YS décide de frapper de nouveau | PV Kuan Ji Min |   Mer 7 Juil - 17:28

    Ji Min vit le sourire de la jeune maladroite s'agrandire lorsqu'elle affirma qu'elle aimait les patisseries françaises. Elle se douta qu'elle n'était pas la seule qui avait ce pécher mignon.
    Ji Min entra dérrière sa camarade dans le petit salon de thé et fut étonnée d'en trouver un si charmant.Certes petit et simple mais avec une chaleur et une ambiance à la francaise, les deux jeunes filles se dirigèrent vers une table et s'y assirent.
    A peine se fut elle installée sur la chaise, qu'un serveur enthousiaste et, Ji Min ne manqua pas de le remarquer, fort charmant. Elle lui adressa un aimable sourire sincère tandis qu'elle commandait après sa camarade. Elle prit un thé au fruit rouge avec un éclair au chocolat .
    Parceque si elle ne se trompait pas, ceux ci était presque toujours servit en sachet dans une tasse transparente pour choisir la couleur qui nous convient.Ce qu'elle adorait avec le thè, c'était de le voir coloré l'eau chaude. Imaginé des coulé d'abord rosé puis d'un rouge plus dense coulé comme des jet d'encre dans l'eau en ébullition. Au yeux de notre jeune fille, il n'y avait rien de plus beau et de plus poétique que cette douce et lente coloration du thé jusqu'à ce qu'il prenne une vive couleur rouge. Elle aimait le thè au fruit rouge, sans sucre car il était déjà doux avec une légère acidité qui supplantait le tout.

    Elle s'était donc perdue dans ses pensées au thé rouge( ca sonne comme un titre de livres, enfin bref). Elle fut réveiller de ses rêveries par la voix de YS mais n' entendit pas le début de la phrase cependant elle en saisit le sens grâce à sa fin , après tout n'en était ce pas le plus important.
    -...Marades de Yu Gwan Sun sur le marché. Si ce n’est pas trop indiscret, tu cherchais quelque chose en particulier ?

    Ji Min sourit, c'est sur que ca devait être inhabituelle, les gens de son monde n'aimait pas vraiment se mêler à la populace. Il trouvait l'idée d'aller au marché vulgaire sans imaginer les merveilles qu'on pouvait y trouver, les fruits colorés dont on pouvait gouter un bout gratuitement, la douce odeurs des fleurs se mêlant à celui du riz et de la nourriture. Certes on se faisait bousculer et crier dans les oreilles, mais Ji Min adorait cette place pleine de vie. Il s'y passait toujours quelque chose, aujourd'hui était l'exemple parfait, elle n'aurait jamais penser tomber sur Kim Yun Sook, en l'occurrence, c'était plutôt l'inverse qui s'était produit.

    Ce qui intéressait Ji Min aujourd'hui était bien éloigner des stands de nourritures qui remplissaient les trois quarts de l'immense marché.En effet il s'agissait bien de trouver un cadeau pour sa nièce, elle savait qu'on pouvait trouver de tout sur le marché,des pommes de terre à la porcelaine dont de nombreux artisans. Si elle de souvenait bien, il y avait eut un marchand de jouet en bois la dernière fois qu'elle était venue, mais elle ignorait si il s'y trouvait toujours.

    Elle répondit donc sans gène la vérité.
    -C'est sur que ca ne doit pas être courant. Je voulais trouver un cadeau pour l'anniversaire de ma nièce. J'irais après, j'ai le temps. Je crois qu'il y avait un artisan qui faisait des jouets en bois la dernière fois que je suis venue. Mais ça fait longtemps, je suis pas sur qu'il y soit encore...

    Elle ne se rendit pas vraiment compte que ca pouvait tout de même paraître bizarre qu'une jeune fille de sa classe sociale vienne acheter un cadeau sur le marché comme si les magasins de jouets,quelque soit la matière de ceux ci, manquait dans son quartier. Il y avait là certainement plus de choix qu'une enfant de milieux modeste pourrait jamais rêver. Mais justement, rêver était impossible pour les enfants pourris gâtés des riches familles, mais Ji Min voulait laisser ce privilège à sa nièce. Des jouets de famille modeste pour des envies, des rêve et des joies des gens normaux, mais aussi parce que ces jouets n'existaient pas dans les magasins de jouets de luxe, y a t'il un riche héritier qui a jamais jouer au Lego ou à l'élastique...Pourtant ceux ci doivent être amusant car les enfants l'adorent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

M o d é r a t r i c e

M o d é r a t r i c e
▌Âge RP : 17
▌Phone : 011-9864-7665
▌Pix' :



Identity
Classe sociale: MODESTE
Relationship:
Côte de popularité:
23/100  (23/100)

MessageSujet: Re: Quand la maladresse de YS décide de frapper de nouveau | PV Kuan Ji Min |   Mer 14 Juil - 13:39

Spoiler:
 
La réaction de sa camarade de classe ne se fit pas trop attendre, elle sourit à sa remarque tout simplement. C’est sur que YS n’avait pas l’habitude de voir des riches dans les quartiers modestes. Elle supposait donc que son amie souhaitait soit découvrir un environnement qu’elle ne connaissait pas ou elle cherchait quelque chose en particulier qu’elle pourrait trouver qu’au marché. Une chose était sure qu’importe la raison de la présence de Ji Min dans les quartiers modestes, cela avait enquillée la curiosité naturelle de YS..

«- C’est sur que ça ne doit pas être courant. Je voulais trouver un cadeau pour l’anniversaire de ma nièce. J’irais après, j’ai le temps. Je crois qu’il y avait un artisan qui faisait des jouets en bois la dernière fois que je suis venue. Mais ça fait longtemps, je ne suis pas sure qu’il y soit encore… »

Elle était donc présente ici pour trouver un cadeau pour sa nièce ? YS s’étonna de la réponse de sa camarade. Après tout ce n’était pas habituel pour une personne des quartiers aisés de venir ici pour acheter un cadeau. Il faut dire que YS s’attendait plus à ce que des personnes de la condition de Ji Min offrent des cadeaux de plus grandes valeurs à ses proches et amis. Plus dans le genre : bracelet, gourmette, appareils high-tech, tous sauf des jouets en bois. Un artisan ? Ah elle devait parler du vieux Park, un vieil artisan du quartier chez qui elle avait toujours été se fournir en cadeau. Elle se rappelait comment lorsqu’elle était encore enfant, elle s’émerveillait devant ses morceaux de bois qui semblaient prendre vie entre ses mains. D’ailleurs il lui arrivait encore de s’arrêter devant son stand pour le voir peaufiner une de ses créations. Tiens en y pensant, elle s’était arrêtée justement ce matin là devant le stand. Cela signifiait donc qu’il était présent sur le marché.

« Si tu parles du vieux Park, je l’ai vu au marché ce matin. Il est toujours autant fantastique, ses jouets sont toujours un délice à regarder. D’ailleurs je ne pensais pas que les jouets en bois pouvaient vous intéresser comme cadeau…Enfin je veux dire… » Se reprit-elle maladroitement. « Je pensais plus que vous étiez plus du genre à offrir des cadeaux de plus grande valeur. En tout cas ce que fait M.Park est de la très bonne qualité, j’ai toujours la poupée en bois qu’il m’avait fait pour mon septième anniversaire. » Finit-elle dans un sourire amical.

Étonnant n’est ce pas, la facilité avec laquelle YS s’exprimait? Il faut dire que pour une fois depuis longtemps, elle se sentait à l’aise devant quelqu’un…ou du moins elle se forçait. Elle avait prise très au sérieux les critiques de GG et puis elle voulait elle-même devenir plus forte et cela commençait donc par assumer ses paroles, non ? Le serveur du salon de thé, leur apporta leurs consommations et s’en retourna après une légère courbette vers le comptoir les laissant de nouveau, seules.

Elle porta à ses lèvres son thé, laissant la possibilité à Ji Min de poursuivre sur un sujet qui lui convenait plus. Après tout elle était son invité et elle se devait donc d’être une oreille attentive, non ? Enfin c’était comme ça qu’elle voyait la chose.




« Un coeur n'est juste,
que s'il bât aux rythmes des autres !»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://folledemanga.kazeo.com

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 17 ans
▌Phone : 011-2798-4357


MessageSujet: Re: Quand la maladresse de YS décide de frapper de nouveau | PV Kuan Ji Min |   Mar 3 Aoû - 16:51

Spoiler:
 

Il ne s'agssait d'un secret pour personne,Ji Min était une jeune fille curieuse par bien des égards.Tout d'abord par son comportement inconventionelle et sa joie de vivre,mais aussi par son désir de tout connaitre, sans se soucier du qu'en-dira-t'on. Elle ne ressemblait pas aux autres midinettes fortunées qui donnait tant d'importance à leur apparence bien que Gossip n'hésitaient pas à chiffoner en exposant leur débauche. Le blog prenait de plus en plus d'envergure, chacun découvrait chaque vendredi la vie cachée de leur riches camarades avec une avidité plutôt malsaine... Certes, mais Ji Min faisait partie des lecteurs du site internet, pas pour se moquer mais sa curiosité ne pouvait l'empecher de s'interresser à quelque chose d'aussi scandaleux. La demoiselle portait un interet tout à fait bénin à la page de la blogeuse, en redoutant plus que tout de s'y retrouver. Toutefois, malgré sa vie pleine d'entrain, elle était bien loin de pouvoir faire la une du blog car elle était loin de considerer ses actes comme porteur de scandale... mais qui sait comment on peut détourner le sens du plus bénin. Bref.

Elle poussa un soupir de soulagement quand Kim Yung Sook lui affirma la presence du fabricant de jouet sur le marché. Monsieur Park si elle avait bien compris: facile à trouver, c'est tellement peu commun comme nom en Corée!!C'est aussi facile que de trouver un Smith ou un Dupont... Enfin bon, l'artisan semblait connu sur le marché. Ses créations était de plus certifié, joli et de trés bonne qualité. Elle croyait sa camarade lorsqu'elle lui disait qu'elle avait toujours un jouet fabriqué dix ans plus tôt.
Elle répondit avec sincérité au sourire de l'écolière en ajoutant familièrement, mais au niveau du discour qui s'instaurait entre les deux demoiselles:
"-Cool! J'irais y faire un tour après."

Le beau serveur revint serti des commandes des jeunes filles. Il posa leurs thés fumants, enfin de l'eau fumante pour la Kuan devant chacune d'elle et les patisseries de même.Ji Min remercia le serveur en lui adressant un large sourire, auquel répondit le jeune homme, ce qui le rendit encore plus charmant. Passons! Le petit éclair avait l'air succulant, comme attendu, le sachet de thé se trouvait auprès de la tasse et notre amie s'empressa de le noyer dans le liquide au bord de l'ébullition. Elle sourit en regardant les volutes de thé dans la tasse.

Un silence s'installa entre les lycéenes. Yung Sook voulait elle laisser la parole à notre Ji Min... Mauvaise idée si on ne voulait pas s'écrouler sous une inquisition digne de la police. Cependant, il était trop tard pour la boursière car l'adolescente venait de prendre une inspiration pour démarrer sa sentence.

"- Hum... Tu as lu le dernier article du blog de GG ?Euh,tu lis bien le blog ? Tu en penses quoi? J'aime bien, c'est drôle non? Enfin je n'aimerais pas me retrouver dedans! Mais j'aimerais bien savoir comment elle fait pour savoir tout ça, tu as une idée?On dit qu'elle a des espions, tu crois que c'est vrai? Ce serait cool! Tu sais qui es... oh, mais tu y a déjà été, toi, je veux dire dans le blog, enfin un article. Tu l'as vécut comment? Ca t'as fait rire, ou mal? Et..."
Elle s'arrêta pour se concentrer sur le visage de sa camarade. Elle sourit en rougissant légèrement.
"-Désolée!Tu n'avais peut être pas envie de parler de ça ! On peut changer de sujet si tu préfères.Hmff!Je suis juste un peu curieuse! "Juste un peu était un euphemisme. On ne trouve pas plus curieuse que notre demoiselle . C'est pourquoi elle avai plein de chose à lui demander, mais elle s'arrêta là, préferant laisser son interlocutrice s'exprimer avant de repartir à l'attaque.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

M o d é r a t r i c e

M o d é r a t r i c e
▌Âge RP : 17
▌Phone : 011-9864-7665
▌Pix' :



Identity
Classe sociale: MODESTE
Relationship:
Côte de popularité:
23/100  (23/100)

MessageSujet: Re: Quand la maladresse de YS décide de frapper de nouveau | PV Kuan Ji Min |   Mer 4 Aoû - 23:13

Spoiler:
 
La réponse de la jeune fille ne se fit pas trop attendre, dans un sourire elle lui lança qu’elle irait donc faire un tour plus tard pour voir s’il y est toujours. Yung Sook se contenta seulement de sourire et posa son verre de thé sur la table doucement en prenant la cuillère qui était apposée sur l’assiette de son mille feuille. Ce qui était gênant avec les mil feuilles, c’était que c’était plus pratique de le manger avec les mains mais en faisant cela, Yung Sook craignait que la jeune fille le prenne mal. Après tout, ça se faisait pas de manger avec les mains et pourtant lorsqu’elle était seule ou avec son frère, elle s’en formalisait pas pour le moindre du monde, prenait le dessus et le manger par étape avec les doigts mais bonjour l’état de sa manucure après ça. Son frère d’ailleurs se moquait toujours d’elle dans ses moments là et elle le regardait toujours avec un regard assassin tandis qu’elle se moquait de lui parce qu’il en avait mis plein sur les côtés de son assiette. Une vraie paire de comique à vrai dire. Elle sourit en se souvenant de ce moment et cela lui mit du baume au cœur car elle avait enfin réussi à changer la situation qui s’était installée entre elle et lui. Pourtant il y a à peine quelques jours, cette pensée aurait pu lui faire énormément de peine mais c’était désormais fini et elle était plus qu’heureuse d’avoir des contacts normaux avec son frère. D’ailleurs, elle ne risquait pas de le manquer lorsqu’elle arriverait chez elle pour lui dire qu’une fois encore, elle avait du faire les courses toutes seules en se plaignant d’avoir trop mal aux jambes et aux bras et ce même si c’était faux. Peut être qu’il allait enfin se décider à venir faire les courses avec elle ? Elle ne comptait pas trop dessus mais elle faisait son possible pour le convaincre de faire une tache qui l'insupportait vraiment…Pendant le silence qui s’était installée, elle décida de couper un petit morceau du mil feuille, ce qui était plus facile à dire qu’à faire mais difficilement mais surement elle parvint à en couper un morceau. Oui décidément le mille-feuille était une pâtisserie qui se mangeait à la main. Alors qu’elle était sur le point d’avaler sa première cuillère dans sa bouche, la voix de son camarade de classe se fit entendre.

Elle avait donc décidée de parler de GG, s’était-elle dite. Elle voulait savoir si elle le lisait, ce qu’elle en pensait, l’informa elle le trouvait drôle, qu’elle ne souhaitait pas s’y voir en tout cas. Elle voulait également savoir comment elle découvrait ses informations, si c’était vrai qu’elle avait des espions dans ce cas ça serait trop cool. Lui fit remarquer qu’elle savait que YS était connue sous le pseudo de little sister, une apparition, qui elle aurait voulu ne pas voir publiée, lui demandait ce qu’elle avait ressenti, avouant sans vergogne qu’elle était très curieuse tout en s’excusant de l’être. Propos soutenu par un léger rougissement de la jeune fille. En tout cas YS resta presque bouche bée, autant il fallait lui tirer les vers du nez pour qu’elle parle, autant son amie pouvait débiter à une vitesse hallucinante. La situation lui donna envie de rire mais elle s’était retenue à temps jugeant que c’était irrespectueux. Elle lui avait demandé tellement de choses qu’elle n’était pas sure de répondre totalement mais tendis qu’elle s’efforça à se souvenir des questions de Ji Min. Elle se demandait ce qu’elle allait lui répondre et se contenta alors de répondre en prenant son temps.

« En effet, je connais le blog de Gossip Girl, qui ne le connait pas ? C’est comme dire qu’on ne sait pas qui sont les Kings & les Queens… » Commença-t-elle tout simplement en reposant la culière qu’elle était pourtant sur le point d’avaler. « Etant donné que je suis une fan des K&Q, je suis bien entendue une abonnée du blog, je le trouve assez intéressant même si je juge parfois que certaines choses devraient ne pas y figurer. Je ne parle pas, bien entendu de ce qui a été dit sur moi, mais je pense à des sujets plus personnels et sérieux, comme ce qui semble se passer entre les K&Q en ce moment. Même si je suis avide d’informations sur eux, je comprends aisément qu’on a envie que certaines choses restent secrètes et devraient donc le rester si tel est le désir des gens. » Finit-elle dans un sourire amical.

Elle reprit son souffle un instant, elle n’était pas habituée à parler si ouvertement et surtout sur un tel sujet. C’était en soit, un grand défi pour la jeune fille qui avait l’habitude de se contenter de dire des « oui » ou des « non » presque inaudible.

« En ce qui concerne la partie qu’il y a eu sur moi, sur le coup, j’ai vraiment été surprise et surtout blessée. Je ne pensais vraiment pas qu’elle me considérait comme un sujet intéressant à traiter et je ne nierai pas ce qu’elle a dit, puisque c’est la vérité et j’en ai pleinement conscience. Cependant même si ça ne se voit pas, je me suis déjà remise en question et je travaille énormément sur moi-même pour remédier à la situation. Je n’ai plus envie d’être la little sister qu’elle a dépeinte sur son blog. Voila…Et toi qu’en penses-tu pour ta part ? » Finit-elle dans une voix calme.

C’était si inhabituel qu’elle puisse s’exprimer de cette façon mais Yung Sook aussi surprenant que cela puisse paraitre se sentait un peu en sécurité avec Ji Min. Et puis elle était peut être la personne la plus adéquate pour montrer la nouvelle Yung Sook qu’elle s’efforçait de devenir.



« Un coeur n'est juste,
que s'il bât aux rythmes des autres !»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://folledemanga.kazeo.com
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Quand la maladresse de YS décide de frapper de nouveau | PV Kuan Ji Min |   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand la maladresse de YS décide de frapper de nouveau | PV Kuan Ji Min |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liar Liar :: } _Seoul City | Seongdong-gu } Le Quartier Modeste :: → Majang-dong } Lieux publics :: → Namdaemun } Le marché-