AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Après-midi détente. [Cheong Han Eul]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 16 ans.
▌Phone : 011 - 1681 - 0514
▌Pix' :



Identity
Classe sociale: Aisée
Relationship:
Côte de popularité:
37/100  (37/100)

MessageSujet: Après-midi détente. [Cheong Han Eul]   Dim 20 Juin - 19:14

Pour changer, Élisabeth était en train de revoir ses leçons. Ça lui passait au-dessus de la tête tous ces cours. Et puis elle n’arrivait pas à se concentrer. C’était assez compréhensible après tout, puisque Gossip Girl avait a nouveau frappé. Et cette fois, c’était encore pire qu’avant, c’était encore pire que lorsque l’américaine n’apparaissait pas : cette fois, elle était « la pauvre américaine » envoyée balader par la Queen KH. Qu’est-ce qu’elle pouvait la détester celle-là ! Mais pour qui elle se prenait cette princesse décérébrée ? C’est pas parce qu’elle portait la stupide étiquette de Queen que tous devaient se prosterner à ses pieds et lui cirer les chaussures. De toute façon, si Lisbeth avait été dans cette foutue école plus tôt, ç’aurait été elle la Queen. Et à la pauvre Kyong Hee d’être envoyée balader. Cette idée la fit franchement sourire, la ridicule KH citée par GG comme simple figurante. Mais le sourire fut rapidement balayé par un rictus haineux : pour l’instant, dans l’histoire, c’était elle la ridicule figurante.

Heureusement pour elle, cette chère Gossip ne s’était pas étendue sur la question de cette entrevue. Non, elle parlait également d’une autre personne, la dénommée Peach Girl – à savoir, Cheong Han Eul. Élisabeth sourit et cette fois, pour de bon. Cette Peach Girl était une jeune fille fort sympathique. Car, quelle chance, Lisbeth avait eu l’occasion de la rencontrer en boîte de nuit et depuis, les deux jeunes filles étaient plutôt amies. Elles passaient leur temps à faire les boutiques et à se défouler sur de malheureux passants, en somme, à rire comme des imbéciles de toutes les fourmis sur leur chemin. La californienne trouvait cette situation assez plaisante... Lorsqu’elle et Han Eul étaient ensemble, elles n’étaient plus que toutes les deux seules contre tous, mais irrésistiblement plus fortes. Et en plus, même si ce n’était pas forcément en bien, Han Eul apparaissait cette fois sur le blog de GG... mais Élisabeth était de celles qui pensent qu’il n’y a pas de mauvaise publicité.

Soudain, la demoiselle sentit son portable vibrer dans sa poche. Qui la contactait donc à cette heure tardive ? Saisissant cette occasion pour délaisser ses cours, Lisbeth sorti son téléphone à la vitesse de la lumière. Alors, qui était-ce ? Eh bien, quand on parle du loup... Han Eul justement ! Élisabeth sourit de plus belle et ouvrit le sms :
Citation :
Hey Hey Lizzie :3 !
Comment vas-tu ?
Cela fait trop longtemps que nous n'avons pas passé une journée ensemble !! Que dirais-tu d'une virée shopping dans le centre commercial de Sogong ? A ce qu'il parait il y a des soldes et j'ai envie de changer ma garde robe :D

Bisous ~
Han Eul =)

Décidément, Han Eul et elle étaient faites pour s’entendre. Lisbeth était enchantée à l’idée d’abandonner son travail pour être vue au centre commercial en compagnie de l’imbuvable Peach Girl. Comme si les Queens n’étaient pas imbuvables... Enfin, peu importaient les Queens puisqu’Élisabeth allait aller en ville avec Han Eul, ce qui annonçait d’ici une journée de rires et de détente. Un manque de sérieux qui allait, de toute évidence, faire beaucoup de bien à Lisbeth. Et puis cette petite coréenne – de deux ans son ainée, certes – avait vraiment un don pour la faire rire. Il faut croire qu’elles deux étaient prédisposées à devenir de très bonnes amies. L’américaine était ravie, Sogong était un centre incroyablement grand, et être en compagnie d’Han Eul allait à coup sûr lui faire oublier l’affront fait par Kyong Hee une semaine auparavant. Élisabeth quitta donc ses cahiers sans une hésitation et tapa rapidement :
Citation :
Han Eul !
C’est super que tu me propose ça, parce qu’en ce moment, entre les devoirs et les révisions, je sature ! J’ai trop besoin de détente ♥️
Le centre commercial, ça me va parfaitement. Disons, demain, et on se retrouve là-bas vers treize heures ? Je sens qu’on va bien s’amuser. Et avec ces soldes, je risque de tout dévaliser !
A demain !
Lisbeth.

Élisabeht envoya ce sms sans même se soucier de la réponse qu’il allait avoir. Connaissant Han Eul, elle pouvait être sure qu’à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, si elle le lui avait proposé, aller au centre commercial était possible. La californienne s’endormit donc ce vendredi-là sans hésiter une seule seconde quant à ses occupations du samedi.

Elle se réveilla vers dix heures, et immédiatement elle repensa à sa virée prévue. Quelle bonne idée tout de même ! Élisabeth alla prendre une bonne douche chaude et, ainsi bien réveillée, alla s’habiller. C’est vrai qu’elle aussi avait bien envie de renouveler sa garde-robe... Non pas que celle-ci soit trop peu importante – loin de là même –, c’était plutôt pour le simple plaisir de ne plus savoir où mettre tous ces vêtements, en avoir de neufs, pour pouvoir les égrainer. Élisabeth passa succinctement ses habits en revue et envisagea quelques secondes de mettre son élégante robe jaune, mais non, c’était un peu trop pour une simple sortie shopping. Elle opta pour une chemise grise à motifs noirs, un pantalon noir et des ballerines – elle avait tendance à marcher longtemps lorsqu’elle allait à Sogong. Coté coiffure, un papillon blanc dans les cheveux et un coup de brosse, peut-être pas dans cet ordre d’ailleurs, suffit. A vrai dire, elle avait hâte de rejoindre Han Eul.

Elle fut prête plus tôt que prévu et put déjeuner avec son père. Celui-ci en fut ravi, ce n’était pas tous les jours qu’il avait le temps de voir sa fille. Il faut le dire, Élisabeth avait des parents vraiment très pris et pas très présents. Si seulement elle avait su apprécié l’amour donné par son père alors qu’il en était encore temps... Élisabeth en profitait comme elle le pouvait maintenant, mais malheureusement il était trop tard puisque son père travaillait désormais comme un fou et la négligeait un peu. Un coup d'œil aux journaux apprit à Liz que sa mère continuait à faire parler d’elle même en son absence : elle sortait une nouvelle collection décalée dont le défilé de présentation avait fait fureur. Parfait... Ou plutôt, passable, car la demoiselle en avait plus que marre des coups d’éclats de sa mère. Surtout lorsqu’elle, de son côté, restait dans l’ombre.

Elle prit son temps pour déjeuner et arriva au centre commercial cinq minutes avant l’heure dite. Avec le beau temps qu’il faisait, elle avait pile poil envie d’une glace. A la fraise, miam... Elle alla donc s’en acheter une, un vrai régal. Il était tout juste treize heures lorsqu’elle envoya à Han Eul :
Citation :
Hany chérie, je t’attends devant le marchant de glace. Celui qui fait les meilleures glaces du monde bien sûr... =)
A tout de suite !
Lisbeth.

Restait plus qu’à attendre pour une après-midi qui promettait d’être haute en couleurs.


« Ne cherche pas à être comme moi, tu n'y arrivera jamais ! »

Avatar par Twisted, merci à elle n_n
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 18
▌Phone : 011-0382-1695
▌Pix' :



Identity
Classe sociale: Riche
Relationship:
Côte de popularité:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: Après-midi détente. [Cheong Han Eul]   Dim 20 Juin - 21:46

L'ennui, oui ce devait être cela dont j'étais atteinte. Ces derniers temps je passais mon temps à tourner et virer dans mon appartement n'appréciant même plus mes après midi jacuzzi . Toute période de pause provoquait en moi ennui et solitude, les seules moments que j'étais venus à apprécier était les cours car je pouvais voir des personnes et avec un peu de chance leurs parler car depuis que j'avais été cité dans le blog de GG certaines personnes me fuyaient comme la peste. Vous vous rendez compte ce que pourrez dire GG si elle vous voyait en compagnie de la rejeté des Queens . Bref, je passais désormais mes journées à jouer de la guitare et à surfer sur le net ; l'absence de Jung était de plus en plus dur à supporter, quand reviendrait-il ? Toutefois je connaissais quelqu'un qui pourrai me changer les idées, oui, Lizzie était une bonne amie avec qui je ne pouvais que m'amuser. Ce que j'aimais chez elle c'est qu'elle ne cherchait pas à en savoir plus sur moi que ce que je désirais lui dire ainsi il m'était plus facile de délirer et de me moquer des autres car si elle me connaissait réellement c'est elle qui se moquerait de moi.

Tout en m'allongeant sur mon lit , je saisis mon portable et réfléchis minutieusement au texto que je pourrais envoyer à Lizzie. Je savais très bien que tout comme moi elle adorait le shopping et que nous nous amuserions clairement si nous y allions ce pourquoi je rédige avec rapidité le texto que je lui envoie :


Citation :
Hey Hey Lizzie :3 !
Comment vas-tu ?
Cela fait trop longtemps que nous n'avons pas passé une journée ensemble !! Que dirais-tu d'une virée shopping dans le centre commercial de Sogong ? A ce qu'il parait il y a des soldes et j'ai envie de changer ma garde robe :D

Bisous ~
Han Eul =)

Bien sur ma garde robe me suffisait amplement mais j'étais lasse de porter des vêtements passés de mode, j'avais besoin de nouveaux et je comptais bien me faire plaisir après tout c'était Shun qui payait . Me roulant dans mes couettes je ferme les yeux et chantonne , chanter et jouer de la guitare était vraiment les choses que j'aimais le plus au monde même si personne ne le savait tout simplement parce que je ne voulais pas qu'on le sache, cela était trop important pour moi et la seule critique d'une personne sur ma façon de jouer ou de chanter saurait me faire fondre en larme . Oui j'avais découvert récemment que mon père biologique était musicien et que c'était pendant une tournée qu'il avait eu une relation d'une nuit avec ma " procréatrice " néanmoins d'après Shun il n'avait jamais était au courant de mon existence, ma mère refusant de lui révéler qu'elle avait mis au monde une chose si honteuse.

Le vibrement de mon portable me fit sursauter, à vrai dire étant partis dans mes songes, je m'étais quelques peu assoupis. Saisissant mon portable je remarque que seulement cinq minutes ce sont écoulés et que donc de la même manière Lizzie a répondu extrêmement vite .

Citation :
Han Eul !
C’est super que tu me propose ça, parce qu’en ce moment, entre les devoirs et les révisions, je sature ! J’ai trop besoin de détente ♥️
Le centre commercial, ça me va parfaitement. Disons, demain, et on se retrouve là-bas vers treize heures ? Je sens qu’on va bien s’amuser. Et avec ces soldes, je risque de tout dévaliser !
A demain !
Lisbeth.

C'était parfait, connaissant Lizzie je savais déjà que nous y passerions l'après midi entier jusqu'à la fermeture des commerce. Éteignant les lumières de ma chambre, je me réinstalle confortablement dans mon lit, Lizzie savait très bien que cela m'irait et que ça ne servait à rien que je lui réponde ce pourquoi je ne le fis pas. Puis quelques minutes plus tard je sentis la fatigue tomber et c'est excité à l'idée de retrouver Lizzie demain que je m'endormis.

Ma nuit me parut courte lorsque je fus réveillé par le vibrement de mon portable. Je n'avais pourtant pas mis le réveil ... C'est lorsque je le saisis que je fus prise de panique ; en effet celui-ci affichait 12:55 et le message que je venais de recevoir avait pour auteur Lizzie. Et merde j'étais en retard, ne prenant même pas la peine de le lire je cours dans la salle de bain afin de me laver rapidement puis après avoir pris une douche je me rue vers l'armoire sans même prendre la peine d'enfiler un peignoir et y attrape les premiers vêtements que j'y vois. L'horloge de ma chambre affiche 13:10, ce qui procure en moi une vague de panique; j'avais toujours détesté être en retard ce pourquoi après mettre mis un rapide coup de crayon noir sous les yeux , je saisis mon sac tout en vérifiant si j'ai bien pris ma carte bancaire et mon carnet de chèques .

10 minutes plus tard me voici dans le centre commercial, d'après le message que m'a envoyé Lizzie celle-ci doit se trouver au niveau du marchand de glace c'est à dire juste en face de moi toutefois je ne l'a vois pas . Serait-elle partis lasse de m'attendre ? Après tout j'avais plus de vingt minutes de retard. M'approchant un peu plus près du stand de glace, je l'aperçois assise sur un banc regardant fixement l'écran de son portable, celle-ci fait une bouille d'enfant qui attend ses parents sans comprendre pourquoi il ne sont toujours pas là , ce qui me fait sourire. Ainsi tout en me dirigeant vers elle , je prend soin qu'elle ne me vois pas puis me glisse derrière elle avant de mettre mes mains sur ses yeux et de lui murmurer :

< Devines qui c'est ? >


Tenue du jour:

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 16 ans.
▌Phone : 011 - 1681 - 0514
▌Pix' :



Identity
Classe sociale: Aisée
Relationship:
Côte de popularité:
37/100  (37/100)

MessageSujet: Re: Après-midi détente. [Cheong Han Eul]   Dim 20 Juin - 23:16

Élisabeth prit le temps de savourer sa glace à la fraise. Heureusement pour elle d’ailleurs... Au bout de deux minutes, voyant qu’Han Eul n’arrivait pas, elle s’assit sur un banc et continua à manger sa glace à grands coups de langue. Toujours pas de Peach Girl à l’horizon... Bon, en même temps, ça ne fait que cinq minutes, attends encore un peu Lisbeth, peut-être qu’elle ne trouve pas le stand de glaces. Voila, mange ta glace. Si bien que ça y est, tu attaques le cornet. Il est bon hein ? Normal, c’est le meilleur glacier de la ville. Encore deux petites minutes et tu as fini ta glace. Qu’est-ce que tu fais maintenant ? Tu sais que tu as certainement l’air pathétique à attendre là, comme une idiote à laquelle son petit ami coureur de jupon vient de poser un lapin, juste avant de lui annoncer par texto qu’il en a trouvé une autre ? Mais oui, tu le sais. D’ailleurs, je suis sure que t’en a marre, ma Lisbeth chérie... est-ce que tu vas partir ? C’est vrai que se serait la chose la plus logique à faire ça, partir avant que l’un des yeux de GG te voie en train de poireauter comme une imbécile. Après ton apparition sur son blog en temps que « pauvre américaine » – tu n’as toujours pas digéré ça, hein ? –, apparaitre en temps que « cruche qui attend devant le stand de glace comme une boulimique en manque », je crois ça ne va pas te faire très plaisir. Alors il faudrait que tu y ailles Élisabeth, tant pis pour Han Eul et pour ton après-midi détente qui se serait peut-être étendue sur la soirée. Mais en même temps, qui te dis que cette chère Gossip ne trouvera pas autre chose à dire de toi ? A quoi bon partir puisque de toute façon elle risque de t’enfoncer la tête dans les toilettes jusqu’à la noyade ? Bon, alors tu reste. Et puis, ça t’ai arrivé à toi aussi, d’être en retard. Han Eul a du avoir du mal à se réveiller, c’est tout.

Enfin, ça fait quand même dix minutes que tu attends, tu as bien le droit à une deuxième glace. Élisabeth se leva donc pour aller s’acheter une seconde glace. Elle s’inquiétait un peu pour son amie, son imagination débordante lui jouait encore des tours : elle pensait déjà à un débarquement de la police par hélicoptère ou d’un braqueur de banque qui aurait enlevé la coréenne, mais pas encore aux extraterrestres tueurs – heureusement, son imaginaire avait quelques limites. Pour se distraire et mettre en sourdine ses hypothèses douteuses, Lisbeth examina soigneusement toutes les bonnes choses que proposaient le stand. Quel gout de glace prendre ? Vanille, framboise, cassis ? Framboise lui faisait diablement envie, mais deux glaces, c’était peut-être un peu trop pour son petit estomac. Élisabeth était plutôt du genre à grignoter... Elle se tourna donc vers les sachets de bonbons, là encore il y en avait pour tous les gouts : toutes les formes et toutes les couleurs de tous les bonbons existant sur Terre. Quand elle était petite, elle adorait les colliers en bonbons et passait parfois des heures avec son collier autour du cou, à grignoter de temps à autre, quand l’envie la prenait. Mais maintenant... elle avait un trop gros cou pour ne pas s’étrangler avec un de ces élastiques ! Et puis quand même, c’était vraiment puéril ce genre de sucreries. Plus sage, Lisbeth choisit simplement un paquet de M&M’S®️. Choisir ce qu’elle allait acheter lui permit de passer encore cinq minutes, aller, avec un peu de chance Han Eul n’allait pas tarder. Après tout, peut-être que le braqueur de banque allait décidé de la relâcher, qui sait ?

Ayant toujours eu une préférence pour les M&M’S®️ bleus, Élisabeth, une fois assise et le paquet ouvert, parti à leur chasse pour ne manger que ceux-là. Pour ne pas avoir l’air de trop s’être fait poser un lapin, elle dégaina son portable et, lasse de faire semblant d’envoyer des messages, se mit à jouer à Tetrix. Elle adorait ce jeu... rien de mieux pour passer le temps... quand vôtre amie à vingt minutes de retard par exemple ? Lisbeth s’inquiétait un peu quand même, ça faisait maintenant bien vingt minutes que Han Eul aurait du être avec elle, mais qu’est-ce qu’elle fichait bon sang ? L’américaine quitta son jeu et regarda son téléphone avec insistance. Avait-elle raté un appel ou un message annulant le rendez-vous ?

Alors qu’elle était en train de mettre le dernier M&M’S®️ bleu dans sa bouche, Élisabeth sentit deux mains se poser sur ses yeux qui ne virent bientôt qu’un fin trait de lumière filtrant à travers deux doigts. Ah ah... A moins que les extraterrestres aient adopté les manières humaines pour se fondre dans la masse et la kidnapper sans en avoir l’air, c’était sans doute son amie qui se manifestait de la sorte après son retard qui, loin d’être des pires, n’était quand même pas des moindres. Oubliant immédiatement la colère que toute personne saine d’esprit aurait ressentie après une telle attente, Liz dit d’une voix enjouée :

« Hum... je dirais... Han Eul ! »

Ravie de ne pas s’être trompée et s’être retrouvée devant un extraterrestre psychopathe, Lisbeth se leva, mis son portable dans sa poche, empoigna le paquet de M&M’S®️ et salua son amie d’une étreinte chaleureuse. Élisabeth était d’un naturel aussi gamin qu’affectif, ce geste lui paraissait donc des plus normaux avec celle qu’elle considérait comme une bonne copine. Loin de la bouder pour son retard et bien loin d’être rancunière, Liz la chambra juste de cette remarque :

« Alors, on s’est pas réveillée ce matin ? », dit-elle donc avec un sourire des plus éclatants.

Élisabeth était très heureuse de voir Han Eul, elle savait donc que son après-midi n’était pas annulée, que tout allait se passer comme sur des roulettes, qu’elles allaient pouvoir rire à s’en tordre les cottes et faire chauffer leur cartes de crédit. Ce qui était bien sûr une très, très bonne nouvelle. Elle n’avait donc aucune raison d’être déçue, au contraire, grâce à cette attente elle avait pu acheter des M&M’S®️ ! Et puis Lisbeth avait toujours été follement connue dans ses précédents établissements pour sa joie de vivre bien souvent communicative, alors... Soudainement un poil plus sérieuse, elle demanda comme s’il s’agissait d’une question existentielle :

« Alors, tu veux commencer par quelle boutique ? Tu as l’embarras du choix... »

C’était bien vrai, Sogong était un vrai paradis, toutes les boutiques de luxes étaient là, et le choix s’avérait bien souvent difficile... Sauf excentricités – qui étaient nombreuses –, Lisbeth commençait les boutiques de droites à gauche en partant du stand de glaces, mais elle voulait savoir si Han Eul avait un endroit particulier par lequel commencer. De toute façon, elles avaient bien le temps de faire une fois au moins le tour du centre avant qu’il ne ferme ses portes, car elles allaient à coup sûr rester jusqu’à la fermeture. Élisabeth prit un M&M’S®️ au hasard et tandit le paquet à son amie :

« Tu en veux un ? »


« Ne cherche pas à être comme moi, tu n'y arrivera jamais ! »

Avatar par Twisted, merci à elle n_n
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 18
▌Phone : 011-0382-1695
▌Pix' :



Identity
Classe sociale: Riche
Relationship:
Côte de popularité:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: Après-midi détente. [Cheong Han Eul]   Mar 22 Juin - 23:45

Les mains toujours sur son visage après avoir poser ma question, je ne distingue aucuns signes de réaction chez Lizzie. J'espére réellement que celle-ci ne m'en veut pas après tout j'avais vingt minutes de retard c'est à dire qu'elle avait poireauter ici toute seule pendant ces vingt minutes. Je m'en voulais profondément car même si cela n'était pas si grave que ça , je savais pertinemment que Lizzie avait confiance en moi. Laissant mes mains glissaient de ses yeux pour retrouver leurs places initiales c'est à dire le fond de mes poches, je remarque que Lizzie a daignée réagir.

« Hum... je dirais... Han Eul ! »

Sa voix est enjouée et je comprends immédiatement que je n'aurais pas dû m'inquiéter, Lizzie n'était pas une fille futile et immature , elle savait ce qui valait la peine de se mettre en colère et ce que l'on pouvait pardonner, en gros c'était une amie en or. Reportant mon attention sur celle-ci je remarque qu'elle vient de se lever et glisse son portable dans sa poche avant de venir m'enlacer. J'aimais énormément les calins que nous partagions avec Lizzie car j'avais l'impression d'être une petit fille de 6 ans qui enlacé sa soeur et bizarrement c'était l'un des seuls moments où je sentais que l'on m'aimait pour ce que j'étais. Aprés ce geste qui était devenue pour nous une attitude familière , Lizzie me regarda et me chambra comme elle le faisait si souvent .

« Alors, on s’est pas réveillée ce matin ? »

Elle avait prononcée cette phrase avec un sourire éclatant et j'apprécié ce don qu'elle avait de lire en moi comme dans un livre ouvert car avec elle je n'avais même pas besoin de me confier et elle ne m'obligeait jamais à parler de choses que je ne désirais pas aborder. Frottant mes yeux signe de fatigue, je remarque que celle-ci tiens une poche de M&M's dans sa main se qui provoque un léger grognement au niveau de mon estomac me rappellant que je n'ai pas mangé aujourd'hui toutefois nous n'avions pas de temps à perdre nous avions beaucoup de choses à faire aujourd'hui .

« Alors, tu veux commencer par quelle boutique ? Tu as l’embarras du choix... »

C'était une excellent question que venait de lui poser Lizzie, à vrai dire Sogong était vraiment immense et les boutiques de luxe ne manquaient pas . Cette aprés midi avait pour but de refaire deux gardes robes c'est à dire de faire chauffer deux cartes bleu et je savais parfaitement que nous ferions tout les commerces jusqu'à ce qu'ils ferment . M'apprêtant à répondre à Lizzie, je remarque que celle-ci vient de mettre un M&M's dans sa bouche et me tend la poche.

« Tu en veux un ? »

Décidemment elle était géniale , je rafollais de ces satanés sucreries et comme une petite fille elle m'en proposait gentiment ce pourquoi je ne me fis pas prier et plongea ma main dans la poche attrapant ainsi un M&M's rouge, rouge comme la passion et le sang ce qui faisait de cette couleur celle que je préférais. Puis tout en la fixant dans les yeux et en lui empoignant le bras, je commence à marcher en direction du magasin channel situé en face du marchand de la glace.

< Les M&M's c'est trop bon !!!! > Dis-je en savourant celui que j'ai dans la bouche puis l'ayant finis je lui demande son avis même si je connais déjà la réponse

< Que dirais-tu de commencer par Channel à ce qu'il parrait ils ont reçus la dernière collection d'Eté ? >

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 16 ans.
▌Phone : 011 - 1681 - 0514
▌Pix' :



Identity
Classe sociale: Aisée
Relationship:
Côte de popularité:
37/100  (37/100)

MessageSujet: Re: Après-midi détente. [Cheong Han Eul]   Sam 26 Juin - 13:12

J’étais vraiment contente de retrouver Han Eul, même après vingt minute d’attente. Je voyais bien qu’elle s’en voulait de m’avoir fait autant patienter, ce n’était pas le genre de filles sans-gêne qui arrive trois quarts d’heures en retard sans même voir où est le problème. Non, Hannie était une fille sympathique à laquelle il arrivait parfois, comme à tout le monde, d’être en retard. Ces malheureuses vingt minutes n’étaient pas les plus longues de mon existence, j’avais bénéficié d’une glace, d’un jeux Tetrix et d’un paquet de M&M’s pour supporter le tic-tac de ma montre, alors je n’avais pas vraiment de raison de lui en vouloir. Néanmoins, voir qu’elle appréhendait ma réaction me fit sourire, me conforta dans l’idée que cette fille, quoi que l’on dise sur elle, était une très bonne amie. Bon, pas vraiment le genre de personne à laquelle on a envie de se confier, à laquelle on peut se confier. Mais... et alors ? Je me fichais bien de ça, Han Eul n’était pas ma confidente, c’était plutôt le fille sympa et potache qui était parfaitement apte à me distraire, voire même à rendre une banale journée shopping hilarante. Avec elle, il valait mieux privilégier la détente au sérieux, et cette partie de sa personnalité ne m’intéressait même pas. J’étais peut-être très curieuse, mais je n’étais pas du genre à vouloir tout savoir et à tout prix. Si les choses sont bien comme elles le sont, il vaut mieux qu’elles restent telles quelle.

Je vis avec grand plaisir que ma taquinerie la faisait sourire. J’adorais faire sourire les gens, mais parfois, mon humour était pris – comment dire ? – comme une insulte. Heureusement, Han Eul et moi avions à peu près le même humour, il était donc normal qu’elle apprécie le mien, et réciproquement. En même temps, quelque chose dans sa réaction m’incita à penser qu’en suggérant un réveil tardif, j’avais fait mouche. Cela aussi me fit plaisir, en effet, il est toujours agréable d’observer que l’on a adopté le bon comportement, dit la bonne phrase, en somme, que l’on a eu parfaitement raison. Et en tendant le paquet de M&M’s à Han Eul, j’eus encore une fois adopté la bonne attitude, à voir son visage s’illuminer comme un plafonnier lorsqu’elle plongea sa main dans le paquet. J’eus un léger – très léger – doute à ce moment-là, me demandant si comme moi elle ne préférait pas les M&M’s bleus et si j’avais été idiote de tous les manger, mais non, elle en choisi un rouge. C’est vrai que cette couleur lui allait à merveille comme à moi le rose. Malheureusement, les M&M’s roses n’existaient pas encore.

Han Eul me prit le bras aussi vivement qu’amicalement et se mit à marcher en direction de la boutique Chanel, m’entrainant bien évidemment avec elle. Elle savourait son M&M’ comme si elle n’en avait pas mangé depuis des décennies, comme si c’était le met le plus succulent de la Terre, et ça faisait vraiment plaisir à voir. Elle lâcha même une exclamation de contentement, pour me signifier par la parole qu’elle adorait ces sucreries – bien que cette précision fut oiseuse, son expression suffisant à me faire deviner cette pensée. Quand elle eut avalé son bonbon rouge, Han Eul me dit :

« Que dirais-tu de commencer par Chanel, à ce qu'il parait ils ont reçu la dernière collection d'Eté ? »

Chanel était loin d’être ma maison préférée bien que j’apprécie Karl Lagarfield, et j’avais trouvé leur collection prêt-à-porter de la saison printemps-été 2010 un tantinet fade – dans les couleurs, s’entend. Mais si Han Eul voulait allait à Chanel, parfait, ça m’allait aussi, après tout on n’était jamais à l'abri des bonnes surprises. Bien que ça question eut été rhétorique, je répondis d’un ton enthousiaste :

« C’est d’accord, va pour Chanel ! Mais je te préviens, il n’est pas question d’en rester à cette boutique, je veux les faire toutes ! »

J’exagérais bien sûr, faire toutes les boutiques sous-entendait passer au moins cinq heures à Sogong en accordant moins de cinq minutes à chaque boutique. Me connaissant, je savais que je ne pourrais pas rester moins de dix minute dans chaque et la fermeture du centre n’était pas si lointaine, il était donc impossible de faire toutes les boutiques. Quoi que, j’étais persuadée qu’Han Eul et moi allions en faire une bonne partie.

Nous entrâmes donc dans la boutique Chanel, située comme par hasard – et par magie – juste en face du stand de bonbons. Je restais à côté d’Hannnie et la laissais flâner dans la boutique, regarder ce qu’elle voulait, feignant de m’intéresser à ce qu’elle me montrais. Je n’étais vraiment pas fan de cette collection, tous ces ensembles blanc, crèmes, beiges, rouge pâle dans le meilleur des cas, ne me convenait guère, à moi qui arborait toujours des couleurs punchy qui faisait de moi une personne repérable à plusieurs centaines de mètres. Néanmoins, j’étais heureuse de faire les boutiques, même si je ne raffolais pas de celle-là.

Tandis qu’Han Eul regardait les vêtements avec une certaine euphorie – ce que je comprenais parfaitement, le shopping me procurant toujours cette même sensation de bonheur –, je regardais sans vraiment y penser les robes sur l’un des rayon. L’une d’elle attira mon attention. Elle n’était pas très colorée, juste noire et blanche, mais bon, repartir avec un article Chanel ne me ferait certainement aucun mal. Elle était même plutôt jolie, si tant est que l’on aime le style « petite maison dans la prairie », avec son tweed bicolore, sa taille cintrée et ses petites fleurs brodées. Non elle était vraiment charmante, pour un peu, elle m’aurait rappelé mon enfance dorée, du temps où j’allais au cinéma avec mon père, déguisée en fée et avec des lunettes de soleil trois fois trop grandes. Ayant en tête l’idée d’acheter et peut-être d’essayer cette robe, j'interpelai Han Eul :

« Eh, regarde celle-là ! Mignonne hein ? Je crois même que je vais aller l’essayer... »

Prise d’un doute quant aux cabines d’essayages, et par pure politesse aussi, je demandai après un temps d’arrêt :

« Et toi, tu as trouvé quelque chose ? On va aux cabines ensemble ? »

A vrai dire, j’avais plutôt hâte de passer en caisse pour pouvoir sortir de la boutique et m’attaquer à la suivante, mais j’avais un gros faible pour les essayages. Et tout le monde sait qu’entre amies, essayer est beaucoup plus ludique.


Robe en question :

Spoiler:
 


« Ne cherche pas à être comme moi, tu n'y arrivera jamais ! »

Avatar par Twisted, merci à elle n_n
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 18
▌Phone : 011-0382-1695
▌Pix' :



Identity
Classe sociale: Riche
Relationship:
Côte de popularité:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: Après-midi détente. [Cheong Han Eul]   Mer 30 Juin - 0:06

Ma question était bien sur rétorique et le fait que Lizzie me suive en direction de la boutique Channel prouvait qu'elle n'était pas contre l'idée de farfouiller dans les nouveaux étalages de la collection d'Eté , ce que ses paroles confirmèrent .

« C’est d’accord, va pour Chanel ! Mais je te préviens, il n’est pas question d’en rester à cette boutique, je veux les faire toutes ! »

Je m'en étais douté , Lizzie n'avait jamais eu les même goûts vestimentaire que moi et Channel était loin d'être sa boutique préférée toutefois elle se montrait constamment généreuse se pliant à mes exigences avec cette joie naturelle que j'aimais tant chez elle. Deplus tout comme moi elle savait très bien que nous ne resterions pas longtemps dans la boutique , achetant quelques vêtements avant de nous ruer vers une autre boutique plus attirante que nous dévaliserions aussi .

Lorsque nous entrâmes dans la boutique, je fus submerger par la beauté de la collection. Les ensembles étaient d'une classe éblouissante et la plupart se trouver être dans les tons beige crémeux et rouge pulpeux tel que je les aimais tant . Flanant parmis les étalages à la recherche de la perle rare je sentais Lizzie à mes côtés qui examinait avec précision les ensembles de la boutique mais son petit rictus sceptique m'appris vite que cela n'étais vraiment pas de son goût . Ce pourquoi nous ne resterions pas longtemps ici car même si cela me plaisait , il était hors de question que Lizzie s'ennuie aujourd'hui. Tout en attrapant une fine jupe Beige créme , je la montre à Lizzie tout en l'interrogeant du regard ce à quoi elle me répond par un ochement de tête peu convaicue; sacré Lizzie quand une collection ne lui plaisait pas nous ne pouvions rien y changer. Toutefois avant de partir de cette boutique je compter bien m'emparer de plusieurs articles afin d'embellir ma collection personnelle, ce pourquoi je me remis en quête avec une certaine euphorie. Le choix était plutôt complexe car je souhaiter trouver une tenue qui aille parfaitement avec mes yeux , mes cheveux , ma taille enfin qui ne fasse qu'un avec moi, ce pourquoi je m'empara d'une robe de soirée blanche crémeuse en bustier et dont le bas était semé de froufrou ainsi que d'une veste rétro qui casserait un peu le côté classe de la robe avant de retournait afin de retrouver Lizzie et de nous diriger vers les cabines d'essayages. Celle-ci semblait subjugué par une petite robe style « petite maison dans la prairie », avec son tweed bicolore, sa taille cintrée et ses petites fleurs brodées, ce n'était pas du tout mon genre vestimentaire toute fois je savais très bien qu'elle irait à merveille avec Lizzie.

« Eh, regarde celle-là ! Mignonne hein ? Je crois même que je vais aller l’essayer... »

Elle venait de m'interpeller avec enthousiasme , oui cette robe lui plaisait réellement et j'avais déjà décidé que je lui achéterais après tout elle le méritait bien deplus elle lui irait comme un gant et cela serait regrettable de rater une occasion pareil .

« Et toi, tu as trouvé quelque chose ? On va aux cabines ensemble ? »

J'adorais essayer les vêtements avant de les acheter et je comptais bien le faire encore une fois deplus le faire en la compagnie de Lizzie promettait d'être amusant et me réjouissait d'avance. C'est pourquoi tout en souriant je lui fis signe de me suivre tout en me dirigeant vers les cabines puis tout en me tournant vers elle je lui déclara en riant .

< Nous n'avons qu'à nous changer en même temps dans deux cabines différentes comme ça la surprise serait plus exitante >

Comme une gamine j'avais envie de découvrir la tenue sur Lizzie en même temps qu'elle découvrirait la mienne sur moi afin de pouvoir voir clairement la réaction qu'elle aurait et de savoir si la tenue que j'avais choisis lui plaisait où non. Ainsi nous choisîmes en riant deux cabines côte à côte puis entremîmes de nous changer. La robe que j'avais choisis m'allait à merveille , épousant les courbes de mon corps avec finesse. Enfilant la peite veste , j'interpela Lizzie .

< Dés que tu es prête dis le moi que nous sortions en même temps > Puis j'éclatais de rire, j'avais vraiment l'impression d'avoir douze ans et c'était tellement agréable de se laisser aller à la rigolade .


Robe en question

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 16 ans.
▌Phone : 011 - 1681 - 0514
▌Pix' :



Identity
Classe sociale: Aisée
Relationship:
Côte de popularité:
37/100  (37/100)

MessageSujet: Re: Après-midi détente. [Cheong Han Eul]   Jeu 29 Juil - 22:52

Han Eul, contrairement à moi, adorait la collection. Mais je le savais avant même de voir comment elle dévorait les ensembles des yeux : ce n’était pas pour rien qu’elle m’avait proposé de faire Chanel en premier... Et pas seulement parce que c’était en face du stand de bonbons ! En effet, Hannie adorait Chanel, je crois même que c’était l’une de ses boutiques préférées. Ce n’était certainement pas la mienne, mais qu’importait : je faisais les boutiques avec une coréenne sympa qui savait s’amuser, alors tout allait pour le mieux. Et puis de toute façon, elle m’avait promis de faire bien d’autres boutiques – et encore, même sans promesse, je savais parfaitement que nous ferions d’autres boutiques : elle comme moi adorions passer des heures dans un centre commercial, et un seul magasin ne suffirait certainement pas à assouvir notre soif de shopping et d’amusement.

Mon amie ne cessait de me montrer des articles, réellement enthousiasmée, et je feignais d’y être intéressée. Je devais mal jouer, puisqu’à chaque fois, Han Eul reposait l’article, poussant un très léger soupir. Ce n’était pas vraiment de l’exaspération, non, c’était plutôt un soupir très légèrement amusé... Elle savait bien que la nouvelle collection Chanel n’était pas vraiment à mon gout. Néanmoins, je m’étais emparée d’une robe – quelque peu au hasard, je l’avoue – et avais proposé à Han Eul d’aller aux cabines d’essayages – plus pour les cabines d’essayage que pour essayer la robe, j’allais l’acheter de toute façon car repartir les mains vides de Chanel n’était pas bon pour mon égo. Comme je m’y attendais, Hannie avait trouvé chaussure à son pied dans la boutique, et à mon humble avis, elle s’était obligée à ne pas essayer cinquante articles. Bien que ce fut le produit de mon imagination, cette attention me touchait beaucoup : enfin nous allions pouvoir sortir de cette boutique – non pas qu’elle m’ennuyât, plutôt que j’avais hâte de me rendre dans la suivante. Mon amie avait trouvé une robe bustier blanche qui était parfaitement son style, très propre sur soi, très classieux. Pour toute réponse à ma proposition, elle m’entraina vers les cabines. Je me réjouis de cette initiative : Han Eul était toujours aussi enthousiaste, prête à s’amuser en toute circonstances et ne s'embarrassant pas de quelque réponse inutile pour passer directement « à l’action ». Lorsque nous fûmes arrivées, elle se tourna vers moi et me dit en riant :

« Nous n'avons qu'à nous changer en même temps dans deux cabines différentes comme ça la surprise serait plus excitante ! »

Je reconnaissais là la joie de vivre qui avait de suite fait de nous de bonnes amies. Cette idée, assez gamine en fait, me plaisait beaucoup. Quoi de plus normal : j’adorais les gamineries, car elles étaient drôles, insouciantes, fraiches. Et cette idée était une parfaite gaminerie ; je ne pouvais que l’adorer. Toujours en riant, nous nous installâmes dans deux cabines adjacentes. J’adorais voir les gens rire, surtout Hannie qui, comme moi, avait un rire si communicatif. C’est donc en riant que nous commençâmes à nous changer, à peine séparées par la cloison entre les deux cabines. La petite robe que j’avais choisie m’évoquait vraiment un déguisement de petite fille, c’était mignon et puéril et me correspondait plutôt bien. J’avais hâte de découvrir la tenue qu’avait choisie Han Eul, j’étais presque sure qu’elle lui irait bien mais je voulais vraiment en avoir le cœur net. De plus, il me tardait vraiment de savoir si la robe en tweed m’allait bien. Et le regard d’Han Eul, qui serait à coup sûr franc, remplirait parfaitement cette mission. Mais même si elle trouvait que c’était horrible – ce qui m’étonnerait, mais après tout c’était possible – j’allais acheter cette robe, pour la bonne et simple raison qu’il fallait que j’achète quelque chose. Enfin, Han Eul me signala – indirectement certes – qu’elle était prête :

« Dès que tu es prête dis-le moi que nous sortions en même temps. », dit-elle avant d’éclater de rire.

Je ne pus m’empêcher de rire aussi. Le rire communicatif, vous dis-je ! Et puis, il fallait avouer que la situation valait le détour : deux jeunes femmes dans une boutique de luxe, en passe d’essayer deux robes aux prix exagérément grands, et ces deux jeunes femmes riaient comme des gamines à essayer leurs robes ultra-chères en même temps. Deux gamines, mais cela m’allait parfaitement. Je répondit immédiatement :

« C’est bon j’suis prête ! On sort à trois... et c’est moi qui compte ! »

J’adorais compter moi-même. Je jouais le jeu jusqu’au bout, peut-être même plus loin, me comportait vraiment comme une enfant innocente et insouciante, après tout c’était l’image que je voulais donner de moi. Après quelques secondes de silence – ou presque, nos éclats de rire le perturbant quelque peu – je m’exclamai :

« Attention... Un... Deux... Trois ! »

Je tirai vivement le rideau de la cabine et en sortait avec un enthousiasme certain. Han Eul en fit autant et je pus voir comment lui aller sa robe. Je vis également qu’elle avait pris une petite veste assortie. Les deux lui allaient à ravir, vraiment, c’était encore mieux que ce que j’imaginais. Ce n’était pas vraiment mon style de robe – trop long, trop blanc, trop petite sirène prude – mais il siait parfaitement à mon amie et sublimait sa silhouette longiligne que j’admirais tant. En effet, je n’étais pas aussi filiforme qu’elle, j’avais un peu plus de formes, et j’aurais adoré être comme elle, mais en même temps je n’aurais troqué ma morphologie pour rien au monde. Mon narcissisme était trop grand pour que j’admette que parfois, j’enviais ces filles d’une minceur voire d’une maigreur absolue. Enfin, peu importait à l’instant T. Hannnie avait vraiment fait le bon choix, cette robe lui allait à merveille, et de part mon expressivité, mon émerveillement devait largement se lire sur mon visage. J’arborais un sourire ravi et pétillant tout en disant ceci :

« Honey, tu es trop gooorgeous !! »

L’anglais natal m’avait échappé et je n’avais pu contenir le seul adjectif qui me venait à l’esprit. J’étais heureuse de la voir aussi belle et exprimer le plus clairement possible cette impression me paraissait vital, j’avais vraiment envie qu’elle sâche que cette robe lui allait parfaitement. J’exagérai certes un peu, mais c’était dans ma nature d’exagérer. Oser pour doser, mon ultime dicton, la phrase qui représentait à elle seule toute ma personne. Peut-être qu’en ce moment, c’était mon désir de rendre heureuse Han Eul qui avait parlé ? Ou simplement celui de me faire remarquer ? Moi-même je n’aurais su le dire, après tout, il y avait encore quelques choses en moi dont je ne comprenais pas le fonctionnement. Mettant instinctivement les mains sur les hanches et calant d’une main distraite une mèche de cheveux derrière mon oreille, je lançai sur le même ton enthousiaste et enjoué :

« Hum, dis-moi, suis-je à la hauteur ? »

Miroir mon beau miroir, dis-moi qui es la plus belle , n’était-ce pas cela ? Certes un petit peu, mais pas vraiment. Plutôt l’avis d’une amie qui allait, de toute façon, peu compter, puisque cette robe était – pour moi – déjà achetée. J’esquissai un sourire après la réponse d’Han Eul et retournai aussitôt dans la cabine pour me changer. J’avais hâte de passer en caisse pour pouvoir sortir du magasin et en écumer un autre. J’écumais beaucoup de choses en ce moment, à commencer par le net. Et le blog de cette chère Gossip Girl. Quel nid d’informations ! Ce devait être fort distrayant de le tenir, et si je n’avais pas eu l’ambition d’y figurer un jour en d’autres termes que une pauvre américaine, j’aurais certainement pu tenter de devenir l’un de ses « yeux ». Mais heureusement pour moi, j’étais née riche et d’un naturel m’as-tu-vue, alors être discrète n’était vraiment pas ma tasse de thé. Ce pourquoi j’espérais figurer sur le blog de cette chère GG... comme, à l’en croire, Han Eul espérait devenir Queen. C’était d’ailleurs un vœu que je comprenais fort bien, mais qui me paraissais bien capricieux – d’accord, j’étais mal placée pour juger de ce qui était capricieux ou non – puisque mon amie avait déjà un fameux « surnom » sur le blog de cette véritable araignée. Ce qui n’était pas mon cas. Dieu que je pouvais être impatiente... Mais, toujours selon Gossip Girl, il ne fallait pas vouloir avoir la gloire pour l’obtenir. Théorie étrange d’ailleurs, mais pas sotte. Si je me mettais à clamer sur tous les toits que je voulais apparaitre sur ce blog en des termes plus élogieux et avec une apparition un peu moins brève, je n’allais certainement pas obtenir gain de cause. Au contraire, je risquerais surtout de devenir la risée des internautes si GG daignait relever cette stupidité. Il fallait donc se faire remarquer. Étais-je sur la bonne voie ? Seule Gossip en personne pourrait me le dire, hors lui parler était comme qui dirait compliqué – voire impossible ! Faire les boutiques en compagnie de Peach Girl était-il une bonne manière d’avoir de la publicité ? Par « bonne manière », je n’entendais bien sûr pas une bonne publicité puisqu’une telle chose, à mes yeux, n’existe pas : il n’y a pas de mauvaise publicité. Il n’y a que de la publicité, et la publicité est toujours bonne quand personne ne vous connait. Il me fallait donc de la publicité. Et je ne savais pas si faire du shopping était un bon moyen d’en obtenir. Enfin, pourquoi ne pas essayer, non ?

Je sortis de la cabine d’essayage avec la robe calée sur l’avant bras, comme à mon habitude, et sortis par la même occasion de mes réflexions quelque peu... oiseuses. J’entrainai Han Eul vers la caisse et lui dis :

« Oh, elle te va tellement bien... Allez, je te la paye ! »

Je ne lui laissai pas le temps de la protestation – si tant est qu’il y en ait une – et annonçai à la caissière que nous paierons ensemble. Tout en sortant ma carte de crédit, je dis à Hannie d’une voix rieuse :

« Disons que c’est mon cadeau de Noël... avec mes excuses pour le retard !, ajoutai-je en lui faisant un clin d'œil.

Ah, la jeunesse dorée... Que serais-je devenue si je n’avais été riche ?


« Ne cherche pas à être comme moi, tu n'y arrivera jamais ! »

Avatar par Twisted, merci à elle n_n
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Après-midi détente. [Cheong Han Eul]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Après-midi détente. [Cheong Han Eul]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liar Liar :: } _Seoul City | Gwangjin-gu } Le Quartier Riche :: → Neung-dong } Divertissements :: → Sogong } Centre commercial-