AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Matinée fraîche pour une entrée en chanson [Lee Yuu Seon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 19
▌Phone : 011-1302-1991
▌Pix' :



Identity
Classe sociale:
Relationship:
Côte de popularité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Matinée fraîche pour une entrée en chanson [Lee Yuu Seon]   Dim 8 Aoû - 1:43

Spoiler:
 

Yi Sun Sin, l’école pour garçons riches de Séoul, rayonne d’une lueur orangée par cette douce matinée...

Je suis arrivé à Séoul hier en cours de matinée. Immédiatement je suis allé déposer mes affaires dans ma suite située au tout dernier étage de l’hôtel W. Séoul. La classe à l’état pur ! Je dispose grâce à cette suite de trois immenses pièces entièrement équipées au plus haut confort accompagnées d’une terrasse tout aussi grande m’offrant la vue sur tout Séoul. Mais je n’ai pas vraiment eût le temps de m’approprier les lieux que je devais partir pour Yi Sun Sin afin de régler les derniers détails de mon inscription et me procurer mon emplois du temps. Rien de bien dérangeant mais il fallait tout de même passer par cette étape. Puis j’ai fini ma journée en arpentant le centre commercial Sogong histoire de savoir où me rendre pendant mes jours de congés. J’ai été plutôt surpris de découvrir autant d’enseignes européennes -généralement françaises ou anglaises- dans les galeries de Séoul. J’ai aussi profité de l’occasion pour m’acheter de nouvelles fringues et ainsi tester ma carte de crédit. Enfin je suis rentré dans ma suite, j’ai allumé mon MacBook, me suis connecté au réseau de l’hôtel et ai surfé sur le Net pour compléter ce que je sais déjà des quartiers de la capitale Sud Coréenne. Voila ma journée de la veille.

Les portes de l’école s’ouvrent tout juste aux étudiants. Ce matin je suis tombé du lit par je ne sais quel moyen, surtout qu’il mesure près de trois mètres par côtés ! Je me souviens que mes rêves étaient hantés par Mike, mon ex... Ça doit sûrement l’expliquer oui. Rapidement j’ai pris mon petit déjeuner, puis une douche bien froide. Passage devant le miroir pour choisir la tenue qui va bien -style plutôt démarqué avec une chemise blanche, un béret orange, un short hawaiien, des sneackers assorties et un sac de cours rose-, puis départ en taxi en direction de l’école. Ça me donne une sensation plutôt spéciale d’être ici, à Séoul, alors que quelques jours auparavant je me baladais encore à Oxford. J’avance pour entrer dans le hall de l’école, aile des garçons, équipé de mon iPod violet dépassant légèrement de ma poche et mon iPhone dans l’autre. Alors que je pose le pied sur le premier carreau du hall d’entrée mon iPod décide de changer de titre pour mettre celui d’Alexz Johnson nommée Liar Liar. J’en connais les paroles par cœur, et sans attendre je chante avec Alexz sur son titre.

-You said I was your everything, you said I was the one, you played me like a radio, you use to love that I had no shame... ~~♪♫

Je monte les escaliers
pour rejoindre la salle de cours indiquée sur mon emplois du temps, aidé par les quelques plans du bâtiment. Les couloirs sont plutôt spacieux, éclairés, chics, à la mesure de la réputation de l’école en somme. On peut facilement remarquer que le bâtiment est neuf, et non ancien comme les établissements que je fréquentais à Oxford, mais je trouve qu’il y a ce charme en moins. Je tombe sur la salle très rapidement et entre en vérifiant si quelqu’un se situe déjà à l’intérieur. Mais non, elle est vide. Je dépose mon sac sur une table au hasard puis ouvre une fenêtre. Un petit air frais court dans la pièce, me caressant les joues tout doucement. Je me retourne puis vais m’assoir sur mon bureau, balançant les jambes pour patienter.

-Tell me you’ll love me like a star, tell me you’ll want me wherever you are, telle me you’ll breathe me until your last breath. Liar, liar ! Oh, liar, liar... ~~♪♫

Je chante à voix haute
sans me soucier d’une quelconque présence dans le couloir. J’ai besoin de chanter pour me détendre et pour repenser à Mike que j’ai laissé à Oxford. Je ferme les yeux le temps de la chanson, et plus si la prochaine est aussi dans mon répertoire. Je pense aussi à cette Gossip Girl. Elle peut être partout et nulle part, personne ne sait qui elle est, personne ne sait où elle est, personne ne sait quand elle est là. Mais moi, je veux crever son secret. Je sens que je peux m’entendre avec elle. Mais par contre je n’entend pas la personne qui va entrer dans la salle dans quelques secondes...


Dernière édition par Stevens Ryan le Mar 17 Aoû - 23:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Hyun.Caldin

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 19 ans
▌Phone : 011-4729-1836
▌Pix' :



MessageSujet: Re: Matinée fraîche pour une entrée en chanson [Lee Yuu Seon]   Sam 14 Aoû - 17:14

Spoiler:
 

Comme tous les matins, le jeune coréen était devant son immense dressing, à se frotter la tête presque désespérément, à la recherche de la tenue qui allait le suivre pour toute la journée. Chaque matin c’est la même chose : il passait bien une dizaine de minutes à chercher quels vêtements il allait mettre ce jour-là. Il n’était jamais satisfait du premier coup, très perfectionniste. Ce comportement pourrait en énerver certains, mais que voulez-vous, depuis petit il prenait un soin extrême de son apparence, ne laissant rien lui échapper. Et puis, il aimait vraiment ça, s’occuper de lui, de son image. Ce n’était pas par hasard s’il voulait travailler dans le stylisme ! M’enfin. Une fois sa tenue trouvée après de longues minutes de réflexions, Yuu Seon l’enfila avec délicatement, comme si ses vêtements étaient la chose la plus précieuse à ses yeux. Puis, se fut un nouveau et dernier défit qui s’offrit à lui : choisir sa coiffure, son maquillage et les accessoires qu’il allait ajouter. Il opta très vite pour juste une coupe lisse, ne voulant pas trop se retarder pour le lycée. Pour le maquillage, l’androgyne se mit uniquement du noir sur les yeux, comme à son habitude, et un peu de poudre sur les joues. Et pour finir, il mit plusieurs bracelets identiques à son poignet droit et ajouta son béret noir qui allait parfaitement s’accorder à son sac du jour. Et enfin parfaitement prêt, il enfila rapidement ses converses, prit son sac de cour en cuir noir et sortit de chez lui en un soupire d’aise. Fermant à clés derrière lui, il mit ses mains dans ses poches et partit donc en direction de Yi Sun Sin, un doux aux lèvres.

Cette journée s’annonçait plutôt bonne : le temps était très doux, le soleil brillait haut dans le ciel, et il avait ses deux premières heures de cours libres, car son professeur de philosophie était en lune de miel on-ne-sait-où. Donc tout allait bien en ce début de matinée pour notre lycéen. C’est d’un pas léger et assez content qu’il arriva devant les grandes grilles de l’établissement. Il salua avec son sourire remplit de douceur certaines de ses connaissances, et décida alors de flâner un peu dans les couloirs, à la recherche d’une quelconque distraction. Ses yeux noisette allaient et venaient sur les différents étudiants qu’il croisait, et il eut un léger rire intérieur : il y avait vraiment de tout. Des bad boys qui aimaient se vanter devant leurs amis, des timides qui préféraient rester dans leur coin, des populaires toujours entourés d’une bande de fans hystériques,… Même s’ils étaient tous pour la grande majorité des gosses de riches nés une cuillère en argent dans la bouche, tout comme lui, Yuu Seon aimait voir ces contrastes. Il se disait qu’au moins, les gens de l’extérieur n’auraient plus de préjugés sur la jeunesse dorée de Séoul, même s’il restera toujours des personnes qui aimeront les critiquer…

Et alors qu’il passait dans le couloir où ce trouvait la salle dans laquelle il devrait en ce moment, il entendit une voix. Quelqu’un chantait. Il s’arrêta alors, fronça légèrement les sourcils et écouta mieux la voix inconnue, mais néanmoins très belle. Et il en conclu qu’avec cet accent, son propriétaire n’était pas coréen. Alors, l’androgyne avant davantage dans le couloir, et s’arrêta devant l’une des fenêtres qui donnait sur une salle de cours. Et tournant la tête, il se mit à cligner des yeux. Devant lui se tenait un blondinet, avec des vêtements bien colorés, et qui semblait vraiment absorbé par sa chanson. Un doux rire passa les lèvres rosées de Yuu Seon, qui ouvrit le plus discrètement possible la porte de la salle. Et y entrant de la même façon, il s’approcha du débridé avant de s’asseoir a ses côtés, mais sur la chaise pour sa part. Il l’observa un long moment, profitant que l’inconnu ne l’avait pas encore remarqué. Finalement, dans un tendre sourire, il garda les yeux rivés sur lui, s’appuyant contre le dossier de la chaise. Sa curiosité prit alors le dessus, et beaucoup de questions se bousculèrent dans sa tête. Qui était ce garçon ? Etait-ce un nouveau ? Que faisait-il dans cette salle alors que le cours qui devait s’y être fait était annulé ? Il avait hâte que le blondinet le remarque, pour en faire sa connaissance, ce personnage l'intriguant beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 19
▌Phone : 011-1302-1991
▌Pix' :



Identity
Classe sociale:
Relationship:
Côte de popularité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Matinée fraîche pour une entrée en chanson [Lee Yuu Seon]   Mar 17 Aoû - 20:23

-Liar Liar... ~~♪♫

Je termine
ma chanson sur une note très douce. J'ouvre doucement les yeux, regardant le plafond, et appuie sur le bouton pause de mon iPod. Le silence s'installe, ponctué par ma respiration. Mais pas seulement la mienne. Une autre respiration, accompagnée de quelques bruissements de vêtement n'ayant pas pour origine ma tenue. Je sens aussi une présence derrière moi. Lentement je pivote sur mes hanches jusqu'à ce qu'une personne -homme ou femme ?- entre dans mon champ de vision. Bug d'une dizaine de secondes. Comment est-elle entrée dans la pièce sans que je ne l'entende ? S'est-elle téléportée ? Est-elle un homme ou une femme ? La tenue et la douceur du visage me laissent perplexe, mais en même temps nous sommes à l'école pour garçons. Est-elle présente depuis longtemps ? Pourquoi n'y a-t-il personne d'autre ? Je réalise qu'elle m'a sûrement entendu chanter et je fais un bond d'une dizaine centimètre de haut pour me retourner d'un bloc, lâchant un petit cri de stupeur. Avec mon accent anglais je bafouille quelque chose en coréen de presque incompréhensible.

-Dpuiquandteslàjtavaispasentenduentrerdanslsalle ????!!!!

Le rouge
me monte aux oreilles. Non seulement parce qu'elle m'avait surpris entrain de chanter, mais aussi parce que ce regard, ce visage, je les trouve tellement attachants. Un mystère se tient devant moi, et ce ne sera pas le seul. Je me calme, toussotant un peu, et inspecte son visage plus précisément pour tenter de percer cette énigme. Des cheveux fins, un visage formant un ovale doux, une peau parfaite, un petit nez, des yeux bridés dont la fente rappelle vaguement les yeux égyptiens gravés sur les cartouches, des lèvres plutôt épaisses, un piercing à l'oreille et une tenue plutôt féminine à cause du foulard et du jean slim. Difficile de statuer, mais le fait que la personne soit dans cette école me fait pencher pour la réponse "c'est un homme". Mais ça reste très perturbant. Je décide de casser le silence ambiant après une minute supplémentaire de réflexion.

-B... Bonjour ? Tu as cours ici toi aussi ?

Je trouve
quand même étrange le fait qu'il n'y ait personne d'autre. Je jette un coup d'œil sur mon iPhone et voit qu'il est pourtant bientôt l'heure de début du cours. Me suis-je trompé de salle ? Ou peut-être d'heure ou de jour ? Non, ce serait trop invraisemblable. Peut-être le professeur est-il absent ? Possible, je ne sais pas où se trouve le panneau d'affichage des absences. Peut-être qu'il est coutume ici d'arriver en retard ? Je ne suis pas totalement rassuré. Si je rate mon tout premier cours je ne vais pas avoir la meilleure image dès le départ. La loose totale... Je tente quand même de sympathiser avec l'inconnu. Peut-être que son prénom me dira si c'est bel et bien un homme ? Je fais un joli sourire avant de prendre ma voix douce.

-Je m'appelle Ryan Stevens. Et toi ?

(Un peu court mais rien d'autre à dire, désolé x.x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Hyun.Caldin

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 19 ans
▌Phone : 011-4729-1836
▌Pix' :



MessageSujet: Re: Matinée fraîche pour une entrée en chanson [Lee Yuu Seon]   Mar 17 Aoû - 21:57

Il avait toujours été de nature très curieux, s’intéressant à tout ce qu’il l’entoure. Et il fallait bien avouer que ce qu’il plaisait le plus au jeune coréen, c’était les choses qui sortait de l’ordinaire du petit monde de la jeunesse dorée de Séoul dans laquelle il vivait. Il ne supportait pas touts ces choses banales qui faisaient partie de sa vie. Alors, dès que quelques chose de nouveau et intriguant entrait dans l’entourage de sa bulle, il s’en intéressait de suite et allait à sa rencontre. Et en ce jour, sa curiosité était à son maximum, le titillant comme jamais elle ne l’avait fait auparavant. C’était la première fois que Yuu Seon rencontrait une personne de nationalité autre qu’asiatique. Et au fond de lui, il savait que le blondinet allait lui offrir de bons moments. D’ailleurs, il espérait même secrètement être le premier de Yi Sun Sin à rencontrer le jeune débridé. Surement son égoïsme. Mais peut importe. A présent, la seule envie qu’il avait, c’était de parler avec cet étranger et de faire sa connaissance. Peut-être même pourrait-il devenir son ami ? Mais pour le moment, c’était trop demander, ne s’étant même pas encore adressé un mot. Pourtant, les questions et les suppositions se bousculaient dans la tête de l’androgyne. Et il sentait en lui une certaine excitation, adorant cette sensation de nouveauté et d’impatience.

Et alors que son regard continuant de caresser avec douceur le corps du blondinet, il l’entendit pousser un petit cri, visiblement de surprise. Et lorsqu’il se mit à bafouiller une phrase, son accent très prononcé aida le coréen à répondre à l’une des questions qu’il se posait : cet étranger était très probablement de nationalité anglaise. Ceci doublé de la rougeur soudaine de ses oreilles provoqua le rire cristallin et chaleureux de Yuu Seon. Il ne se moquait pas, bien au contraire ! Il trouvait juste cette réaction terriblement… mignonne ! Il en rosit même, sans gêne devant son vis-à-vis. Se reprenant après quelques instants, il l’écouta parler de son coréen maladroit qui paraissait très mélodieux avec l’accent anglais. Et lorsqu’il eut le nom du débridé, notre androgyne se le répéta plusieurs fois en tête, pour bien le mémorisé. Après tout, un nom étranger n’est jamais facile à retenir du premier coup ! Le laissant terminer, il lui rendit son joli sourire de la même façon, même légèrement plus charmeur, et prit à son tour la parole, de sa voix légère et quelque peu sensuelle

- Enchanté, je m’appelle Lee Yuu Seon ! Et oui, en temps normal j’ai cours ici pendant les deux premières heures, mais le professeur de philosophie étant en lune de miel, nous n’avons pas cours cette semaine. Mis à part, je crois avec plaisir que nous nous retrouvons dans la même classe pour cette année !

Se remettant alors à rire délicatement, il leva un bras pour lui retirer ses écouteurs avec douceur et les poser sur les genoux de Ryan. Ce simple geste signifiant que le coréen avait bien l’intention de parler longuement avec sa nouvelle découverte. Allait-il le comprendre ainsi ? Par ailleurs, le fils Lee approcha de nouveau sa fine main vers le visage clair et visiblement très beau de l’Européen, pour lui remettre en place une de ses mèches de cheveux dorés derrière son oreille, dont il profita pour la caresser tendrement, un sourire malicieux aux lèvres. On pourrait alors penser qu’il avait toutes sortes d’idées en tête, saines ou non, et que ses gestes trahissaient des envies particulières. Mais c’était loin d’être le cas. Yuu Seon était juste l’une de ses personnes très tactiles, qui ne peut s’empêcher de toucher les gens, aussi bien la première fois qu’il les rencontre que plus tard, après un lien créée. Il adorait toucher, caresser, effleurer la peau des autres. Certains trouveraient cela gênant et déplacé, alors que d’autres en profiteraient volontiers. De quelle catégorie pouvait bien faire partie le blondinet… ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 19
▌Phone : 011-1302-1991
▌Pix' :



Identity
Classe sociale:
Relationship:
Côte de popularité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Matinée fraîche pour une entrée en chanson [Lee Yuu Seon]   Mar 17 Aoû - 23:37

Ma réaction l'a fait rire. Mais pas de moquerie. Son teint légèrement rosé me l'indique. Ce n'est pas de la gêne, c'est autre chose mais je ne saurai dire quoi. Et ce rire est très plaisant. Léger, dosé, cristallin, le genre de rire que j'aime à entendre parce qu'il n'est pas faux comme les rires forcés. J'ai déjà vécu cette situation avec Mike, lorsque que l'on s'était rencontrés au lycée d'Oxford. Doux souvenirs. Puis il a mit quelques secondes avant de me répondre. Secondes pendant lesquelles il a semblé se concentrer. Peut-être pour mémoriser mon nom ? Ou bien pour savoir quel nom il allait me confier. Il m'a sourit de la même façon que je lui ai sourit, mais avec un peu plus d'intimité, de proximité, là où je garde une certaine distance avec un inconnu. Lorsqu'il a parlé sa voix s'est faite plus mielleuse, charmeuse, sensuelle, me glaçant avec des frissons dans le dos. Je n'avais pas ressentit une telle sensation depuis mes débuts avec Mike, celle de se sentir dragué et de vouloir continuer ce jeu. Je m'emporte, je m'emporte, je dois me calmer.

-Enchanté, je m’appelle Lee Yuu Seon ! Et oui, en temps normal j’ai cours ici pendant les deux premières heures, mais le professeur de philosophie étant en lune de miel, nous n’avons pas cours cette semaine. Mis à part, je crois avec plaisir que nous nous retrouvons dans la même classe pour cette année !

-Oui c'est bien philosophie. Et... Le professeur n'est pas là ?!!!!

Je fouille
dans mon sac pour sortir mon emploi du temps et constate que je vais perdre une deuxième heure cette après-midi et encore deux heures demain avant la semaine prochaine. Légèrement dépité je range la feuille et sent un mouvement suivit d'un contact et d'un vide au niveau de mes oreilles. Je relève les yeux pour voir Yuu Seon déposer mes écouteurs sur mes genoux. Bon, jusque là ça va, c'est pas bien difficile de comprendre qu'il veut discuter avec moi, mais il est entré dans mon espace sans ma permission et ça c'est difficile. Mais en même temps c'est ce que j'attends d'un si bel homme. Résonance avec ma rencontre avec Mike. Je ne sais pas encore ce qu'il va faire, mais j'ai hâte de le savoir. Je vois sa main se rapprocher à nouveau de mon visage pour effleurer ma joue, passer près de mon oreille et remettre une mèche de cheveux en place. Là, nouveau bug. Je ferme lentement les yeux pour ne laisser qu'un mince filet de lumière passer et sentir dans son entièreté le contact de cette main douce et chaude sur mon oreille qu'il caresse. Je penche la tête légèrement sur le côté, comme pour forcer le contact ou l'obliger à continuer. Je murmure tout faiblement une phrase que m'a déjà dit un ami qui s'appelle Armand.

-Il en faut peu pour être heureux, juste des doigts qui se frôlent...

J'ouvre tout aussi lentement
les yeux et vois le visage frêle de Yuu Seon. Ce moment semblait avoir duré une éternité à mon esprit, et j'espère qu'il en est de même pour le jeune coréen. Puis je réalise que ce que je viens de faire aurait pût être vu par un autre élève à travers la fenêtre de la porte ou bien la vitre s'étendant sur ma droite. Je rougis encore plus, jette un coup d'œil rapide vers la porte et vers la fenêtre pour m'assurer que personne n'a assisté à ce moment si unique. Pour un premier jour je trouve que je fais plutôt fort. Puis j'hésite une fraction de secondes. Dois-je jouer le timide qui recule de quelques pas, bredouille quelques mots et s'excuse pour "l'incident" ? C'est tentant, mais en fait non. Je préfère l'autre option. Je prend délicatement la main du coréen dans ma main gauche, en caresse la paume du pouce, et la déplace en faisant glisser ses doigts le long de ma joue, puis de mon cou pour enfin la poser au niveau de mon cœur. Cœur battant d'angoisse d'être interrompu, d'émotion, d'impatience, et de tant d'autres choses encore que je ne saurai définir. Le rouge retombe pour ne colorer que mes pommettes, mes yeux brillent d'un nouvel éclat, et je sens le sang me monter à la tête comme pour me retenir ici, en ce lieu et en cet instant présent. Je fixe mon regard dans celui du coréen, un léger sourire en coin flottant sur mes lèvres. J'aimerai l'embrasser, là, maintenant, tendrement, mais je ne sais pas jusqu'où il veut aller ni ce qu'il veut vraiment. Pour moi le geste qu'il a eût n'est pas anodin, on ne fait pas ce genre de geste à tout le monde.

-Toi aussi... Tu le sens... ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Hyun.Caldin

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 19 ans
▌Phone : 011-4729-1836
▌Pix' :



MessageSujet: Re: Matinée fraîche pour une entrée en chanson [Lee Yuu Seon]   Mer 18 Aoû - 15:56

Jouer avec le feu. C’était une chose dont il raffolait. Car pour échapper à la monotonie de la vie d’enfant de riches, il y avait de nombreuses solutions. Certains touchaient à la drogue, d’autres flirtaient avec la prostitution, d’autres encore devenaient dépendants des jeux de casino. Mais pour le jeune coréen, c’était juste jouer avec le feu. Entretenir des relations ambiguës, faire des gestes qui peuvent avoir une double signification, sans jamais pour autant dévoiler ses vraies intentions. Yuu Seon aimait ce jeu, et il fallait dire qu’il en était assez doué. Bien sûr, il avait déjà eu d’autres partenaires, plus ou moins âgés, et plus ou moins homosexuel. C’en était toujours amusant, de constater les différentes réactions que peuvent alors les gens. Mais malgré cela, il était arrivé à garder sa précieuse virginité, même si plus d’un avait tenté leur chance de la lui voler. M’enfin. Il sentait par ailleurs qu’avec le blondinet, ce jeu allait être davantage intéressant et passionné. Oui, il avait très probablement trouvé le partenaire idéal…

Alors qu’il continuait sa douce caresse dont il s’en délectait tellement cette peau était agréable, il constata avec plaisir que ceci semblait plaire à Ryan, qui accentua même volontiers ce simple geste délicat. Et aux dire de ce dernier ainsi qu’à la soudaine rougeur qui prit possession de ses joues, l’androgyne retint un doux rire : ce garçon était vraiment craquant. Est-ce que tout les européens étaient ainsi ? Non, il était sûr que son vis-à-vis était unique. Alors qu’il allait répliquer, il sentit sa main prise par celle de l’étranger, et la suivant du regard, une jolie teinte rosée prit alors à son tour la possession des joues de Yuu Seon. Diantre ! Comment une peau pouvait être aussi douce et exquise au toucher ! Lorsque sa main finit par être déposer sur le torse du blondinet, un frisson remonta le long de l’échine du châtain. C’était lui qui faisait battre aussi rapidement le cœur du débridé ? Remontant le visage, ses yeux se plongèrent alors dans ceux de celui-ci. C’était la première fois qu’il voyait de véritables yeux clairs, et il fallait bien avouer qu’ils étaient magnifiques, envoutants même. Rosissant davantage, le lycéen eut alors un délicieux sourire envers Ryan après la phrase qu’il venait de prononcer, pour la confirmer. Et lui attrapant alors à son tour sa main, il fit exactement la même chose pour lui, son cœur battant tout aussi vite, d’excitation.

Gardant ce long silence entre eux, qui était à la fois agréable et frustrant, Yuu Seon laissa la main du garçon sur son torse, alors qu’il lui prit son Ipod. Il l’éteignit, et il déposant ensuite avec soin dans le sac du propriétaire. Finalement, il se releva pour venir se glisser presque félinement entre les jambes de l’Européen. Souriant toujours de la même façon, il retira son foulard et commença à se pencher vers lui, lentement. Passant ses bras autour du cou de son partenaire de jeu, il arrêta son corps, leurs torses n’étant plus qu’à de ridicules petits centimètres et leurs joues se frôlant. Et pendant qu’il commençait à lui attacher le foulard, il prit sa voix mielleuse pour venir susurrer à son oreille :

- Un souvenir de notre rencontre… Garde-le précieusement…

Une fois le nœud finit, et gardant toujours cette infime distance entre eux, le fils Lee posa sa main droite sur l’épaule de l’autre lycéen, alors que la gauche lui retira son béret. Et ainsi, il put alors glisser ses fins doigts dans la chevelure dorée de son vis-à-vis. Penchant même légèrement la tête vers le cou de celui-ci, il ferma les yeux, pour lui humer son doux parfum qui semblait plaire à ses narines, en désirant davantage. Par ailleurs, il se demandait bien quelle allait être la réaction de Ryan fasse à ses actions et a sa prise d’initiatives. Car secrètement, il avait une envie folle de lui caresser de nouveau sa peau, qui lui avait tant plu…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 19
▌Phone : 011-1302-1991
▌Pix' :



Identity
Classe sociale:
Relationship:
Côte de popularité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Matinée fraîche pour une entrée en chanson [Lee Yuu Seon]   Mer 18 Aoû - 22:58

(Ambiance : Massive Attack - Teardrop ♪)

Yuu Seon est tout aussi déstabilisé que moi par mes gestes. Nos initiatives communes prises pour savoir jusqu'où voulait aller l'autre rendaient ce moment tellement intime qu'une simple entrée d'un élève dans la salle briserait la délicate alchimie de nos doigts parcourant la peau de l'autre. Je le vois à ses yeux, il joue avec moi comme je joue avec lui. Un échange doux et harmonieux, le temps qui s'arrête pour nous laisser tout à notre loisir, des regards charmeurs, des caresses effleurant nos visages. Sa main contre mon torse semble vibrer sur la même onde que mon cœur. Ses prunelles vrillent dans les miennes. Arrêt. Je suis captivé par ce regard emplis de mystère, accentué par l'étroite ouverture de ses paupières, souligné par la finesse de ses sourcils. Il me sourit tendrement, me confirmant qu'il sent les battements de mon cœur à travers mes autres muscles. Puis lentement il prend ma main gauche, et je sens une nouvelle fois la douceur de sa peau. Délicatement il s'empare de ma volonté en même temps que de mon poignet et le déplace droit vers son cœur à lui, gardant nos yeux les uns dans les autres. Les vibrations cadencées parcourant son corps puis le mien par le biais de mon bras sont en harmonie avec les miennes. Instant de magie.

Sans y prêter attention je le laisse se saisir de mon iPod pour l'éteindre et le ranger. Un simple geste qui signifie pourtant tant de choses. Isolé avec lui, dans notre bulle, je n'ai plus conscience de ce qu'il se passe autour de moi. Le temps s'étire et s'étire et s'étiole en un mince fil rouge me reliant à lui, parcourant nos bras et nos regards. Le soleil s'élève au dehors, faisant se mouvoir les ombres des bureaux et des chaises dans une valse envoûtante. Un courant d'air s'infiltre par la fenêtre encore ouverte, joue dans nos cheveux et nos vêtements, tourne autour de nous. Yuu Seon entame alors une approche envoutante, se rapproche de moi et glisse une jambe à côté de la mienne, se plaçant à d'imperceptibles centimètres de mon corps, frôlant ma joue de la sienne. Ses mains quittent les miennes pour rejoindre son cou alors qu'il me susurre quelques mots à l'oreille.

-Un souvenir de notre rencontre… Garde-le précieusement…

Je clos mes yeux
pour sentir ses bras passer derrière ma nuque, le contact doux de son foulard à présent placé par dessus ma chemise, la mélodie de son souffle parvenant à mes oreilles. Puis je sens mon béret s'envoler, laissant place à cinq sensations distinctes mais similaires glisser le long de mes cheveux. J'inspire longuement par le nez, sans faire de bruit. Ceci calme la vague d'émotion déferlant dans mes veines. God ! Il s'y prend si bien. Il penche sa tête vers mon cou, déplaçant son souffle vers ma nuque. Je le sens capter les notes de mon léger parfum. Je me mord la lèvre inférieure. Lentement je déplace ma main gauche le long de son torse, caressant son corps, puis passe sur sa hanche droite et remonte le long de son flanc. De l'autre main j'effleure du bout des doigts son coude gauche, caresse son bras pour mêler mes doigts dans les siens au niveau de mon épaule. C'est risqué. Je brise l'écart infime qui nous séparait pour me retrouver contre son corps brûlant. Le mien est comme de la braise que l'on peut encore raviver. Chaleureux, doux, vibrant au rythme imposé par nos cœurs. Je ne peux m'en empêcher, je remonte ma main gauche le long de son dos, saisit doucement sa nuque et dépose mes lèvres sous son menton, penchant par la même occasion ma tête vers la droite et livrant ma nuque à ses lèvres.

Je me demande ce qui me prend. Pourquoi est-ce que je me suis tant rapproché de ce coréen ? Pourquoi j'ai une soudaine envie de me livrer à lui ? Trêve de bavardages Ryan. Soit tu te lances dans ce que tu viens d'entreprendre, soit tu pars tout de suite. Mais je suis tellement bien avec lui, là, maintenant. Mon premier contact à Séoul, et voila que je suis déjà dans ses bras. Ça promet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Hyun.Caldin

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 19 ans
▌Phone : 011-4729-1836
▌Pix' :



MessageSujet: Re: Matinée fraîche pour une entrée en chanson [Lee Yuu Seon]   Mer 18 Aoû - 23:50

C’était bien la première fois qu’il jouait avec autant d’envie, et de passion. D’habitude, certes il s’amusait à chauffer ses partenaires avec des gestes et des mots, certes son corps appréciait celui de l’autre, mais là, c’était différent. Ils étaient dans une alchimie presque irréelle tellement c’en était bon, agréable. Pour une fois, il ne se forçait pas à paraître intéressé, et laissait libre cours à ses envies. Et il fallait avouer qu’en plus, Ryan avait un charme fou qui ne laissait pas notre coréen indifférent. Il était beau, sensuel, doux. Bref. Il était tout ce que cherchait l’androgyne depuis un bon moment. Et il prit alors la décision de ne pas laisser sa prie s’échapper de son emprise avant un bon moment. Et visiblement, ceci semblait être réciproque pour le blondinet. Franchement, que demander de plus !

Alors que leur petite bulle rose se refermait de plus en plus sur eux, créant alors une délicieuse intimité, une légère brise vint lui caresser le visage, ce qui le fit froncer un peu le nez. La chaleur émanant de leurs deux corps si proches ne faisait que garder le rythme rapide qu’avait prit le cœur de Yuu Seon depuis peu. D’ailleurs, il sentait bien que son sang bouillonnait dans ses veines, sous l’impatience et l’envie qui avait prit possession de son corps. Par ailleurs, il continuait de se délecter avec plaisir du parfum de son partenaire, alors que la peau de celui-ci frissonnait très légèrement a cause de son souffle chaud qui la caressait. Et alors qu’il allait en réclamer davantage, il eut un long, très long frisson qui parcourut toute son échine lorsqu’il sentit la main baladeuse mais experte de Ryan se mettre à lui caresser le corps. Certes, il restait par-dessus son T-shirt, mais s’en était tout de même très, très agréable. Finalement, sa peau rentra en contact avec les doigts du blondinet, avant qu’il n’aille faire entrelacer leur main. Diantre, il allait le rendre fou ! Et finalement, il eut droit à un baiser. Certes, il n’était que sous son menton, mais le coréen put alors constater avec grand plaisir que les lèvres de son vis-à-vis étaient douces à souhait, et qu’elles ne semblaient que délicieuses. Plus, il en voulait plus, encore.

Alors que leurs corps brûlants étaient collés, Yuu Seon n’avait alors qu’une envie, qui le surprit un peu malgré lui : l’embrasser. Mais en avait-il le droit ? Après tout, même s’ils jouaient depuis un moment, ils ne se connaissaient pas. Et cela paraissait vraiment capricieux de sa part. Néanmoins, si l’Européen agissait ainsi envers lui, c’était qu’il devait en avoir envie également, non ? Se perdant dans ses pensées plus ou moins saines, il finit par agir. Il lovea son visage dans le cou de l’autre lycéen, et se mit à y déposer de nombreux baisers tièdes et légers. Et malicieusement, il passa alors sa langue le long de la jugulaire de son vis-à-vis, avec délice. Par ailleurs, sa main continuait de lui caresser sa chevelure dorée, les trouvant particulièrement agréables. Finalement, il se décolla très légèrement de lui, et les yeux à demi-clos, il caressa le nez du blondinet avec le sien, avec une douceur incroyable. Et leurs lèvres se frôlant alors, sans pour autant se lier, il reprit la parole, sensuellement

- Ce n’est pas vraiment un lieu adapté pour ce jeu, pas vrai… ? Alors puis-je faire un caprice et vouloir qu’on aille dans un lieu plus… discret et personnel… ?

Collant alors son corps le plus possible contre celui de Ryan, il plongea ses yeux noisette dans ceux clairs de celui-ci. Et faisant alors une bouille presque suppliante, il lui caressa sa main entrelacée dans la sienne de son pouce. Il voulait vraiment se rapprocher encore davantage du blondinet, mais pour cela, ils devaient changer d’endroit. Maintenant, il ne restait au châtain qu’à attendre la répondre de son partenaire, qu’il espérait plus que tout au monde positive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 19
▌Phone : 011-1302-1991
▌Pix' :



Identity
Classe sociale:
Relationship:
Côte de popularité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Matinée fraîche pour une entrée en chanson [Lee Yuu Seon]   Jeu 19 Aoû - 13:17

Densité. Intensité. Sensualité. Douceur. Envie. Passion. Désir flamboyant. Je ne vois pas d'autres mots pour décrire ce que je ressens en ce moment, dans cette salle, avec lui. Autant dire que je ne veux pas briser cet instant d'harmonie entre nos deux mains, nos deux paires de lèvres, nos deux corps. Ce lien si fin qui nous unis, si fragile, mais qui rend nos gestes si délectables se renforce à chaque seconde, tressaille à chaque mouvement, vibre à chaque frisson. Ma main qui a parcouru son dos m'a semblé lui plaire. Son corps était en rythme avec nos battements, et les à-coups de son sang dans ses veines passaient à travers sa peau pour rejoindre mes lèvres et ainsi se mêler à mes propres vibrations. Symbiose. Harmonie. Nos idées sont les mêmes et nous sommes bien décidés à les mener à leur terme. Nos peaux sont aussi douces l'une que l'autre, sûrement sous l'effet de nos envies qui poussent nos corps à se rendre plus séduisants, plus attirants. Irrésistible. Énigmatique. Envoûtant. Mes doigts mêlés aux siens ne semblent plus m'appartenir réellement. Je suis lui, il est moi, nous sommes deux et seulement deux dans cette bulle sucrée. Chocolat noir. Vanille. Fraise. Caramel. Son odeur me plait. Je veux le goûter plus que je ne le fait déjà.

Il apporte sa réponse sans que je ne lui demande expressément. Son souffle ardent glisse sur ma nuque, puis ses lèvres fines et délicates déposent des baisers légers. Je déplace ma tête pour lui offrir la plus grande surface possible de jeu. Ses lèvres remontent doucement vers la base de mon cou, puis je sens la pointe de sa langue remonter le long de ma jugulaire. Je bascule la tête en arrière pour en profiter le plus possible, forçant par la même occasion le contact entre ses doigts et mes cheveux, alors que je continue mes caresses le long de son dos. Je frémit. Il sait s'y prendre pour enflammer les pensées de l'autre. Ce jeu commence vraiment à devenir tellement intéressant. Les lèvres du coréen passent mon menton, frôlent les miennes mais n'entrent pas en contact. Il se recule d'un léger centimètres pour me parler de sa voix toujours aussi douce.

-Ce n’est pas vraiment un lieu adapté pour ce jeu, pas vrai… ? Alors puis-je faire un caprice et vouloir qu’on aille dans un lieu plus… discret et personnel… ?

Je l'attendais
cette phrase. Une demande directe, franche, mais tout de même détournée. Il me dit qu'il veut continuer sans me le dire, me laissant le choix. Un demi-sourire aux lèvres, j'appuie son regard en inclinant légèrement la tête en avant pour me donner un air plus sauvage tandis qu'il se rapproche de moi en employant la technique des yeux de Bambi. Je ris intérieurement. Il n'a pas besoin de cet air pour me demander de nous isoler. Mais ça entre dans son personnage, et il le joue tellement bien. Je pense avoir trouvé un concurrent sur le terrain du petit garçon mignon. Je n'hésite pas une seconde. Je veux jouer avec ses règles de jeu. Je me recule légèrement sans pour autant me décoller de lui, laissant mes mains à ses caresses, puis prend ma voix ronde et sensuelle.

-Tu me sembles connaître les lieux bien plus que moi. Guide moi donc à travers ces couloirs, je te suis tout entier...

J'aime jouer
sur les mots pour créer des doubles sens. Lequel va-t-il retenir ? Être ou Suivre ? En réalité j'entends les deux. Mon corps et ma volonté sont entre ses mains, mes pas iront sur les siens. Je me meus suivant une onde douce et pleine de charme, crochète mes doigts dans les siens, rapproche mon visage de sa joue, pique un baiser du bout des lèvres au coin de sa bouche pour ensuite lui en voler un deuxième. Je frémit une nouvelle fois. Ses lèvres sont divinement douces et fines, un goût sucré et envoûtant passant alors sur les miennes. L'animal se réveille, le chasseur que je suis a trouvé sa proie et ne compte pas la lâcher de si tôt. Tout en continuant à jouer avec mon corps à frôler le sien, je libère ma main droite. D'un geste maitrisé je la plonge discrètement dans mon sac, saisit mon agenda et un stylo. Je lui mordille tout doucement l'oreille, comme un animal le ferait, et écrit de ma plus belle calligraphie mes coordonnées sur une page inutile de l'agenda. Numéro de téléphone, adresse mail, adresse postale. Je glisse le stylo dans mon sac, déchire sans un bruit la feuille, range l'agenda, et plie le papier en deux. Tendrement, je pose ma main sur le bas de son dos et la déplace le long de la colonne en direction de la poche arrière de l'un de ses jeans pour y cacher la note. Je pense qu'il doit le sentir, et ça m'arrange. Puis j'attend la suite des évènements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Hyun.Caldin

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 19 ans
▌Phone : 011-4729-1836
▌Pix' :



MessageSujet: Re: Matinée fraîche pour une entrée en chanson [Lee Yuu Seon]   Jeu 19 Aoû - 17:11

Au fond de lui, il se demandait bien quelles pouvaient être les intentions secrètes du blondinet à son égard. Car certes, ils jouaient avec le feu en se frôlant, touchant, embrassant, mais après tout, l’homme n’avait-il pas des instincts bestiaux malgré tout ? Sous entendu le sexe, bien évidement. Car oui, c’était bien gentil de s’amuser à chauffer l’autre avec ses atouts personnels, mais l’envie et le désir de la chair n’allait-il pas finir par prendre le dessus ? Yuu Seon n’en avait pas peur. Car avec ses anciens partenaires, tous avaient finis par vouloir le faire devenir sien. Et avec un sourire malicieux, il avait toujours su comment dévier le sujet et repousser l’échéance de perdre sa virginité. Il était un maître de ce jeu sensuel, et savait parfaitement comment réagir fasse à différentes situations. Mais il fallait bien avouer que savoir ce que pensait Ryan de tout cela l’intriguait beaucoup. Néanmoins, ce qu’il se surprit à appréhender, c’était ce que pouvait penser l’Européen de lui. Ce qu’il paraissait aux yeux des autres avait toujours été l’une des préoccupations de l’androgyne. Trouvait-il que qu’il était un garçon facile ? Le considérait-il beau, séduisant, attirant ? Est-ce que son parfum, ses yeux, son corps lui plaisait ? Etrangement, il se sentait stupide de se préoccuper autant de cela. Car après tout, s’il avait accepté de jouer avec lui, c’était bien qu’il devait lui plaire non ? S’embrouillant alors dans ses pensées, il décida d’oublier tout ceci un instant, même si l’envie de lui demander ce qu’il pensait de lui lui brulait les lèvres.

C’était assez troublant cette sensation qui liait leurs cœurs, dont leurs battements plus rapides qu’à la normale étaient en parfaites harmonie. Comme si au final, leurs corps n’étaient plus qu’un seul, s’étant fondu l’un dans l’autre. C’était bien la première fois que Yuu Seon ressentait ça, et au fond, s’en était très agréable. Les caresses légères faites par le blondinet ne lui que davantage l’envie d’aller plus loin. Il se sentait terriblement bien sous ses doigts, qu’il pourrait y rester pour toujours. Ayant finalement sa réponse, d’une voix qui le fit frémir, le châtain eut lui aussi un sourire, ravi de la réponse que venait de lui donner son vis-à-vis. Qui d’ailleurs en profita pour venir l’embrasser, au coin des lèvres. Diantre ! Le désir de l’embrasser ne faisait que de grandir en lui. Mais il devait se retenir pour le moment. Oui, il voulait que Ryan craque le premier, et qu’il lie enfin leurs lèvres, pour enfin le soulager de cette impatience. Le voyant alors sortir un stylo et un agenda, il voulu prendre la parole, mais ce fut un discret mais très sensuel gémissement qui passa ses lèvres alors qu’il sentait son partenaire lui mordiller l’oreille. Et ses joues se teintèrent alors d’une délicatement couleur rouge : son point faible avait été découvert ! Espérant qu’il n’ait pas entendu son bruit, l’androgyne tentait de calmer sa rougeur alors qu’il sentit les doigts du fils Stevens venir contre sa femme pour glisser le papier dans sa poche. Et finalement, il se décolla complètement de lui, mais avec une lenteur presque sadique. Retirant son propre béret pour le poser sur son sac en cuir, il adressa un doux sourire au blondinet

- Il n’y a pas de voleurs ici, on peut laisser nos affaires ici, sans crainte !

Lui reprenant alors sa main dans la sienne, il le tira doucement pour qu’il descende de la chaise. Et en ce mettant devant lui, il commença à avancer vers la sortie de la salle, faisant entrelacer leurs doigts. Et pendant tout le trajet, Yuu Seon devant sa proie, dos à lui, sans lui adresser ni un mot, ni un regard. Provocation. Il voulait que leur « retrouvaille » n’en soit que plus passionnée et sensuelle, faute de l’impatience qui se créait alors. Et arrivant après quelques minutes et après plusieurs couloirs devant une porte des toilettes, le sourire malicieux du châtain refit son apparition sur son visage. Entrant donc en emmenant toujours avec lui Ryan, il alla ensuite dans l’une des cabines, la refermant soigneusement après l’entrée du blondinet. Et lui lâchant la main, il se mit dos contre la paroi, et regarda un instant le plafond, gardant une distance entre eux de quelques centimètres, presque insupportables

- Personne ne vient dans ces toilettes, c’est pourquoi j’aime y venir. La cabine est un peu étroite, mais au moins personne ne viendra nous interrompre, c’est promis…

Son sourire devint alors amusé. Ce simple changement d’endroit, passant d’une vaste salle de classe avec maintes ouvertes à une petite et étroite cabine de toilettes, n’avait pas été choisis par hasard. Non, Yuu Seon avait alors mit un cran supérieur à leur rapprochement et jeu. Maintenant, tout ce qu’il désirait, c’était que le blondinet brise cette distance et vienne se coller à lui, pour que de nouveau ses doigts parcourent sa peau qui était brûlante par son sang qui ne cessait de bouillonner en lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 19
▌Phone : 011-1302-1991
▌Pix' :



Identity
Classe sociale:
Relationship:
Côte de popularité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Matinée fraîche pour une entrée en chanson [Lee Yuu Seon]   Lun 23 Aoû - 19:20

Yuu Seon a prit les choses en main sans plus attendre. Il m'a dit qu'il n'y avait pas de voleurs dans l'école, a saisit ma main et m'a guidé en dehors de la salle. Personne ne trainait dans les couloirs à cette heure-ci, peut-être heureusement pour nous. Notre idée folle devait rester entre nous, c'était notre secret. Il ne m'a pas jeté un seul coup d'œil à aucun instant de notre escapade, soit par concentration pour retrouver le chemin soit par provocation. Mais ce n'était pas ses yeux que je voulais voir à ce moment, son dos me suffisait amplement. Puis il a finit par s'arrêter devant une porte bien précise, celle des toilettes. J'ai connu plus glamour et plus romantique, mais ça fera l'affaire. Se tournant face à moi il est entré, s'est dirigé vers l'une des cabines et m'y a entrainé avant de fermer la porte. Heureusement le personnel de l'établissement était du genre soigneux et les élèves propres sur eux, on aurait presque pu manger au sol. Il n'y a que très peu d'espace, favorisant ainsi la proximité entre nous deux.

Le coréen plaque son dos contre l'un des deux murs libres de la cabine en m'affirmant que personne ne vient dans ces toilettes. Et quand il me dit que personne ne viendra nous interrompre j'ai la fâcheuse impression que si. Je plonge mon regard dans celui du coréen et je vois très bien où il veut en venir. Il ne désire qu'une chose : que je fasse le premier pas. Rien de plus normal, c'est lui qui nous a mené ici, c'est donc à moi de jouer mon tour. Notre jeu devenait de plus en plus prenant, donnant l'envie de braver toujours plus d'interdits. J'entre donc dans son jeu, je me rapproche doucement mais sûrement et caresse du revers de la main droite sa joue pendant que je mêle mes doigts libres aux siens. Je me rapproche doucement de son visage par la gauche, frôlant nos deux joues. J'inspire doucement cette odeur qui me met dans tout mes états. Puis je décide de briser définitivement la distance entre nous deux. Mon petit truc que j'aime : mordiller le bout de l'oreille de l'autre. Mais doucement, avec sensualité. Et je remarque que Yuu Seon n'y est pas insensible. Peut-être est-ce un point commun entre nous deux ?

Je fais glisser ma main droite le long de son cou, puis de son torse pour la laisser courir sur ses hanches et parvenir au bas de son dos. Une longue caresse ininterrompue, emplie de tendresse. En sentant la chaleur de son corps je frémis. Les yeux à demi-clos j'arrête de lui mordiller le lobe pour déposer un fin baiser dans son cou. Jouer sur les sensations. Je continue de lui caresser le dos, à ce Yuu Seon qui se laisse faire sans broncher. Il doit attendre un peu avant d'entrer en action. Mais je garde mes oreilles concentrées sur la détection du bruit de la porte, au cas où un élève un peu fou oserait s'aventurer dans les parages. Le reste de mes sens étaient à la disposition de notre jeu. De toute façon je suis quelqu'un de discret, et je pense que lui aussi sait l'être.

Je remonte ma main droite le long de son dos pour atteindre son épaule mais cette fois sous le T-shirt, ce qui le relève légèrement par la même occasion. Sa peau est toujours aussi douce et la chaleur que je perçois toujours aussi plaisante. Je dépose à nouveau un baiser sous le menton, guettant le moindre de ses gestes.

(un peu court mais bon... >.<)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Hyun.Caldin

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 19 ans
▌Phone : 011-4729-1836
▌Pix' :



MessageSujet: Re: Matinée fraîche pour une entrée en chanson [Lee Yuu Seon]   Lun 23 Aoû - 22:23

Ensorcelé. C’était le meilleur adjectif possible pour décrire l’état dans lequel se trouvait alors le jeune coréen. Ces sublimes yeux bleus-gris, ces lèvres tellement attirantes, ce parfum envoutant, tout chez son vis-à-vis le rendait dingue. Jamais l’un de ses partenaires ne lui avait procuré cette sensation étrange mais terriblement agréable qui naissait dans notre lycéen. Il voulait être à lui. Il voulait que Ryan ne touche que lui, ne regarde que lui, m’embrasse que lui. Rha ! Il était dégouté ! Lui qui ne se laissait que très lentement approché et avait du mal à faire entrer une personne dans sa petite bulle qui le protégeait, voilà qu’avait carrément plongé délibérément dans les filets du blondinet. Et forcément, sa possessivité presque maladive faisait un peu plus surface à chaque cran passé dans leur relation. Le jeu avait remplacé par l’envie. Il n’aimait pas être ainsi, se sentir presque dépendant d’une personne, avoir tant envie de la connaître davantage. Il se sentait alors stupide, et trouvait qu’il ressemblait à un gosse. Alors, toutes ses questions concernant l’Européen -sa vie, ses passions, ses loisirs-, toutes ces choses qui pouvaient semblées normales à savoir, Yuu Seon allait les garder pour lui, secrètement. Il n’en parlerait pas, et essaierait de ne pas se trahir avec une quelconque réflexion ou autre. Non, il ne voulait pas gâcher ce lien si unique qui se créant entre eux avec juste ses caprices de gamin trop curieux.

Il fut sortit de ses pensées par la douce main de Ryan qui vint lui caresser sa joue, alors que l’autre vint de nouveau se lier à sa propre main, comme auparavant dans la salle de classe. Et alors que son vis-à-vis se rapprochait de lui, faisant se frôler leurs joues, le coréen poussa de nouveau un léger gémissement terriblement sexy en sentant le blondinet s’attaquer avec une sensualité incroyable à son oreille. S’il voulait le rendre accro et totalement soumis, qu’il continue ainsi ! Car ceci était le vrai point faible du jeune homme, qui ne pouvait y résister. Alors que son partenaire se mettait à caresser Yuu Seon avec une tendresse qui le rendait fou, celui-ci se mit à lui déboutonner sa chemise blanche de sa main libre. Tout ceci d’un geste très lent, presque insupportable. D’ailleurs, il ne la déboutonna pas complètement, juste assez pour avoir à sa portée le haut du torse du lycéen. Et avec douceur et en soupirant d’aise, l’androgyne se mit à caresser cette peau chaude et exquise du bout des doigts, allant même s’attarder un moment sur l’une des perles de chair qui s’offrait à lui. De nouveau, les lèvres qu’il désirait tant se posèrent dans son cou après avoir enfin lâcher son oreiller. D’ailleurs, un frisson remonta l’échine entière du jeune homme quand son vis-à-vis le caressa directement sous son T-shirt. Ces doigts fins sur sa peau brûlante ne le rendirent qu’encore plus passionné. Il alla alors passer sa langue du menton de Ryan jusqu’à la joue de celui-ci, tel un chaton. Et faisant alors se coller leurs bassins, ce qui fit accélérer davantage un moment son cœur, il priait que le temps s’arrête, pour ne plus le quitter.

Pourtant, dans la poche avant de son jean, Yuu Seon sentit son portable vibré, avant qu’une sonnerie ne se fasse entendre. Alors, retirant à contre cœur sa main du torse de sa proie, il décrocha en une grimace de mécontentement, alors que sa main liée à celle du blondinet ne se fit à caresser sa jumelle. Au fil de la conversation, il semblait de plus en plus énervé, et le ton montait un peu. Finalement, il raccrocha en un soupire. Et il se décolla avec déception et sans conviction du fils Stevens, lui lâchant même la main. Fixant le sol, gêné, il finit par prendre la parole :

- Je suis vraiment désolé, mais je dois partir… Je m’absente pour la journée, mes parents ont besoin de moi pour certaines choses et je suis obligé d’y aller…

Tendrement, il prit le visage du jeune homme dans ses mains, et lui caressant les joues, il alla lui susurrer chaudement au creux d’une oreille un « Je suis entièrement tien, Honey ». Et sur ce, il lui captura avec une douceur presque irréelle ses lèvres. Mon Dieu. Il avait enfin osé l’embrasser, et il n’en était pas le moins du monde déçu ! Décollant ses lèvres le plus lentement possible, l’androgyne lui adressa un grand et magnifique sourire. Et sur ce, il ouvrit la cabine, et en sortit rapidement, quittant les toilettes le cœur serré. S’il aurait put, il aurait fait demi tour et se serait jeté dans les bras du blondinet, voulant tout recommencer. Mais connaissant ses parents, il ne valait mieux pas qu’il soit en retard. Néanmoins, il retourna à la salle de classe, et remettant son béret, il prit son sac et sortit son bloc note, notant dessus son numéro de portable, ainsi qu’un cœur à ses côtés. Et le glissant dans le sac de son partenaire, bien apparent pour qu’il le remarque de suite, il sortit de là avec un sourire plein d’espérance, allant rapidement rejoindre la voiture qui l’attendait aux grilles du lycée…


( C'est rien voyons ^^ Bah END alors :3 )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

S t u d e n t

S t u d e n t
▌Âge RP : 19
▌Phone : 011-1302-1991
▌Pix' :



Identity
Classe sociale:
Relationship:
Côte de popularité:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Matinée fraîche pour une entrée en chanson [Lee Yuu Seon]   Lun 23 Aoû - 23:25

Le jeune coréen a ses idées très bien placées. Continuant dans la sensualité et la tendresse il ne prononce aucun mot, lâchant juste un faible gémissement lorsque je lui mordille l'oreille. Il y est tant sensible que ça ? J'ai trouvé un de ses points faibles, mais est-ce qu'il trouvera le mien ? En tout cas il est sur la bonne piste. Je sens les premiers boutons de ma chemise céder à chaque mouvement incroyablement lent de ses doigts mais il ne s'aventure pas plus loin, ne laissant que mon torse à découvert. Torse qu'il caresse du bout de ses doigts fins, joueurs, explorateurs. Je pense qu'il n'est pas habitué à ce genre de situations, il a tout de même une certaine maladresse attachante comparé à mon habilité. L'idée me vient que c'est la première fois qu'il s'aventure avec un autre homme dans ce monde suave, mais je la réserve. Ce n'est pas important. Puis je frissonne et tend la joue lorsque je sens le contact humide et chaud de sa langue au niveau de mon menton. Oh oui je frémit. Il met mes sens en émoi !

Soudainement la bulle éclate. Ou vibre plutôt. En fait non, c'est sa poche qui vibre. Une mélodie en échappe, c'est son portable qui s'excite. Je n'arrive pas à y croire avant qu'il ne sorte son portable pour décrocher. Alors qu'il parle en s'énervant de plus en plus avec la personne qui l'a dérangé, il me caresse la main de la sienne. Je n'ai pas besoin de savoir ce qu'on lui dit pour comprendre. Il doit s'absenter. Et il me le confirme après avoir raccroché en soupirant, prenant une voix timide d'enfant puni. Alliant le geste à la parole il baisse le regard et se montre tellement gêné qu'il est en craquant.

-Je suis vraiment désolé, mais je dois partir… Je m’absente pour la journée, mes parents ont besoin de moi pour certaines choses et je suis obligé d’y aller…

-Ce n'est pas grave, je connais ça aussi...

Ce qui
n'est pas totalement faux. Mon père m'avait déjà dérangé une fois alors que j'étais avec mon ex. Sauf que je ne m'étais pas déplacé avant d'en avoir fini. C'est peut-être la culture qui fait ça, mais il semble vraiment devoir y aller. Il me caresse les joues et vient me susurrer à l'oreille qu'il est à moi, ajoutant le mot anglais pour miel. Et avant que je ne puisse répondre il m'embrasse tendrement. God ! Il sait s'y prendre ! En faisant ça il m'achète presque ! Il me fit un sourire d'ange avant de sortir, me plantant là, chemise ouverte et cœur battant. Un courant d'air passe lorsqu'il ouvre la porte, je reste là une dizaine de secondes sans bouger tellement je suis surpris. Je reboutonne ma chemise, sors des toilettes en trainant le pas pour retourner en salle de classe. Je ne le croise pas dans les couloirs et lorsque j'entre dans la pièce il n'y a plus son sac ni ses affaires. Lentement je m'approche du mien pour récupérer mon iPod et tombe en premier sur une feuille glissée bien en évidence dans mon sac. Le petit malin avait noté son numéro avec un cœur dessiné à côté. Je souris légèrement, met mes écouteurs et lance la playlist d'un air pensif.

-Très intéressant... !

Je prend
mon iPhone, entre son numéro dans mes contacts et lui envoie un petit sms. Puis je me remet à patienter pour le prochain cours.

Citation :
Je ne pense pas que tu sois un dégonflé, donc je t'accorde mon attente !
Be good sweety~~<3

--Ryan--

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Hyun.Caldin
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Matinée fraîche pour une entrée en chanson [Lee Yuu Seon]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Matinée fraîche pour une entrée en chanson [Lee Yuu Seon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liar Liar :: } _Seoul City | Yu Gwan Sun & Yi Sun Sin } Les Écoles :: → Yi Sun Sin } L'École des garçons :: → Les salles de cours-